Nos impressions de l'Argentine



RÉSUMÉ DE L'ARGENTINE

Nous y sommes restés 77 jours séparés en trois étapes car nous avons alterné avec le Chili entre le 25 janvier et le 17 mai 2009

Notre itinéraire de la première étape: Nous sommes arrivés à Ushuaia puis avons continué jusqu'à Porvenir au Chili et nous avons continué jusqu'à Calafate pour voir le fameux glacier Perito Moreno. Nous avons poursuivi toujours en autostop pour El Chalten et le parc Los Glaciars où nous avons été malchanceux avec la température. Après une semaine à attendre le soleil, nous sommes retournés à Calafate puis Rio Gallegos suivi de Las Heras et Los Antiguos puis traversé au Chili.



Notre 2e entrée en Argentine fut après notre séjour à Futaleufu au Chili, nous sommes allés à Esquel et le parc de Los Alerces et nous avons continué jusqu'à Bariloche et nous avons encore une fois quitté l'Argentine pour le Chili.

Notre 3e entrée fut par la même route soit celle d'Entre Lagos. San Martin de Los Andes et Junin n'ont pas su nous charmer donc la route c'est vite fait avec notre premier bus de l'Argentine. Nous avons enchainé avec San Agustin et le parc Ichigualasto, Tafi del Valle et Cayafate. Toujours en bus nous avons poursuivi avec Salta, Purmamarca, Tilcara, Iruya et La Quiaca pour ensuite traverser en Bolivie




NOS IMPRESSIONS GÉNÉRALES DE L'ARGENTINE

Après le Chili on ne pensait pas retrouver des prix encore plus chers pour les hébergements et campings. On s’était fait dire qu'après la Patagonie les prix étaient beaucoup moins chers mais il a fallu attendre l'extrême nord avant de voir les prix chuter réellement. On a évité Buenos Aires qui nous attirait peu et avons décidé de faire l'impasse sur la fabuleuse chute d'Iguaçu. On trouvait ridicule de faire 50 heures de bus aller-retour de Salta pour voir une chute aussi belle soit-elle. Eh oui, on doit faire des choix.

L'auto-stop a été facile dans toute la partie sud mais à partir de San Martin de los Andes la chance n'était plus avec nous et comme les nuits commençaient à être froides nous avons préféré le bus pour avancer plus rapidement vers le nord. Les distances sont encore plus considérables qu'au Chili. Les bus longues distances eux sont vraiment d'un grand confort.

Nous avons toujours fait du camping sauf arriver à Iruya et La Quiaca, les deux dernières destinations avant la Bolivie. Les chambres à Iruya étaient aux prix des campings.

Les villes de San Martin, Junin, Bariloche et à une certaine limite celle de Mendoza nous ont paru plus snob et hautaines.

Comme au Chili les villes nous ont peu charmés sauf arriver dans la région de Salta et plus au nord jusqu'à la frontière bolivienne. Dans le pays, il y a des paysages à couper le souffle parmi nos préférés, la Québrada de Cafayate, le parc Ischigualasto, le glacier Perito Moreno et le village d'Iruya.


CE QUE NOUS AVONS AIMÉ DE L'ARGENTINE
la diversité des paysages
Pas de visa d'entrée
l'auto-stop qui a été relativement facile dans le sud
le nord du pays (de Salta à la frontière bolivienne)
les nombreux campings
les baguettes de pain
lorsqu'il y a douche elles sont presque toujours chaudes
peu de négociation sauf quelques campings
possibilité de faire du camping dans certains parcs
l'eau est potable partout
le confort des bus que nous avons pris
Que plusieurs parlent anglais
Le prix très bas des repas à Salta
le bœuf
Le dulce de leche, repostero svp !


CE QUE NOUS AVONS « DÉTESTÉ » DE L'ARGENTINE
Le maté qui est très amer.
Devoir se faire à manger dû au prix des restaurants
La longueur des trajets entre certains sites d'intérêts.
Le prix des transports
les villes en générales qui ressemblent aux villes nord-américaines
Bariloche et San Martin des los Andes, qui nous parut moins accueillante malgré les beaux paysages
le parc d'Ushuaia qui a peu d'intérêts selon nous
Certaines entrées de parc très onéreuses
Et encore les touristes qui nous regardaient intensément dans leurs voitures de location pendant que nous faisions du pouce, on s'est même fait prendre en photo!!
que contrairement au Chili, les voitures ne s'arrêtent pas pour les piétons
Que le gaz pour cuisiné (bombonne) soit deux fois plus cher qu'au Chili


CE QUI NOUS A SURPRIS DE L'ARGENTINE
Grand nombre de touristes de la France
Que l'espagnol parlé soit si différent des pays voisins.
Qu'ils n'ont pas l'air d'apprécier le Chili
Une si grande différence de niveau de vie avec les deux régions du nord (c'est dernier étant plus pauvre)
Que plusieurs personnes qui nous ont pris en stop nous aient aussi donné des cadeaux
Que les gens mangent leur cornet de crème glacé avec une cuillère
Pas de contrôles policiers sur les routes mais plutôt à des endroits fixes comme au Chili
Que le WallMart se cache sous le nom de Changmas


Résumé en chiffre:
2,766,890 km carrés
Capital Buenos Aires
Monnaie: Pesos Argentin 1 $CA = environ 3 pesos
langue: l'espagnol (langue officielle) mais aussi l'italien, l'anglais l'allemand et le français
Population 41 millions (juillet 2009)
Religion: catholique Roman 92 % (moins de 20 % pratiquants), Protestant 2 %, Juif 2 %, autres 4 %
Population urbaine 92 % (2008)
Espérance de vie 76ans
l'Argentine a une frontière terrestre avec Bolivie 832 km, Brésil 1,261 km, Chili 5,308 km, Paraguay 1,880 km, Uruguay 580 km et frontière côtiers 4,989 km
Altitude: Le point le plus bas : Laguna del Carbon -105 m (situé entre Puerto San Julian et Comandante Luis Piedra Buena dans la provinces de Santa Cruz)
Le point le plus élevé: Cerro Aconcagua 6,960 m (dans le nord-ouest de la province de Mendoza)
Type de gouvernement: République
Indépendance de l'Espagne le 9 juillet 1816


NOURRITURE

On ne sera pas des experts de la nourriture car nous nous sommes presque toujours cuisinés mais nous pouvons dire que le bœuf est bon marché et délicieux.

Pour les empanadas nous les avons surtout mangé dans le nord car ceux-ci étaient moins chers et plus délicieux (à notre goût car plus épicé). Dans le nord également nous avons à quelque reprise mangé des cônes de frites avec mayonnaise.

Beaucoup de cône de crème glacé à déguster avec une cuillère.

Plusieurs Carrefours (Chaine européenne)

Breuvage: l'eau du robinet potable partout, ils boivent aussi du maté et ont donc presque toujours avec eux un thermos d'eau chaude.

Le Dulce de leche est un vrai délice, meilleurs à notre goût que le manjar du Chili. Le repostero est le meilleurs de tous

<

MÉTÉO:
De tout: du vent en Patagonie, de la pluie à El Chalten de la chaleur que nous avons bien apprécié près du parc Ischigualasto. La meilleure saison est aussi leur période de vacance (décembre à février) donc beaucoup de monde et les campings sont facturés un prix exagéré à certains endroits.


ÉLECTRICITÉ : 220V prise Françaises et rarement doublé de l'Américaine

INTERNET; partout, le WiFi est monnaie courante dans les hospedajes de voyageurs, auberges jeunesses et dans tous les grands hôtels. Certains campings l'offrent également. Oublié internet à Iruya c'est d'une lenteur insoutenable.

Banques ATM dans toutes les petites, moyennes et grandes villes. Aucun frais avec ma carte visa or en prenant soin de déposer le montant via internet avant de retirer.

TRANSPORTS

Les bus sont habituellement ponctuels. Il y a les camas, semi camas et toute une gamme de services. Le prix des bus reste relativement cher pour notre budget à nous mais moins cher qu'au Canada ou en Europe. Les bus longues distances sont très confortables et les repas servis sont pas mal. L'auto-stop est facile mais nous avons eu de la difficulté à partir de San Martin vers le nord.


SANTÉ

Pas de tourista on cuisine selon les règles... Par contre une bonne grippe pour Maryse à la fin de notre séjour en Argentine à 3500 mètres d'altitude. Les conseils d'un bon pharmacien de chez nous et tout est rentré dans l'ordre pour notre entré en Bolivie. .

SÉCURITÉ
Vol: nous n'avons senti en aucun moment l'insécurité même en auto-stop au contraire.


HERBERGEMENTS

Sur le même principe qu'au Chili, plusieurs noms différents pour dire un peu la même chose: difficile de démêler en réalité les Hospedajes des résidencials des hostals des B & B. Il y a bien une définition technique pour chacun d'eux qui dans la pratique est parfois difficile à percevoir. Disons que ces quatre appellations sont assez voisines. Les B & B ont surtout des propriétaires étrangers, les résidenciales sont moins populaires que les Hospedajes. Les hostals sont en principe de petits hôtels. Pour les prix aucune idée mais trop cher pour nous sauf à Iruya: 10 pesos par personne. Près de la frontière bolivienne.

Le camping est le moyen le plus économique pour voyager en Argentine, le camping sauvage est aussi possible. Beaucoup plus de campings standards qu'au Chili. Sinon quelques campings économiques qui se trouvent dans le jardin de certains hospedajes. Pour les campings c'est en général entre 7 et 15 pesos par personne. Attention à Bariloche et Mendoza les campings sont annoncés à 30 par personne donc il est parfois avantageux de prendre une chambre.

Au total nous aurons passé 25 nuits en camping gratuit ou sauvage, nos 5 dernières nuits en chambre et 47 en camping standard



Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Je commence seulement à regarder s'il est possible de faire un voyage pas cher en argentine et votre aventure m'a fait envie. Une question (pour l'instant) : si vous avez fait du camping sauvage, comment avez vous fait pour vous laver ? est-il possible de trouver des coins d'eau pour se laver à la sauvage également ? Est-ce mal vu des habitants du pays?: pollution, etc.). Merci de vos renseignements.

    RépondreEffacer
  2. Dans certains parcs, on peut se laver dans la riviere ou lac (mais attention, pas de savon nuisible pour l environement SVP) Sinon, les stations services copec (et qq autres) qui offre la douche pour 1$. On essayait d alterner avec de vrai campings et une journee ou deux sans se laver ca arrive aussi:)

    RépondreEffacer

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook