Le Trek de Choquequirao gratuit au Pérou


4 octobre 2008 Trek pour Choquequirao

Première question, quelle est l'orthographe de Choquequiraw, on le voit écrit de plusieurs façons différentes, Choquequirau, Choquequiro, Choquequirao... à vous de choisir, moi j'aime bien avec le W.

Photos de notre trek de Choquequirao
Trek de 5 jours à Choquequiraw
Cliquez sur la photo pour voir les autres

Nous prenons le bus de Cusco avec la compagnie Ampay. À l'heure du départ, on s'inquiète de ne pas trouver notre bus, il arrivera avec bien du retard. On fait le trajet jusqu'à Sawite (13 soles). Une fois arrivés, nous embarquons tout de suite dans un taxi collectif pour le village de Cachora qui est à 15 km plus bas. (5 soles par personne). Nous cherchons de quoi manger et achetons quelques trucs de plus pour notre trek.

Nous avons laissé quelques trucs à une auberge de jeunesse à Cusco pour faire place à de la nourriture. Nous avons tout de même plusieurs kg. Les vêtements chauds, équipements de camping complet, nourriture, et beaucoup d'eau (7litres) pour cuisiner et pour boire. Ça nous fait donc 13 kg pour Maryse et 20 kg pour Dany. Nous avons apporté du macaroni et sauce tomate ainsi que des nouilles instants, une bonbonne de gaz nous sera suffisante pour le trek.

Trek de 5 jours à Choquequiraw

On a décidé de le faire complètement seul, donc pas de guides, pas de mules, etc. La majorité de ceux que nous avons vus fait le tour par le biais d'une agence. Le guide est complètement inutile mais les mules sont d'une aide certaine. En plus, avec un groupe, pas besoin de se casser la tête pour les repas, l'eau et pas besoin de plier sa tente tous les jours.

Vidéo de notre trek Choquequirao



Nous avons rencontré seulement deux autres touristes en indépendant comme nous sur le trajet. Par contre, beaucoup par groupe (une quinzaine de personnes par jours). Comme on est seul, on y va à notre rythme qui est très lent. Pour ne pas aider, Maryse a la grippe depuis le matin du départ, et ça ne fera qu'empirer. Et le matelas soufflé de Maryse lâche la première nuit! Super!

On marche donc la première journée jusqu'au km 16 où il y a un camping improvisé avec une belle vue.
Trek de 5 jours à Choquequiraw
Le vrai camping avec toutes les facilitées est au km 19. Comme il est 16 h, et que nous avons très faim, on décide de camper au km 16.

Le lendemain, descente jusqu'à la rivière, puis dur dur montée à venir. On passe un contrôle où on doit inscrire le nom du guide et le nombre de mules, etc. On doit lui répéter deux fois que nous sommes complètement seuls. On voit le prix indiquer pour le site : 36 soles, on est un peu déçu car on avait comme info que le prix était de 11 soles. La nouvelle affiche annonce que le nouveau prix est en vigueur depuis le 3 octobre, pas de chance. On se rend jusqu'à Santa Rosa seulement (ne sachant pas qu'à 1 km il y a Santa Rosa Alta au km 25, le vrai camping avec eau potable) La montée est épuisante même si on a fait que quelque km. C'est dur sur le moral de voir que nous avançons à 1 km heure par moment.

Ensuite, montée toujours jusqu'à Marampata et nous décidons de continuer jusqu'au camping du site de Choquequirao malgré la pluie qui nous tombe dessus depuis le matin. On arrive le soleil commence à se coucher. C'est pour la 2e nuit que nous dormirons sous la pluie.

Le matin, pluie et encore pluie, Maryse à vraiment la grippe maintenant et a peu dormi de la nuit. On reste donc à l'abri dans la tente en attendant que la pluie cesse. De toute façon, on ne voit pas la montagne devant nous tellement il y a de la brume. Vers 11 h, le tout se calme et nous décidons d'aller visiter le site. Le site est étendu et dispersé. On se rend à la place principale, la vue sur la rivière et les montagnes environnantes est belle.

Trek de 5 jours à Choquequiraw

La vue du site est un peu décevante pour nous. (on aurait dû venir ici avec le Machu qui est beaucoup plus photogénique). Comme tout est dispersé, ça ne donne pas la même impression que celle du Machu Picchu. On ne rencontre personne pour nous faire payer, et on ne le cherche pas;) Comme on est décalé sur l'horaire habituel des groupes, nous serons aussi tout seuls sur le site. On retourne au campement qui est à 1.5km et après un diner, nous commençons la descente. Il y a de la boue et le chemin est glissant par endroits. On passe devant Marampata, et on décide de se rendre jusqu'à Santa Rosa Alta.

Dany prend un peu d'avance et arrive juste à temps pour monter la tente à la clarté. Par contre, un des muletiers du groupe ne veut pas que nous nous installions près de lui et fait changer la tente de place. Il nous installe sous un toit (bien pour la pluie) mais sur un sol de ciment qui sera bien dur sur le dos car il nous manque un matelas.

On a encore de la descente, jusqu'à la rivière, et puis monté et encore monté... au poste de contrôle il n'y a personne, on passe droit. (Peut-être que c'est là que nous devons payer?? on ne le saura jamais) On en voit plus la fin, on veut se rendre le plus loin possible mais à la vitesse que j'avance (Maryse) on ne pourra pas arriver à Cachora. Tant pis, on réussi de peine et de misère et le moral à terre à se rendre au Mirador de Capilloc où nous installons la tente pour la nuit. Sous les vents et la pluie. Une fois arrivé au Mirador, le moral est mieux, demain, il nous reste que 10 km sur le plat pour rejoindre le village, les montées sont terminées!

Nous aurons passé 5 jours 5 nuits mais avons commencé tard la première journée, et avons perdu une demi-journée à attendre la fin de pluie sur le site de Choquequirao. Comme il était tôt, on a tout de suite eu un taxi collectif pour Sawite 5 soles. Arrivé à Sawite, les taxis nous proposent leur service mais comme il est tôt, on sait qu'il est possible sans trop de difficulté d'arrêter un bus qui fait la route Acanbay — Cusco. Le seul hic, c'est que nous n'avons pas pris en note le nom des compagnies et leur tarif. Lorsque l'on a magasiné notre ticket à partir de Cusco, certaines compagnies demandaient jusqu'à 30 soles pour le trajet, il ne faut pas arrêter ces bus! Les bus ne sont pas si nombreux à s'arrêter et ils ne doivent pas être complets. Le taxi est insistant et on lui dit que nous voulons payer 13 soles avec le bus. Il fini par trouver 2 autres personnes (péruvienne) qui sont prêtes à payer 20 soles par personne pour le trajet en taxi, nous on refuse on va attendre le bus (mais ça commence à nous chicoter). Le taxi fait sa dernière offre à 17 soles par personne pour les 4 que nous sommes et il ne prendra pas d'autres passagers, on monte donc dans le taxi. On est bien assis et le taxi va assez vite. Assez pour nous donner le mal de coeur à tout les deux dans la première partit tout en lacet. Il devait vouloir vraiment se rendre à Cusco car le trajet est habituellement annoncé à 120 soles pour Sawite — Cuco en taxi, peut-être venait-il juste de faire descendre des touristes!

Pour le trek, nous aurons payé que pour notre nourriture achetée à Cusco et un petit supplément d'achat à Marampata chez la 2e famille où il y a de tout : macaroni, sauce, milo, légumes... on se sera contenté de macaroni et sauce à prix pas trop exagéré. L'eau par contre attention, on a vu la bouteille de 2litre à 8 soles!!! Nous on a toujours pris l'eau des robinets des campings mais on a décontaminé pour ne pas tomber malade, ce n’est pas le meilleur endroit pour tester l'eau. Comme on n’a pas payé l'entrée du site, ça aura été très économique.

Une fois arrivée à Cusco, recherche d'une chambre à prix correct mais avec douche chaude et salle de bain privé. On trouve à 30 soles près de la gare. Nous avons une très grande chambre. On commence donc le lavage... de nous et de nos vêtements;) et par la suite, on doit aussi laver la tente qui est pleine de boue après tout ce camping sous la pluie. On profite bien de l'eau chaude car demain notre hôtel (qui est presque habituel après 3 fois) n'a pas d'eau chaude mais est au prix de 15 soles. Reprenons nos bonnes habitudes.

Près de la gare terrestre principale, il y a un marché gigantesque où on peu acheter de tout, équipements de camping entre autres et pour moins cher que dans la vieille ville, ça va de soit. On y retrouve nourriture fraiche et sèche, télévision, appareils photo à plus de 800 $ US et tout ça dans le genre marché extérieur.

Voici une idée des km pour le trek :

De Cusco à Sawite 13 soles avec Ampay et 4heures de route
De Sawite à Cachora 5 soles en taxi collectif 15km
Cachora au Mirador Capulloc 12km de marche presque plat (pas d'eau mais assez plat pour installer une tente)
Que de la descente par la suite
Du Mirador à Chiquisca (ou km 19) camping avec eau potable, toilette. Possibilité de camping au km 16 car il y a une petite cabane et un terrain plat
De Chiquisca (km 19) à Playa Rosalinda 2km, camping, eau potable, toilette et poste de contrôle

Que de la monter par la suite
De la Playa Rosalinda à Santa Rosa Alta km 25 (le vrai camping) eaux potables, toilette 4km
De Santa Rosa à Marampata 3km camping avec trois familles, dont une qui a un mini market
De Marampata au camping de Choquequirao toilette, eau potable, 3 km de montés, descente et un peu de plat...
Du camping au site 1.5km

Et on doit tout faire en chemin inverse par la suite...

Au total 65 km pour l'aller et le retour on part de 2900 mètres, descente à 1550 (la playa) mètres puis Choquequirao à 3200 mètres.


Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

0 commentaires:

Publier un commentaire

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook