Trek dans le canyon de Colca en passant par Cabanaconde Pérou

Lundi le 3 novembre 2008 Canyon de Colca

Nous nous levons à midi pour profiter un peu de la chambre que nous avons prise à 4 h. On va voir pour les bus; un seul va à Cabanaconde en après-midi et il est 5 soles de plus par personne. On décide de reporter au lendemain et d'en profiter pour se reposer.

On part donc à 6 h le lendemain avec la compagnie Alducia pour 15 soles par personne et 5 heures de trajet. Sur la route, près de Chivay, un homme veut nous vendre un bolet (ticket) qui donne droit à l'accès à la vallée. Ce billet n'est pas moins de 35 soles par personne! Juste devant nous, il y a un français qui habite chez des amis péruviens. Il dit que le ticket n'est pas nécessaire pour ceux qui se rendre seulement à Cabanaconde, c'est plutôt de l'argent pour Chivay. C'est bien ce qui était écrit dans notre guide. On est donc trois à refuser de payer mais le vendeur n'insiste pas trop, il nous dit que nous devrons payer arrivé à Cabanaconde.

Vers 11 h 30 on arrive enfin à Cabanaconde le village où il y a les départs pour les treks. On dit au revoir à Yoan qui veut faire presque tout le trajet en une seule journée; soit de partir du village en passant par San Juan et Malata pour dormir à Sagalle. C'est faisable mais en partant à cette heure.... Nous, nous prenons le temps de manger avant de partir lentement. Un vendeur de tickets vient nous voir et on refuse encore une fois. Comme on est ferme, il n'insiste pas.

Nous partons et nous nous rendons compte que nous sommes dans les mêmes heures que les groupes. Leur guide arrête un long moment au mirador. Il y a au moins trois groupes de 5-6 personnes. Du mirador, on voit plusieurs villages et une bonne partie de la route que nous devrons faire. Ça nous décourage un peu. On préfère avoir la surprise des villages comme à Cotahuasi. La vue reste tout de même très belle mais notre motivation en prend un coup.

Photos de notre trek de Colca
le populaire Canyon de Colca le 2e plus profond du monde


On commence donc la descente vers San Juan, c'est long, la vue est toujours semblable mais on finit par arriver au pont. Les groupes qui nous ont devancés attendent à cet endroit. Un homme nous demande de nous enregistrer. On inscrit notre nom et no de passeport et il nous demande notre ticket. On feint l'avoir oublié mais de toute façon il a l'air de s'en foutre royalement. À se demander pourquoi il pose la question. On traverse donc. Le plus ridicule, c'est qu'à notre retour, près de l'oasis, il n'y a personne pour vérifier l'entrée ou la sortie... Une dame nous propose son hospedaje qui est à 30 minutes du pont. Nous on fait la courte grimpette et trouvons un emplacement parfait pour notre tente. Tout près du sentier, nous sommes entourés de hautes roches qui nous cachent de tout. Une nuit bien tranquille.

Le matin, on range notre tente et on commence la marche. On passe par Cosnirhua et Malata et on décide de se rendre à Fure donc on prend le chemin qui monte. Finalement après un moment de marche il y a un embranchement pour l'oasis Sangalle, on décide de descendre, on en a marre des montées. On rencontre un couple qui fait chemin inverse, ils étaient dans le bus avec nous. Ils ont tous leur équipement de camping eux aussi. On échange un peu et on continu chacun notre route. On arrive enfin à l'oasis, qui n'a pas le même aspect que les oasis de Cotahuasi. Ici, c'est les piscines, on se croirait presque dans un club (avec des logements rudimentaires)

le populaire Canyon de Colca le 2e plus profond du monde le populaire Canyon de Colca le 2e plus profond du monde

On regarde pour un petit emplacement pour la tente. Une fois trouvée on relaxe en regardant la superbe vu que nous avons. Dire que certains groupes partent de San Juan le matin pour arriver à l'oasis en fin d'avant midi et repartir en début d'après-midi pour Cabanaconde, c'est du sport. Je ne me sentirais pas la force de remonter cet après-midi sous un soleil de plomb. On voit un groupe partir à dos de mules, c'est plus reposant. Par contre, les trois groupes que nous avons vus la première journée nous on rejoint en fin d'après-midi, ils passent la nuit ici.

Vidéo de notre trek dans le canyon de Colca

Nous montons le lendemain la route pour Cabanaconde. On semble avoir eu la même idée que les groupes qui partent juste après nous vers 6 h à l'ombre. ON fait la moitié du trajet sans le soleil. Les groupes ont vite fait de nous dépasser car je marche très lentement. On prend le temps de faire des posent, rien ne nous presse. Enfin, à Cabanaconde, plus de montées à faire. On reste un moment et on réserve pour le bus de 14 h. On prend un bon repas différent de nos fameux macaronis. En attendant le bus, on voit les quatre francophones
Croisé ce matin en chemin inverse. Ils ont fait la descente à pied et la remontée en mule. Ça fait un court arrêt mais ils ont pu profiter de la piscine.

Voici la petite montée!
le populaire Canyon de Colca le 2e plus profond du monde

Un petit problème survient lorsque nous arrivons pour prendre nos sièges, ils ont été attribués deux fois. Ce n'est pas la première fois que ça arrive mais cette fois-ci, la dame nous avait inscrits dans le bus de midi plutôt que celui de 14 h. Dany lui explique que nous avons acheté les tickets passés midi donc comment on aurait pu prendre le bus? Elle lui dit de prendre des sièges au fond.
On se choisit donc des places au hasard mais arrivées à Chivay, le bus se remplit et on se retrouve sans place assises. Le gars qui s'occupe des tickets me trouve une place rapidement avec une dame et son bébé et fait une place à l'avant avec le chauffeur pour Dany. Dany a donc droit à une superbe vue sur la route et à tous les commentaires du conducteur et de son copilote. Ils lui offrent sandwich et boissons. La place VIP! Nous arrivons à 19 h à Arequipa, on choisit l'hospedaje Gérardo comme la dernière fois, nous avons une chambre à 15 soles avec lit matrimoniale (même s'ils disent que c'est une chambre simple), la chambre est grande avec table et chaises. Malheureusement l'eau est chaude en après-midi seulement, nous aurions bien aimé prendre une longue douche bien chaude.

Enfin à Arequipa pour vrai. Nous allons nous y reposer un moment. La dernière fois, nous avons regardé pour une chambre près du centre et en avons trouvé une à 10 soles pour les deux. Le lit est petit et la chambre sans fenêtre mais ce sera parfait. C'est à l'hospedaje Mercaderes aux 117 calle Peral à deux rues de la place des Armes. On en profite pour reprendre le retard dans notre carnet de route et de faire un peu de lavage.

Vidéo de notre super machine à laver



Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

0 commentaires:

Publier un commentaire

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook