Vieng Phoukha au Laos visite d'une grotte et petite fête avec une famille laos

Le 24 septembre 2007 Vieng Phoukha

Retour à Luang Nam Tha
Comme d'habitude, nous nous sommes levés à 6 h. Nous sommes allés prendre le transport vers 7 h pour Luang Nam Tha à la gare de Muang Sing. Deux autres touristes nous accompagnent pour le trajet. Nous sommes chanceux car de Luang Nam Tha nous aurons un pick-up pour Vieng Phukha à 12 h donc pas nécessaire de passer la nuit ici. Comme il est 10 h à notre arrivé à Nam Tha, nous avons le temps de manger au resto Coffee house. La dame nous reconnaît et nous demande où nous avons été et où nous allons. Nous commandons chacun un poulet sauté avec légumes qui est délicieux. À la gare, des Akhas nous proposent encore des bracelets nous cédons et les encourageons. Nous les regardons ensuite faire du fil avec leurs toupies et un bout de coton en attendant le bus.
Première impression décevante!Notre pick-up pour Vieng Phukha part à 12 h, il y a une grosse boite de télé au centre. Nous choisissons une place où nous aurons de la place pour nos jambes. Une dame qui embarque après moi veut ma place. Je refuse sachant qu'elle veut seulement être mieux : premier arrivé premier servi! (ce n'est pas la première fois qu'on me demande de me déplacer et maintenant j'ai compris!) Elle demande à un autre gars la même chose et il répond la même chose que moi : non. Elle n'a pas le choix et s'assoie en face de la grosse boite.

La route est super belle et on roule très vite c'est la plus belle route que nous ayons vue jusqu'à présent! C'est la route qui mène à Houeixay. En peu de temps nous sommes arrivés. Nous regardons pour une chambre avec salle de bain commune à 25 000 on veut aller voir une autre mais elle est à 30 000 avec salle de bain mais pas de douche... On décide de commencer par aller voir le centre de touriste avant de choisir. Il propose des circuits commençant à 25 $ US par personne et par jour! Très cher et pour ne voir pas grand-chose finalement. Les balades ont l'air sans intérêt. Il y a une grotte qui nous intéresse mais c'est le forfait d'une journée. On avait pourtant vu des affiches dans d'autres villes annonçant des treks à partir de 7 $ par jour! Il dit que c'est parce que ça fait longtemps 2-3 ans! Mais quelle augmentation en trois ans!

On retourne à la recherche d'une chambre et nous trouvons un geste house sommaire pour (20,000) et sale de bain commun à l'extérieur, eau froide bien sûr. Nous retournons voir à l'office du touriste mais il nous dit impossible de prendre une demi-journée seulement si on veut voir la grotte on doit faire la promenade en forêt et impossible aussi de se rendre seul! On tourne un peu en rond et on se dit que nous partirons sûrement demain. C'est dommage, car il semble impossible de se rendre à la grotte par nous même selon l'office du touriste et sauf ses treks, il n'y a pas grand-chose à faire... Ce n'est pas un office du touriste mais un office qui tue le touriste!

Photos de Vieng Phoukha

Cliquez sur la photo

Par chance nous rencontrons un homme sympathique

Nous allons souper au resto en face de la gare routière. Un homme nous parle anglais et nous dit qu'il est guide par moment. Il nous raconte qu'il a fait un trek il y a quelque temps et le gars (un gros canadien) marchait tellement lentement qu'ils ont dû dormir à la belle étoile et il a fait un lit avec des feuilles de bananiers. Il y a eu un orage et ils n'ont pas pu dormir.

Nous lui posons quelques questions et il nous renseigne pour la grotte. La grotte est à 8km et il est préférable d'avoir un guide. L'entrée ne coûte presque rien et nous devons payer pour le guide et le transport seulement; presque rien n’en fait. C'est son resto et celui de sa femme. Il dit que ce n'est pas vraiment un resto car il n'y a que des nouilles. Nous commandons chacun un bol (5,000) servi avec boeuf haché épicé. C'est très bon mais pas très gros pour Dany. Nous nous décidons pour le trek et voulons demander ses services mais il a disparu... et pas moyen de le trouver. On va essayer seul demain à pied. L'électricité arrive comme prévu à 18 h 30 elle devrait partir à 22 h, nous branchons les batteries.

Vidéo de Phoukha
Grande marche et visite de la grotte
Nous avons payé la chambre hier soir pour être sûrs que nous pourrions partir tôt ce matin. Nous avons décidé de passer par le marché avant de partir à pied pour la grotte. On a vu que le marché était déjà très achalandé. Il était 6 h et déjà on se sentait presque en retard. Tout le monde était bien installé avec leurs kiosques. Quelle différence avec hier où on ne trouvait pas grand-chose dans ce marché? Là tout y est, les fruits et nourriture en tout genre; donc le matin c'est très différent et sûrement que tous les marchés son ainsi. Nous avons acheté 14 bananes (2,000) et nous avons essayé des beignets-surprises! 3 pour (1,000). Un beignet sucré avec un morceau de patate sucré à l'intérieur, c'est très bon.

Nous avons marché et marché plus que les 8 km dits par le gars d'hier et encore et encore... personne ne parle anglais. Ceux qui parle anglais, ne savent que quelques mots ou phrases. La première question que les gens posent c'est « où aller vous » et ça sur la route, dans un transport, dans une ville et la question est suivi par « d'où venez-vous » et « êtes-vous marié? » ça fait plusieurs fois que nous nous faisons poser ces questions et ce dans cet ordre et c'est vraiment drôle de comparer avec les autres pays. Nous avions le nom de la grotte mais pas écrit en lao... De toute façon ça aurait sûrement été peu utile car les gens des villages ont l'air de ne pas souvent savoir lire, même le lao... Il se trouve que le nom de la grotte est aussi le nom du village où il se trouve. Un homme nous indique que nous devons continuer plus loin.

Nous passons par trois petits villages dont un où nous sommes accueillis par l'école : un groupe de plus de 30 élèves a quitté la cour d'école pour nous nous rejoindre dans la rue. Ils nous disent bonjour et ça ne va pas plus loin car aucun d'eux ne parle anglais. Heureusement il fait un peu nuageux car nous arrivons au village de la grotte 14km plus loin et ce à pied. Nous demandons la grotte avec le nom que nous avons noté, nous le prononçons et ils ont l'air de comprendre. Nous sommes invités à venir nous asseoir sur le balcon de la maison : on ne peut pas vraiment refuser. On nous offre le lao lao, whisky local. Dany ne peut refuser le premier... moi je réussis à m'en échapper. L'alcool a un goût doux mais est assez puissant! On nous offre une chose après l'autre. L'homme qui avait compris le nom de la grotte arrive avec une chemise avec un écusson « écolo-guide ». On comprend qu'il a été guide. Il nous dit que l'entrée de la grotte est de 10,000 pour les deux et qu'un guide va nous accompagner... On savait qu'il y avait un prix d'entrée pour faire des cérémonies futures. Un guide nous accompagne et nous fait acheter des chandelles (1,000) pour trois. Nous visitons la grotte. Peu de gens sont passés par ici dernièrement. Nous passons par une porte en bois que notre guide ouvre avec une clé. Avant de nous aventurer nous devons participer à une petite cérémonie. Au départ on ne comprend pas trop mais il me fait signe de déposer mes trucs et de joindre les mains. On peut ensuite s'aventurer dans la grotte.

D'après sont expression, ça a changé un peu depuis son dernier passage. Il veut nous faire prendre un chemin mais celui-ci est bloqué par des roches de calcaire de plusieurs tonnes tombées apparemment, car il n'a pas l'air de les reconnaître. Puisqu'il ne trouve pas de chemin entre les roches il nous fait signe que nous devrons passer par un autre chemin. On marche quelques mètres mais très lentement, il fait très noir et notre éclairage est avec les chandelles seulement. Il a l'air méfiant... on ne sait pas s'il craint les animaux ou les roches qui peuvent tomber. On fait un bout et on se retrouve devant une roche qui bloque tout le passage. Il nous fait signe que ça est tombé d'en haut! On rebrousse chemin. Nous refaisons une cérémonie de sortie pour remercier les dieux de nous avoir protégé pendant cette visite, on suppose!
On lui donne (10,000) même s'il demandait moins, pour nous avoir accompagnés. Jamais on ne se serait aventuré seul même si on avait trouvé la grotte ce qui est peu plausible car elle est bien cachée et peu indiquée. On le remercie. On vient de sauver plusieurs $. L'office du touriste demandait 50 $ US pour les deux pour une petite promenade en forêt et la grotte! Aujourd'hui, il nous en coûte 2 $US pour les deux et le guide a l'air très très heureux! Au moins l'argent va à la bonne personne et on ne passe pas par un intermédiaire.
Les villages sur la route du retourNous refaisons le chemin inverse pour le retour, l'avantage à pied est que le contact se fait encore plus qu'en vélo. Nous saluons les gens des villages et ils nous le rendent bien. À un moment un groupe de jeunes viennent nous rejoindre sur la route. Je montre mon appareil photo pour leur demander leur accord : trois jeunes garçons font les braves tandis que les autres se sauvent à la course. Une fois qu'ils voient la photo sur l'écran j'ai une foule devant mon appareil mais une dizaine restent craintifs jusqu'à la fin, surtout des filles. Dany leur montre aussi la caméra vidéo et ils sont très impressionnés. On passe un long moment avec ces jeunes. Ils sont très jeunes et pourtant ils ont tous une arme (machette) qui leur sert plutôt à l'ouvrage mais c'est très surprenant pour nous. Nous revenons au village en début d'après-midi et mangeons la fameuse soupe aux nouilles; par chance qu'elle est bonne car il n'y a rien d'autre.
Les fêtes familiales et l'accueil des Lao
Nous allons faire un tour dans la ville un peu à l'écart de la station de bus. La ville n'étant pas très étendu nous entreprenons une promenade dans les ruelles labyrinthes de l'arrière ville. À peine avons-nous fait quelques mètres que nous sommes invités à nous asseoir sur de minuscules bancs en face d'un marka. Les gens fêtent avec le lao lao (whisky local). On nous offre la boisson et la bouffe, pas possible de refuser... On mange donc du riz gluant sucré dans des feuilles de bambou, délicieux et d'autres petites grignotines. Pas possible de payer quoi que ce soit nous sommes invités.
Peu de communication car ils ne parlent pas anglais. Un homme qui se joint au groupe insiste après un moment pour que nous allions faire un tour chez lui. Nous arrivons, ils sont trois hommes à boire le whisky. Difficile de refuser en tant qu'invité de se joindre à eux pour prendre un verre. Leurs femmes arrivent peu de temps après avec victuailles et bière lao. Elles sont très surprises de voire des étrangers dans leur maison, mais une fois les présentations faites la dame de la maison nous accueille à bras ouvert. Nous discutons sommairement car un des hommes parle quelques mots d'anglais. On discute surtout par signes. On mange encore du riz gluant sucré, ce sera notre souper!
On prend quelque photo et ils nous demandent s'il serait possible pour nous de leur en donner une copie. J'accepte et tout énervé, il nous dit que dans le village, il y a quelqu'un qui a un ordinateur... J'exprime que nous voulons y aller tout de suite (ce sera plus facile que par la poste). Il nous y conduit et la personne explique qu'ils n'ont plus d'ordinateur : et d'après ce que nous avons compris impossible d'en trouver dans la ville. On leur dit que nous allons essayer plus loin et on essaie d'avoir une adresse. Ils ont bien compris mais il n'y a pas d'adresse par ici! Il m'écrit sur un bout de papier la façon de leur envoyer « To : Mr Phan Sin, Vieng Phoukha » Je n'y crois pas et après avoir insisté pour avoir autre chose il nous dit d'ajouter le nom d'un guest house et ajoute son numéro de téléphone! On verra bien.


Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

0 commentaires:

Publier un commentaire

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook