Nos impressions de la Bolivie.

3 jours dans le salar de Uyuni


Itinéraire
Nous y sommes restés 54 jours, nous avons traversé la frontière avec l'Argentine La Quiaca et Villazon puis nous nous sommes dirigés à Tupiza. Nous avons hésité à prendre notre tour du salar de là et avons opté pour Uyuni et un tour de 3 jours. Nous avons poursuivi avec Potosi suivi de Sucre. Nous voulions prendre la direction ouest, et nous sommes allés à Cochabamba et les environs puis Villa Tunari mais nous avons fait demi-tour et nous nous sommes dirigés vers Rurrenabaque et l'Amazonie, cette partie a été une belle surprise pour nous. Nous avons terminé par La Paz, Sajama et le lac Titicaca, retour à La Paz pour poursuivre avec un long trajet de 26h pour Lima au Pérou.


NOS IMPRESSIONS GÉNÉRALES DE LA BOLIVIE
Mitigé au départ. On s'était fait dire par tous que la Bolivie était moins chère que le Pérou, ça n'a pas été le cas pour nous. Les hébergements le moins chers étaient souvent plus chers que ceux du Pérou, même chose pour la nourriture, sauf près de La Paz. Au départ on s'est tout de suite senti obligé de passer par les agences, comme pour le Salar et comme on ne choisit pas notre groupe, ça n'a pas été un succès pour nous. Lorsque nous sommes arrivés à Villa Tunari (on y allait pour le parc Machia) ça a été comme un coup de massue, ce n'est pas a quoi à s'attendait. Par chance, par la suite, nos sentiments envers ce pays se sont améliorés même si on trouve que généralement les gens sont moins aidant qu'ailleurs. Nous avons tout de même rencontré plein de gens sympathiques et le tour dans la pampa à Rurrenabaque nous a bien plu.


Rurrenabaque Santa Rosa La Pampa sur la rivière Yucuma AMAZONIE

CE QUE NOUS AVONS AIMÉ DE LA BOLIVIE
La pampa près de Santa Rosa (Rurrenabaque)
Pas de visa d'entrée
Les avantageux menus ou cenas qui sont des repas complets pour pas cher
Pas de mal d'altitude pour Dany
Plein de films pas chers dans les marchés (3 DVD de 5films chacun pour 10bs)
Enfin pouvoir se débarrasser de nos guides en surplus
La truite du lac Titicaca
Les prises électriques qui sont américaines et européennes
L'espagnol d'ici est assez facile à comprendre


CE QUE NOUS AVONS « DÉTESTÉ » DE LA BOLIVIE
la difficulté à avoir son no de siège dans les bus,
les chauffeurs de taxi (comme partout)
les bus ont toujours quelque chose à faire à l'heure du départ (faire le plein, attendre quelqu'un)
Le chacun pour soit
Les nombreux tickets d'entrées pour ci ou pour ça
internet, difficile de faire accepter notre ordinateur
peu de randonnées à faire individuel
Villa Tunari
22 heures de trajet pour 300 km à vol d'oiseau


Musé Colonial et anthropologique de Sucre

CE QUI NOUS A SURPRIS DE LA BOLIVIE
Conduite à gauche dans une section de route entre La Paz et Rurrenabaque
Autant d'animaux sur un circuit balisé dans la Pampa
Le peu de viande sur un piranha!
Le grand nombre de touristes de France. (groupes et individuel)
Qu'il y ait autant de café internet!, que les locaux utilisent autant internet.
Que le milanesa soit si populaire
Beaucoup de friture, patate, poisson, milanesa etc.,
Peu de légumes
les jus en vente sur la rue à 1bs avec fruit au fond
Pleins de popcorn en vente à 1bs le sac a partir de 18 h dans les rues
Autant de vendeurs charlatans dans les marchés de petits villages, pleins de produits miracles.
Que les souvenirs BOLIVIA (t-shirt brodé ou autres trucs) soient fabriqués... au PÉROU


Résumé en chiffre :
8 857 000 habitants
1,098 581km carré 2X plus grand que la France
Capital : Sucre capital constitutionnel, La Paz est le siège du gouvernement
Monnaie : Boliviano, 1 $CA = environ 5,95BS
la monnaie est encore parfois appelée peso (ancien nom)
Langue : l'espagnol, quechua, aymara et guarani
Régime : démocratie présidentielle
PIB 2,700 $US par habitant (contre 25,174 en France)
L’Atiplano (à plus de 3,000 m) 14 % du pays seulement!
L'Amazonie et les plaines de l'est (El Oriente) 67 % du pays


Marché du mardi de Punata

NOURRITURE

Les menus économiques sont toujours composés de riz blanc et souvent 2 ou 3 frites. La majorité des plats économiques sont bien gras. Nous avons presque toujours mangé les menus et cenas (plats économiques comprenant une soupe, un plat principal et un breuvage, parfois un dessert) Plusieurs sortes de patates de toutes les couleurs et formes. On a bien aimé la truite du lac Titicaca qui est bien différente de la truite arc-en-ciel! Les soupes sont en générales très bonnes et celle de Mani est très populaire. Beaucoup de milanesa bien gras. À éviter Aji panza (la panse) qui n'est pas très agréable au goût. Les plats le plus souvent au menu : Silpancho (fine tranche de simili viande servie avec oeuf frit) milanesa de pollo (fine tranche de poulet enrobé d'oeuf et frit, pollo dorado [morceau de poulet frit], chicharon de pollo ou de cerdo [morceau de viande frit ou en sauce pour les chanceux].

Les pollarias sont très populaires : des rôtisseries où on y fait poulet à la braise et poulet broaster [frit croustillant assaisonné style PFK] le tout servi avec frites et salade. On voit aussi plusieurs stands de frites-saucisses [de 3 à 5bs] ou hamburgesa [de 2 à 4bs] et de popcorn le soir tombé dans les rues.

En snack on a aimé les Tucumans, empanadas ou saltenas, ce revient tout un peu au même [selon la région] et c'est une surprise de savoir si ceux-ci sont bons ou non, tout dépend de la cuisinière, parfois ils sont salés, d'autre fois très sucrées. À Rurrenabaque, une sorte de boule de riz frit avec viande ou oeuf était délicieuse.

salade de fruit au marché de Sucre Potosi

Pour dessert le jello et boudin [drôle de gélatine] sont à l'honneur dans tous les restos économiques, sinon c'est une banane ou mandarine.

On a vu des Burger King mais pas de Mc do ni de PFK ou autres chaines américaines.

Breuvages : l'eau du robinet est en général potable, mais à La Paz et Rurrenabaque nous avons pris l'eau en bouteille. Plusieurs jus avec fruit au fond sont en vente dans les rues. Le jus d'oranges ou mandarines frais se trouve partout. Il y a le maté de coca pour le mal de l'altitude et un genre de tisane camomille servie sucrée pour la pression. Pacena est la bière que nous trouvons partout.

Ici, l'affaire c'est la feuille de coca [assez amère] que l'on mâche et que l'on laisse dans le creux de sa joue, remède miracle pour le mal de l'altitude, on a préféré prendre notre temps;) plutôt que de mâcher ces feuilles. Interdiction d'en envoyer en cadeaux sous peine d'avoir un casier judiciaire, c'est considéré comme de la drogue dans nos pays car on fabrique la cocaïne avec ces mêmes feuilles. Mais ici ça se vend comme le thé vert en Chine et c'est inoffensif.


Météo :
Nous y étions dans le début de la haute saison, en pleins hivers australs soit juillet (saison sèche de mai à octobre) il fait froid en altitude mais nous avons eu presque toujours du soleil et donc les journées sont chaudes. À la laguna Verde dans le sud Lipez il peut faire jusqu'à -30 la nuit. À Rurrenababque, on est dans un autre climat, celui de l'Amazonie, quelle chaleur mais après la pluie, il peut faire frisquet. Le soleil tape fort en altitude donc chapeau obligatoire.

Nous avons connu notre plus froid en voyage -15 à 5 h 30 au salant de Uyuni.


3 jours dans le salar de Uyuni

FAUNE :
Énormément d'animaux, du plus petit au plus gros. Bien sûr les lamas et alpagas. En Amazonie dans la pampa il est facile de voir et d'entendre plusieurs animaux. Les oiseaux de toutes les couleurs, crocodiles, serpents (anaconda), capybaras, dauphins, piranhas et singes, il est moins facile de voir le jaguar ou le puma.


POPULATION
60 % des 8,5 millions de Boliviens soit Quechas ou Aymaras. Nous avons en général toujours été très bien accueillis. Nous parlons de plus en plus espagnol ce qui nous aide grandement. Les petits hospedajes et restaurants populaires (et mêmes bureaux d'informations touristiques) parlent la plupart du temps seulement espagnol. Le seul endroit où les gens sont vraiment désagréables c'est à l'entrée dans les bus, personne ne veut s'assoir à son numéro!


Punata

Électricité : 220V prisent Américaines et Françaises dans la plupart des endroits.

INTERNET; partout, partout même dans les petits villages, parfois très lent, et il est difficile de leur faire accepter notre ordinateur. Très cher par endroits (ex; Rurrenabaque à 8bs de l'heure) prix normal à 1,5 BS.

Banques ATM dans toutes les moyennes et grandes villes. Nous pouvons faire notre retrait en Bolivar ou $US


à 20km de Sucre en provenance de Potosi suprise: attende de 5heures pour pouvoir continuer la route

TRANSPORTS

Les bus sont habituellement abordables sauf quelques compagnies de luxe touristiques (ex. : Ormeno). On peut faire la moyen 1 $CA de l'heure de voyage. Attention, même si les distances ne sont pas énormes, certaines routes en mauvais états ou en lacets en font des trajets longs et éprouvants. Les taxis sont nombreux mais nous avons préféré les micros et bus urbains. Dans les grandes villes il y a la plupart du temps un grand terminal qui regroupe toutes les compagnies ce qui est pratique pour chercher les moins chères mais c'est moins négociable qu'au Pérou. Dans les petites villes tout se passe près de la place des Armes.


SANTÉ
Aucun problème et nous mangions n'importe quoi n'importe où.


SÉCURITÉ
Vol : nous n'avons eu en aucun moment senti l'insécurité même si à quelque reprise c'est les locaux qui nous disaient que c'était dangereux. Par contre à voir la façon dont plusieurs voyage, on comprend pourquoi ils se font voler. Passeport et argent dans le sac de jours, banane sur la table du resto ou du café internet, sac de jour au-dessus de la tête dans les bus de nuit et de jour. Appareil photo sur la table du café internet, on pourrait se mettre riche nous même... Un peu de précautions en ne laissant pas trainer les trucs qui valent plus d'un mois de salaire pour eux évite normalement les problèmes.


Hospedajes ou Recidencials
Les toilettes souvent occidentales mais parfois à la Turque. Presque tous nos hospedajes étaient avec salle de bain commune, souvent dans les plus économiques douches froides. Les douches froides en Bolivie à 4,000 mètres sont : TRÈS froides. Un surplus de 3bs est demandé pour la douche chaude. Souvent possible de trouver des chambres à 30bs pour deux. Sauf Uyuni et Sucre. Nous n'avons jamais pris de dortoirs.


POSTE
Beaucoup moins cher qu'au Pérou car possible de prendre terrestre. Pour 6 kg 225bs 38 $CAN. Pour les cartes postales de Bolivie au Canada 7,5BS (1,25 $)


3 jours dans le salar de Uyuni


Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

3 commentaires:

  1. Admiring the dedication you put into your website and in depth information you present.
    It's good to come across a blog every once in a while that isn't the same out of date rehashed material.
    Great read! I've saved your site and I'm adding your
    RSS feeds to my Google account.

    Also visit my website :: dumpster rental phoenix

    RépondreEffacer
  2. Wonderful website you have here but I was curious about if you knew of any
    user discussion forums that cover the same topics discussed in this article?
    I'd really love to be a part of community where I can get responses from other knowledgeable people that share the same interest. If you have any recommendations, please let me know. Appreciate it!

    Review my webpage; phoenix dumpster rental

    RépondreEffacer
  3. En Bolivie vous pouvez manger pour 10 euros ( 98 Bs ) un plat gastronomique ce qui n'est vraiment pas cher pour un touriste.

    RépondreEffacer

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook