Direction San Carlos De Bariloche en auto stop et par Nahuel Huapi et le fameux hôtel llao llao

la région de Bariloche

25 Mars 2009 d'Esquel à San Carlos de Bariloche

Nous partons vers 10 h d'Esquel et nous entamons les 5-6km de marche pour nous rendre à la sortie de la ville. Et puis là on attend, et encore... On décide de marcher les autres 8 km pour se rendre à la jonction ce sera peut-être plus facile. C'est un couple de Chiliens qui nous prend à la jonction il est en fin d'après-midi. Il fait soleil et beau, ça nous aura aidés à attendre. Les derniers pouces n'auront pas été aussi rapides. Par chance ils se rendent directement à Bariloche. Nous arrivons il fait noirs (le soleil commence à se coucher de plus en plus tôt). Nous sommes surpris par la grandeur de la ville, on la croyait plus petite. Ils proposent de nous conduire au camping que nous avions dans notre guide mais il est fermé! Ils nous proposent alors d'aller au même qu'eux, un peu plus loin sur la même route, on accepte c'est très gentil de leur part.

Le proprio du camping est à une réunion et nous sommes 6 personnes à attendre son retour. Un couple d'Esquel attend depuis 2 h avant que celui-ci arrive. On s'informe pour le prix au couple et ils nous disent qu'ils sont venus ici il y a quelques jours et le prix est de 12 pesos par personne. Elle nous explique alors que c'est le camping le moins cher du coin.

Qu'est-ce qui c'est passé on le sait pas mais lorsque le proprio arrive il nous annonce le prix de 30 pesos par personne pour le camping!!! soit près de 24 $ canadiens pour un emplacement plus que moyen à 6 km de la ville, on veut bien payer un peu plus qu'ailleurs mais tout de même. Le couple qui nous avait dit les prix discute discrètement, ils ont l'air découragé. Nous demandons s'il est possible d'avoir plus économique au proprio... Le gars cravate nous regarde méprisant et nous fait signe de disparaître. Même s'il est tard, on s'en va on doit rien à personne et avec ce regard même à 12 pesos on le prendrait pas. . On dit au revoir au couple qui nous a fait faire plusieurs km, eux ont décidé de rester car ils ne passent qu'une nuit et demain ils vont à Puerto Montt.

On part donc à la recherche dont ne sait quoi dans ce coin qui est rempli de cabanas et hôtel tout de bois?

la région de Bariloche

la région de Bariloche

C'est chic on le voit même dans la noirceur! On se demande pourquoi nous sommes venus ici. Pourtant nous sommes hors saison et les prix sont supposés être corrects (pour notre budget) maintenant. On continu notre marche en direction opposée à la ville. On trouve entre tous ces grands hébergements un grand terrain privé inhabité rempli d'arbres géants. La clôture est ouverte (en fait il y a une brèche qui a été coupée mais ce n’est pas nous...). On décide de s'y installer pour la nuit.

Le lendemain, on sort discrètement de notre endroit, et on prend la direction de la ville. En chemin, on voit un des nombreux accès à la plage. Il y en a un qui n'est pas indiqué no camping mais on sait bien qu'en théorie c'est interdit mais il y a un petit endroit juste parfait pour notre tente. On cache nos sacs sous un amas de foin et de branches de mûres bien piquantes. Ce sera notre emplacement pour les 3 prochains jours. Nous aurons par la même occasion le petit déjeuner de mûres fraiches tous les matins;)

la région de Bariloche la région de Bariloche


Le fameux Hôtel Llao Llao
la région de Bariloche


Le temps n'est pas super, dû à la fin de saison, il y a beaucoup de nuages. On fait tout de même la promenade de 25 km à partir du km 18 à la jonction pour le chemin de la colonie suisse en passant par le parc Nahuel Huapi et en terminant à l'hôtel de luxe Llao Llao. Cet hôtel est d'un style canadien surplombé d'un toit normand. C'est un des plus chic du pays. Le prix des chambres varie entre 300 et 1125 USD! On y a pensé : trois mois de voyage ou la chance de dormir dans cet hôtel? Comme on ne veut pas revenir l'hiver on a laissé tomber pour la chambre;) La jolie balade s'est terminée sous la pluie. Fin mars c'est vraiment limite pour le beau temps. Par contre la température reste assez chaude et nous n'avons pas froid durant la nuit.

Dans le parc Nahuel Huapi
la région de Bariloche la région de Bariloche

Nos Photos de San Carlos de Bariloche et notre balade
la région de Bariloche
Cliquez sur la photo pour voir les autres

Vidéo de San Carlos de Bariloche


La ville est surprenante avec ses bâtiments en bois, ses marchés de chocolats et les chiens saint-bernard avec le petit tonnelet et la croix de la Suisse. Les proprios des chiens nous demandent sur la grande place de prendre une photo de leur photogénique chien en échange de quelques pesos... Donc vous l'aurez compris pas de photo de ces superbes chiens tenus en laisse toute la journée pour le plaisir des visiteurs. On en a vu d'autres aussi dans l'attente au mirador du Llao Llao.

28 mars 2009

Pour la dernière nuit, nous décidons d'aller voir pour un camping... La douche nous appelle et la pluie nous convainc. Nous allons voir un premier avec un prix très cher et encore un M. cravate qui nous regarde méprisant lorsque nous lui demandons pour le camping. Ils préfèrent louer leurs cabanas. Le mieux pour Bariloche pour avoir la chance d'avoir bon prix hors saison est d'arriver au terminal de bus et de cette façon profiter des rabais sur les hébergements avec les gens qui racolent. On trouve notre bonheur au camping Cirnes au km14. Le prix 15 pesos par personne.

29 mars 2009
la région de Bariloche

Le matin on attend que la pluie cesse pour démonter la tente. On prend le bus pour la ville (1.60 peso pe) et nous allons dans un buffet un tenedor libre. Plus cher qu'au Québec pour le diner mais un prix semblable pour le souper 35 pesos par personne (13 $CAN, ça y est on a explosé le budget!). On se régale puis on prend un autre bus pour la sortie de la ville (2.25 pesos par personne). On commence la marche pour se rendre à la jonction mais on se fait prendre avant par une dame. Elle nous dit tout de suite qu'elle n'a pas l'habitude de prendre des auto-stoppeurs mais on a une face sympathique. Elle est professeur d'anglais à Villa La Angostura, sa ville mais parle aussi le français. On a donc la chance d'avoir une conversation française avec elle.

Par la suite c'est un touriste État-Uniens qui nous jusqu'à la jonction de San Martin de los Andes. On continu le pouce. On est vite rejoint par un couple de Chiliens qui espère traverser la frontière aujourd'hui. Nous on abandonne vite. Il se fait tard et le soleil se couche. On installe notre tente à la jonction bien cachée derrière des arbres. La route continuera demain pour nous, pour notre traversée cotée Chili


Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

0 commentaires:

Publier un commentaire

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook