Les voleurs sont à notre poursuite; (vol à la tire, arnaques,pickpockets)

Après t’être fait voler la caméra il y a à peine un peu plus d'un mois voilà que les voleurs sont à notre poursuite...

Un résumé de nos petites mésaventures de ces derniers temps :

À Chiclayo vol de la caméra
Vers 19 h on se dirige vers un grand super marché, il y un passage avec beaucoup de monde. Dany a senti quelque chose sur le sac à dos, je regarde mais tout est OK, quelques secondes ensuite, Dany se rend compte que la caméra n'est plus dans la pochette qu'il a en bandoulière. Il se souvient d'avoir vu un gars louche qui tenait un journal et en y repensant il se souvient de l'avoir vu cacher quelque chose sous une revue. Ça fait 2 minutes mais on sait qu'il est déjà trop tard.

On s'en retourne vers notre hôtel qui est à deux rues de là. Et là quel toupet, le pickpocket c'est transformé en voleur à l'arraché, il nous surprend par l'arrière et tente d'arracher la pochette où se trouvait la caméra sans succès. Comme c'est une caméra qui ne se vent pas ici (donc les batteries et chargeurs n'ont plus) il a du penser qu'il retrouverait le kit complet dans la pochette. En plus, comme nous nous promenions l'air de rien, il pensait peut-être que nous ne nous étions pas encore rendu compte du vol. Dany part tout de suite à sa poursuite même s'il ne nous a rien pris, car il se doute qu'il doit avoir la caméra sur lui. Il l'attrape presque mais son ami l'attend au coin de la rue avec une moto, et sans ses lunettes Dany n'est pas capable de prendre le no de la plaque.

Dans un bus entre Puerto Lopez et Quito
Le soir nous prenons un bus de nuit pour Quito Tous s'installent (5 touristes et 3 locaux + nous). Un gars décide de s'installer derrière nous, il n'a pas son ticket et paie dans le bus. Après quelques minutes, Dany remarque une lumière sous notre siège. Notre sac de jour est toujours bien attaché au siège et nous le mettons toujours aussi entre nos pieds, par contre, on décide de tout détacher et le mettre sur nous. (on commence à être parano!). On voit une deuxième fois la lumière sous notre siège mais il n'y a plus rien maintenant. Pas moins de 2 minutes après le gars change de siège et s'installe derrière les autres touristes, en biais avec nous. Ça semble louche mais tout de même quelqu'un a le droit de s'éclairer et de changer de place... On se dit que nous sommes paranoïaques car nous nous sommes fait voler la caméra il y a peu de temps. Les autres touristes devant lui ont aussi leurs sacs bien à leurs pieds et ça semble OK.

La nuit passe et au matin un des touristes cherche son sac de jours, le gars que nous soupçonnions n'y est plus. Ils se sont couché les pieds sur le siège et le gars a eu tout le loisir de prendre le sac durant la nuit et de descendre sur la route. Avoir su... Mais comment accuser quelqu'un avant qu'il ne fasse quoi que ce soit?

Pickpocket dans les transports à Quito
En retournant en ville à partir du nord de la ville, nous prenons le bus public (Trole). Nous avons par chance toujours un « faux » portefeuille avec seulement quelques dollars pour la journée. Ce portefeuille était dans la poche avant de mon pantalon, la fermeture éclair de la poche fermée. Et pourtant, même si on fait toujours gaffe, un pickpocket habile a réussi à me le prendre, probablement pendant un moment où je me tenais à deux mains pour ne pas tomber (car ça bougeait pas mal). Le bus était bondé et nous étions donc tous collés les uns sur les autres. Ni vu ni connu, en sortant du bus je remets immédiatement la main sur ma poche, le portefeuille avait disparu! Certainement un des deux messieurs cravate qui était devant moi... Ils auront fait 20 $ rien de plus.

La merde de pigeons vient-elle du ciel!?
Le lendemain du pickpocket, nous marchons tranquillement dans le parc Alemada. Un pigeon nous chie dessus. Bon on n’est pas du genre à s'affoler pour une petite crotte d'oiseau mais là il y en a pas mal. Un gentil monsieur cravate veston nous propose gentiment un mouchoir, il veut même nous aider à nous essuyer le dos. On se rend alors compte que nous en avons tous les deux... Comme on est pas très réceptif à son aide (on ne veut pas enlever notre appareil en bandoulière pour qu'il nettoie en dessous) il nous indique les toilettes. On s'y dirige et là un homme insiste pour que Dany entre dans les toilettes des hommes tandis que moi, une dame insiste pour m'aider dans la toilette des femmes. Ils sont bien entreprenants et Dany d'un ton ferme dit à l'homme qu'il préfère m'attendre sur le bord de la porte. Un autre homme arrive toujours avec la même demande envers Dany : va dans la toilette des hommes, c'est presque un ordre qu'il lui donne. Pendant ce temps, j'essaie d'enlever un peu de la merde mais je me rends vite compte que c'est beaucoup trop abondant; à croire que tous les pigeons du parc s sont déchargés sur nous en même temps. La dame tout comme l'homme avant insiste pour m'aider et pour bien m'aider je dois enlever mon appareil photo d'autour de mon cou!!! Elle me dit que je ne peux pas sortir ainsi devant le monde, je suis plein de caca. Si elle savait comme ont s'en fou, personne ne nous connait ici. On s'en retourne vers l'hôtel, sale tous les deux nettoyer nos vêtements.
Par la suite on s'est dit que nous aurions du aller voir le gardien de sécurité du parc immédiatement, mais les 3 ou 4 complices on disparu rapidement lorsqu'ils se sont aperçu qu'il n'y avait rien à faire avec nous. Pour être certain que ce n'était pas de la paranoïa de notre part, nous avons senti la mixture verte sur nos vêtements : soit les pigeons d'Équateur détectent vinaigré, soit nous ne sommes pas parano.

La même arnaque existe avec le vomi, un gamin « vomi » du 2e étage quelqu'un veut vous aider, votre sac est dégueulasse donc vous l'enlever pour le nettoyer sommairement. Aussitôt le sac détaché de vos épaules, le gentil piéton se sauve avec votre sac.


Et là on dit BASTANTE Assez c'est assez... On n’avait rien vécu du genre pendant 3ans et voilà que tout arrive en même temps!

Mais des arnaques il y en a à la tonne, peut-être un jour nous écrirons une section pour toutes les arnaques vécues par nous ou d'autres touristes rencontrés en cour de route.

Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

1 commentaire:

  1. Bastante!

    désolé pour vos malchances. Un long voyage en Am. Latine n'est pas sans un petit vol ou deux!

    Et curieusement, l'Équateur, ce n'est vraiment pas la première fois que j'entends des histoires de vols. Attention au guatemala!

    Lachez pas

    William.

    RépondreEffacer

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook