Du parc Los Alerces en Argentine à Esquel, l'auto stop ce nest pas toujours facile

Esquel
ESquel en Argentine

22 mars 2009 Mauvaise journée pour l'auto-stop du parc Los Alerces à Esquel

On décide de retourner vers Esquel même si au départ on voulait continuer la route vers le nord dans le parc pour rejoindre El Bolson sans repasser à Esquel. À voir la quantité de voitures qui passent, on se dit que nous allons mettre toutes les chances de notre côté et prendre la route la plus fréquentée.

Après la fine pluie de la nuit, notre tente est un peu trempée mais nous rangeons le tout. Ce matin c'est les moustiques qui ont pris en otage le camping. Pourtant il n'y en avait que peu hier! Et bien là c'est l'enfer! Incroyable. On se dirige vers la route après avoir fini nos sacs. Impossible de rester immobile à attendre les voitures, il y a trop de petites mouches. On fait donc tous les deux des aller-retour sur la route, on doit avoir fait quelques km dans la journée.

Esquel
ESquel en Argentine


Très peu de voitures passent. Une enfin s'arrête, une minuscule voiture rouge, ils nous avertissent, tout énervés qu'ils se soient fait volés dans leur voiture par des gens avec une camionnette blanche, le couple nous dit d'être sur nos gardes. On surveille le passage des voitures mais il n'y a rien... Par la suite, on voit passer les gardes parc, la voiture rouge, les gardes parc et encore eux on dirait une boucle sans fin. Ils recherchent les voleurs surement. On regarde ce va-et-vient qui se termine 2 heures plus tard. Toujours peu de voitures. La 2e qui s'arrête, est une voiture dans le sens inverse il nous demande où est la passerelle... suivie d'un autre qui s'arrête pour la même question. Enfin une voiture dans notre sens s'arrête... ça fait plus de 2 heures que nous attendons. Eh bien non, on le reconnaît, il vient tout juste de passer il y a qq minutes... IL nous demande OÙ est la passerelle et il s'en retourne... On va se recycler en guides!!! On attend toujours aussi patient. 3ES voitures qui s'arrêtent enfin... Le gars nous regarde et nous dit (toujours en espagnol bien sûr) qu'il aimerait bien nous prendre mais il a trois enfants... il descend la fenêtre arrière et on voit trois poupons dans leur siège de bébé. Que dire? Félicitation!!! Il est bien gentil de nous faire causette mais après 4 heures d'attente ces petites attentions sont moins bien venues... 4e voiture qui s'arrête : OÙ est la passerelle? Bon restons calmes. Une petite camionnette cette fois ça c'est toujours chanceux. Eh bien non, il est seul mais nous explique qu'il ne peut pas nous prendre car ses assurances ne le permettent pas. Ce que nous ne comprenons pas c'est pourquoi tous se sentent obligés aujourd'hui de se justifier... Non mais continuer tout droit... On ne va pas vous en vouloir... Bon, ça fait 5 h que nous attendons on sent que la patience est partie. On sait que nous pouvons prendre le bus mais le seul est à 20 h, encore quelques heures à attendre.

Au camping la Colina à Esquel
ESquel en Argentine

Et puis là c'est notre chance, il est 16 h un couple en pleine préparation pour leur mariage nous prend dans la boite de leur camionnette. Ils nous font faire plusieurs km jusqu'à Villa Futalaufquen. On est vite repris par des touristes allemands pour Esquel. Enfin, on arrive à Esquel il est 18 h 30. On profite du camping la Colina avec WiFi et l'électricité pour la 2e fois.

Au camping la Colina à Esquel
Esquel_0004

On recharge nos batteries; caméra, ordinateur et les nôtres. Les couchés de soleil sont toujours aussi beaux vu de notre colline.


Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

0 commentaires:

Publier un commentaire

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook