Los Antigos vers Chile Chico, Coyhaique, la Carretera Austral au Chili

NOUS AVONS PASSÉ UN PEU DE TEMPS EN ARGENTINE (allez voir le carnet argentin) : USHUAIA — EL CALAFATE — PERITO MORENO — EL CHALTEN ET TOUTE LA ROUTE SUR LE POUCE (EN AUTO-STOP) POUR SE RENDRE JUSQU'À LOS ANTIGOS ET TRAVERSER LA FRONTIÈRE DE DE L'ARGENTINE VERS LE CHILI POUR ENTAMNÉ LA ROUTE AUSTRALE.



25 février 2009 de LOS ANTIGOS Argentine à CHILE CHICO Chili

On retourne au Chili. On passe la frontière de sortie de l'Argentine de los Antigos à pied car elle n'est qu'à 1 km de notre camping. Entre 9 et 12 km séparent les deux frontières et nous commençons à faire le trajet à pied lorsqu'une vieille dame nous propose de prendre place dans sa voiture sans même que nous ayons fait du pouce. Elle nous dit qu'il y a beaucoup de km. Elle avance à 25-30km heure mais c'est plus vite qu'à pied. On fait les derniers 3km à pied (de la frontière à la ville) car la dame passe rapidement la frontière alors que nous, nous devons faire vérifier nos sacs. Pas le droit d'avoir de fruits, légumes et de fromage. On dit que nous n'avons pas de lait et ils nous disent que ce n'est pas interdit. Dire que nous l'avons jeté ce matin! La température est encore bonne. Le camping qui nous semblait intéressant selon notre guide ne loue que des chambres maintenant!


Chilichico002

Chilichico001

On demande de l'info aux gens que nous croisons pour savoir où se trouve l'autre camping. On a l'adresse. Le premier nous dit que la rue est juste là!? Pourtant, on voit bien le nom de la rue sur le coin qui n'est pas du tout celui que nous lui montrons. Peut-être a-t-elle deux noms? On prend donc la rue et ne demandons à une autre personne car on est sceptique. Elle confirme que nous sommes sur la bonne rue (malgré le fait que ce n'est pas le nom qu'elle porte) mais nous dit qu'il n'y a aucun camping sur cette même rue. Nous voilà pas très avancés. Elle se donne la mission de nous aider et nous propose de nous conduire jusqu'au bureau d'information touristique. En chemin elle demande à un hôtel s'ils connaissent le nom du camping en leur donnant l'adresse mais ils n'en savent rien. Elle demande à des travailleurs de ville. Un deux lui indique que la rue que nous voulons n'est pas du tout ici et il y a bien un camping sur la rue demandée. Il indique le chemin et la dame nous conduit.

On arrive au camping, déception, ce n'est pas très agréable comme endroit et ambiance mais ça fera l'affaire pour une nuit et on profitera du BBQ et des quelques fruits dans le jardin.

Chilichico003

Ce qui est surprenant c'est qu’à Chile Chico et à Los Antiguos il fait bien chaud. Les deux villes bénéficient d'un micro climat. Donc on peut y voir pousser des cerises, prunes, poires, pêches et beaucoup d'autres.

26 Février 2009 Coyhaique Chili

Nous partons de notre camping en fin d'avant midi pour prendre le ferry de 13 h. Pour nous un ferry est un service nécessaire et il ne nous est jamais venu à l'idée de réserver des places! Pour les véhicules OK mais pour les passagers! On demande notre ticket et la dame au guichet nous dit qu'il y a de la place dans 4 jours seulement! Après avoir continué de lui poser des questions même si elle daignait à peine nous répondre, elle finit pour nous dire d'aller voir le capitaine. On va à l'entrée du ferry et on se fait tout de suite retourné par l'employé, il nous dit qu'il n'y a rien à faire. On retourne sur terre ferme et on regarde les gens qui nous entourent. On remarque que certains n'ont pas de tickets et semblent attendre là. On fait comme eux. Les passagers avec ticket embarquent, les voitures par la suite, ça prend une bonne heure pour faire le casse-tête pour entrer les voitures. C'est un tout petit ferry. Certains demandent aux voitures de les prendre pour pouvoir passer sans le ticket. C'est vraiment ridicule lorsque nous voyons une minuscule voiture affirmer qu'ils sont 9 dans la voiture!!! Les gens suivent à côté mais pas besoin de réfléchir bien longtemps pour se rendre compte que c'est impossible que tous ces gens entrent là dedans. On continu d'attendre bien patient. Le capitaine sort enfin on est 11 passagers sans ticket. Il semble hésiter et nous fait signe de prendre place dans le ferry. On se trouve une place assise, facile il doit bien y a voir 15 sièges de libres!!! C'est quoi l'affaire!? Bon on est dans le traversier est c'est le plus important. Le capitaine nous demande notre passeport, comme à notre habitude, on donne la photocopie plastifiée qui fait l'affaire. On paie pour notre ticket 4500 pesos chiliens par personne pour un trajet de 2 h 30.

On arrive à Ibanez, un petit village juste à la sortie du ferry. Il y a même 2 campings d'indiqués. On prend la route et marchons un 3-4km pour sortir de la ville complètement. On est suivi par un Chilien en voyage dans ce coin de pays. Il était à notre camping ce matin et a pris le ferry en même temps que nous. On commence à faire du pouce mais peu de voitures passent. L'attente est longue mais une camionnette rouge s'arrête. Nous prenons place et le Chilien qui est quelques centaines de mètres plus loin prend place dans la boite avec tous les sacs. Il venait tout juste de démissionner et était en train de faire chemin inverse pour la ville.

Nous arrivons à Coyhaique plus facilement que prévu. Une fois arrivées, les choses se compliquent. Le seul camping en ville que nous avons est fermé, la maison a soit été vandalisé ou brulé. On se rend au bureau d'info qui vient tout juste de fermé. Par chance, il laisse une liste complète de tous les hébergements disponibles en ville. Les campings sont assez chers à 5,000 par personne. On en voit seulement un dans le centre et c'est le moins cher à 3500 pesos par personne. On s'y rend. On se sent bousculé par l'homme qui nous montre son minuscule jardin avec une cuisine à l'extérieur qui n'a rien à envier à notre camping gaz car le tout est crasseux. Il y a une douche chaude aussi sale que la cuisine et ce n'est certainement pas parce que nous sommes plusieurs : nous sommes seuls et à voir la pelouse ça fait un bon bout de temps que personne n'a planté sa tente ici. Il commence à faire noir et nous n'avons aucune envie d'aller à l'extérieur de la ville donc on s'installe. On va se cherche quelque chose a manger à l'épicerie, et croule sous le sommeil rapidement.

Le lendemain, nous n'avons aucune envie de partir la journée même pour refaire du pouce. On est pas encore certain de la route que nous voulons faire. Mais on ne veut pas rester dans ce camping non plus. On retourne au bureau d'info qui est maintenant ouvert. Elle nous indique un seul autre camping dans le centre. Nous allons le voir. C'est dans un jardin plein de fruits, il y a un petit bâtiment avec salon et cuisine. La dame est bien sympathique et nous accorde un petit rabais sur son prix régulier. Nous avons donc le tout avec douche chaude pour 2,500 par personne, une super aubaine pour ici en comparaison des autres.

point de vue de la ville de Coyhaique

Ville de Coyhaique et rivière Coyhaique

ET voici le visage de l'Indien... avec un peu d'imagination...

La face de l'indien


On profite bien des fruits du jardin : prune, groseille, pomme et cerise qui de toute façon seront gaspillées autrement car on dirait bien que les gens en ont trop et laisse les fruits mûrs pourrir au sol. On ramasse donc plusieurs fruits et on se fait même une confiture.

Même nous, nous ne pourrons pas tout manger les fruits mûrs dans les arbres dommage autant de gaspillage. Au marché c'est l'abondance et les prix sont au plus bas.

Fruits à notre camping Fruits à notre camping
Fruits à notre camping

Fruits à notre camping Fruits à notre camping

On passe quelques jours ici à Coyhaique. Rien de spécial dans la ville, un petit parc national, quelques beaux points de vue mais la ville n’est calme et nous profitons de l'endroit un peu.

Vidéo de Dany et Gato


Par la suite nous continuerons sûrement par le nord en passant par Puerto Cines. On verra bien où notre pouce nous mènera.

Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

0 commentaires:

Publier un commentaire

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook