De Kashgar à Chengdu et nos 39 heures de train assis

Beaucoup de transport dans la dernière semaine. De Kashgar nous avons pris un bus couchette de 24 heures. Un peu plus confortable que le dernier but car au moins, il y avait l'AC. Nous avons eu de superbes paysages ce qui agrémente le trajet. Nous avons passé quelques inspections... plutôt un contrôle pour le nombre de passagers. C'est bien car dans ce bus-ci tout le monde avait sa place, ce qui évite les membres d'autres personnes dans notre couchette!!

Arrivés à Urumqui, nous regardions un train en direction de Dunhuang pour les jours à venir... Les prochains jours sont tous réservés et nous avions donc le choix entre un bus ou un départ quelques heures plus tard... On devait prendre une décision vite car pas question d'attendre encore plus de deux heures en file. C'était déjà tout un exploit de se rendre jusqu'au guichet. Ici pas de discipline dans les files d'attente. Plusieurs dépassent de façon plus ou moins discrète car il y a bien un gardien qui surveille. Lorsqu'il en voit se faufiler entre les files ou prendre une place un peu au-devant, il crie et les renvoie à l'arrière de la queue complètement. Ils y restent moins d'une minute et aussitôt le gardien tourné le manège recommence... De plus chaque file attend devant un guichet en particulier donc à 12 h 30 lorsque la dame de notre guichet est partie manger... nous avons du patienté une heure sans bouger le temps qu'elle revienne. C'était tout de même moins long que de refaire une autre file incroyablement longue et surtout peut-être tomber sur l'heure de dîner de l'autre guichet. Deux voyageurs rencontrés dans le bus et pour qui c'était la deuxième fois à Urumqui nous ont confirmé qu'il n'y avait pas grand-chose à faire à Urumqui, donc nous avons décidé de prendre le train du jour... Nous avions quelques heures à passer; nous en avons profité pour manger dans un fast food pour le dîner. Comme la majorité des fast foods style américain, les croquettes de poulet son à l'honneur. Dany prend un hamburger poulet et moi un pain pita avec croquette de poulet et chacun avec une soupe de poisson. Par la suite, nous allons acheter quelques trucs pour le train et nous voilà repartis pour plus de 12 heures de trajet en couchette confortable cette fois-ci.


Nous arrivons tôt le matin à Liuyuan, nous prenons un mini bus pour nous rendre à Dunhuang. Par chance que c'est un MINI but car nous devons attendre qu'il soit plein avant de partir pour les deux heures de route. Ça prend plus de 1 h 30 et trois arrivées de train pour remplir les 20 places. Enfin nous partons sur la route traversant le désert.

Nous arrivons à Dunhuang où nous découvrons les dunes parfaites des déserts que nous voyons à la TV. Pour marché sur les dunes nous devons payer un montant de près de 12 $ CAN. Nous décidons d'aller voir si nous ne pourrions pas avoir une belle vue sans payer. Marcher ou non sur les dunes nous importe peu car nous avons déjà fait un trek en chameau dans le désert en Inde. En marchant un peu plus loin, nous nous retrouvons dans des champs d'arbres à fruits. Une dame nous fait signe qu'il y un passage pour les dunes un plus à notre gauche. Nous nous retrouvons donc directement sur les dunes. Le sable est incroyablement chaud. Moi je suis en sandale et je ne peux pas avancer très loin car le sable me brûle les pieds. Dany s'aventure plus loin, sur la crête de la dune. Il fait vraiment très chaud et c'est tout un effort de gripper cette dune. Du dessus, il voit une oasis; l'image typique des déserts. Et tout ça gratuitement en contournant d'un kilomètre l'entrée principale. Ils n'ont pas réussi à clôturer tout le désert... Au Charley John' s guets house, nous prenons notre dîner devant les dunes et à l'ombre, sous les arbres parfaits après avoir marché au soleil. Moi j'en profite pour manger un spaghetti qui est très bon et une crêpe au miel : tout ce qui est de plus conventionnel... ça faisait longtemps. Une autre petite surprise nous attend au ticket Office de Dunhuang. Impossible de réserver des couchettes pour Chengdu peu importe la date (tout est vendu d'Urumqui). On n’a donc pas le choix de prendre assis. Le pire est que même pour ces sièges assis, il reste de la place seulement pour dans 4 jours... ça fait un peu tard. Déjà que de faire 39 heures assises ne nous plaît pas; dans quatre jours.... En plus nous devrions faire plusieurs étapes ce qui ne nous enchante pas. On reste hésitant un moment, lorsqu'un homme vient pour échanger ses tickets de train. Aussitôt, les tickets nous sont proposés; deux sièges assis pour dans deux jours, parfaits si on tient compte du fait que c'est ce que nous pouvons avoir de mieux. On achète donc les tickets directement de l'homme et sauvons ainsi les 5Y de frais par personne pour la réservation et lui sauve sûrement un montant pour l'annulation. On en sort tout heureux ou presque : (39 heures de train assis sur une banquette à grande chaleur... un vrai cauchemar en vue.)


Eh oui, un vrai cauchemar; ça commence à notre entrée dans le train. Il est 1 h du matin lorsque nous embarquons dans le train. Nous avons des sièges réservés mais bien sûr il y a des gens d'assis sur nos sièges. Nous les faisons déplacer, un peu gêner (on ne veut tout de même pas rester debout pendant ces 39 heures de trajet), mais une des dames le prend mal et fait venir le contrôleur. Le contrôleur lui confirme que c'est bien notre siège. Elle n'apprécie pas et demande que nous changions de place. Elle ne veut pas être à côté de Dany. Elle demande donc à un chinois de prendre sa place. Ça fait notre affaire car de cette façon nous sommes assis dans la même section ce qui n'était pas le cas au départ. Ce qui est dommage c'est que ce n'est pas pour nous faire plaisir qu'elle a fait ça!

Toutes la nuit et la nuit suivant des dizaines de personnes entrent et sortent du train. Il y a plus de billets vendus que de place et les espaces de rangement pour les bagages sont combles ce qui provoque un engorgement dans les allées. Les vendeurs avec leur chariot tentent de se faire un chemin, ils poussent roulent sur les pieds rien ne les arrête... certaines personnes se couchent directement sous les banquettes mais doivent parfois se bouger car il y a aussi le contrôleur qui de temps à autre décide de passer un coup de balai, il en profite aussi pour obliger tout le monde à grimper leurs bagages sur l'espace de rangement qui n'en accepte plus.. Ça devient compliqué...

À notre arrivé à Chengdu, nous nous attendions à une chambre dans une auberge où nous avions déjà dormis il y a un mois environ et comble de malheur rien n'est disponible... Nous partons donc à la recherche d'un autre endroit et par chance nous trouvons une chambre dans un hôtel complètement chinois avec Ac, salle de bain, le grand confort pour pas trop cher.. Enfin nous pouvons dormir après près 60 heures en éveil!!!


Photos de Dunhuang


Vidéo de Dunhuang et les dunes de sable







Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

1 commentaire:

  1. I'll right away grasp your rss feed as I can't to find your email subscription hyperlink or newsletter service.
    Do you have any? Please let me realize so that I may just subscribe.
    Thanks.

    Also visit my website: Nike Air Jordan

    RépondreEffacer

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook