les populaires Cayo Coco et Cayo Guillermo près de Moron




On fera la visite de Cayo Coco et Cayo Guillermo de manière facile. On prendra congé de nos vélos et contrairement a ce que nous avions prévu, on fera la visite en une journée seulement. Ces deux Cayos sont prisés pour les voyageurs en tout-inclus du Québec et l’on veut donc absolument y passer pour pouvoir faire un comparatif lorsque nos amis nous parlent de ces Cayos.

Moron à Cuba, les petites entourloupes qu’engendre la proximité des tout-inclus.




On prend ça tranquille pour la route entre Caibarien et Moron, car on prendra 2 jours pour s’y rendre, en faisant  quelques détours (on fera Moron à Remedios en 1 jour quelques mois plus tard). On passe par Yaguajay et Champas avant d’arriver a Moron.  Toujours sur la route, d'innombrables messages ''pro''- socialiste!

Cayo Las Brujas, Santa Maria en vélo à Cuba




On part à 6 h 15 de Caibarien le matin, il fait encore presque noir. Route, route et route ! On est bien heureux de ne pas avoir les sacoches, elles sont restées à la chambre. Pour se rendre sur l’ile, ce n’est pas des ponts comme on avait pensé, c’est plutôt une longue langue de sable qui traverse la mer.

Caibarien près des populaires Cayos las Brujas et Santa Maria à Cuba.




Cuba est une île, mais il y a aussi de nombreuses îles aux larges qui sont aussi des attraits bien populaires. Ce qui est bien pour nous est que quelques-unes d’entre elles sont reliées à la terre par une longue bande de sable construite pour faciliter l’accès. Souvent, ces ‘’ponts’’ sont payants, mais pas pour les vélos ! Youpi!

Remedios ville coloniale, Patrimoine culturel à Cuba




Deux semaines déjà que nous sommes a Cuba, on n’a pas vu le temps passé. On a tellement à apprendre lors d’une arrivée dans un nouveau pays que malgré le peu de km de parcourus, on a l’impression d’avoir vécu beaucoup de choses.

Partir tôt pour ne pas mourir de chaud à vélo!




On a vite appris que si nous voulons survivre à faire du vélo ici à Cuba, il faut partir tôt! On le lève donc avant le soleil pour que lorsque celui-ci se lève nous soyons prêts à partir. Nous avons la majorité du temps, la route presque juste pour nous dans le Nord.

Comme nous n’avons pas l’habitude de déjeuner à la maison, ici

Sagua la Grande en vélo à la recherche d’une casa particular à Cuba.




Après nos trois nuits en tente, l’appel d’une chambre et d’une douche se fait sentir. La mission de notre journée sera donc la recherche d’une première Casa, pas trop chère. Les deux autres fois où nous avions dormi en Casa, c’était par le biais d’Airbnb.

On pédale sur une route qui nous endurcit les fesses à défaut de