Menu déroulant Maryse et Dany en Tour du monde

Rechercher sur notre blog: Maryse et Dany en Tour du Monde

Recherche personnalisée

San blas Caraïbes, notre traversée entre la Colombie et Panama en voilier.

Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes.


Comment passer de la Colombie au Panama en passant par les San Blas.


Nous sommes à la recherche d'une solution pour passer du côté panaméen.
Peu de choix s'offrent à nous. La première idée était de passer par Capurgana en prenant un bateau qui nous ferait passer par les San Blas en évitant la haute mer. Javier (Xavier) le capitaine d'un bateau offre 4 jours 3 nuits et rejoint Carti du côté panaméen d'où l'on pourrait prendre un 4 x 4 pour rejoindre Panama City. Au moment où nous décidons de prendre ses services, il nous annonce avoir des réservations jusqu'à décembre ce qui nous ennuie, nous ne pouvons pas attendre aussi longtemps.

Une autre solution serait de rejoindre tout de même Capurgana, de passer la frontière à Puerto Obaldia puis de prendre un avion pour environ 100 $ ce qui serait moins cher que de le prendre de Cartagena même en incluant tout les transports pour si rendre (L'avion de Cartagena est d'environ 300 $). Le problème c'est que nous passerions rapidement sans voir les San Blas.

Une autre solution, serait de passer par Capurgana et la frontière pour ensuite prendre de petits bateaux et passer de village en village avec l'aide des Kunas ou encore avoir de la chance et attraper un transport qui nous amènerait directement à Carti, ou autres lieux près des San Blas. La pluie en cette saison est abondante et avec notre tente qui prend maintenant l'eau nous ne sommes pas convaincus, d'autant que les petits bateaux prennent souvent l'eau, un problème pour nos sacs à dos.

notre bateau le Tango
Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes. Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes.
Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes. Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes.

La décision est donc prise, ce sera de Cartagena que nous prendrons un bateau pour lier Panama. Nous vérifions avec différents hôtels, cafés internet pour y voir les offres. Un Capitaine espagnol (Bruno) vient à la rencontre des voyageurs pour essayer d'avoir quelques passagers, mais après deux jours de tentative sans succès il décide d'annuler. Pour nous, c’était de toute façon trop rapide, nous n’avions pas encore eu le temps de visiter et d'apprécier la ville de Cartagena.

Nous trouvons finalement notre capitaine, un Français établi à Cartagena, David Lemoine qui nous offre la liaison Cartagena — Puerto Lindo une liaison intéressante puisqu'elle nous permettra par la suite de prendre un autobus directement de ce village pour Panama pour environ 5 $, mieux pour nous que de passer par Carti ou d'avoir comme point final une Île sur les San Blas. Que David parle français offre certains avantages bien que nous parlions mieux l'espagnol qu'à notre départ le fait de parler notre langue pour comprendre les directives et avoir quelques discussions nous plaît bien.


Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes.

Samedi 31 octobre 2009

Notre départ devait se faire le vendredi, mais le jeudi, lors de notre rencontre avec notre capitaine « David Lemoine », il semblait lui rester des choses à faire sur le bateau et il cherchait désespérément d'autres passagers. On lui a donc laissé une journée de plus pour se préparer. À ce moment précis, le jeudi matin, lorsqu'il nous a annoncé qu'il avait mal au dos et que son bateau n'était pas prêt, nous aurions tout de suite annulé si nous avions pu, mais on avait déjà tout réglé.

Le vendredi matin, on se rend à une agence pour les passeports (habituellement, c'est le capitaine qui s'en occupe, mais c'est la porte voisine de notre hostal). On remet donc nos passeports, c'est notre capitaine qui viendra les chercher samedi. Nous serons donc 5 jours hors de tout pays, sorti de la Colombie, mais non entré au Panama... Bizarre.

Le samedi matin, on dort autant que l'on peut, notre départ est à 14 h. On se rend à l'avance au bateau, David Lemoine (le capitaine) est à l'heure. On prend place un à la fois (car avec les gros sacs ça fait du poids) dans une petite barque qui ressemble a une pataugeuse pour enfant. Une fois sur le bateau, on place les sacs et l'on est bien content de n'être que tous les deux, car l'espace est rare. À 15 h, on est sur le départ, on voit la ville de Cartagene qui s'éloigne.

L'eau turquoise des San Blas et nos photos des San Blas
Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes.
Cliquez sur la photo pour voir les autres

Les premières heures sont calmes (en fait tout le trajet selon le capitaine). À l'heure du souper, le mal de mer commence pour moi et Dany et ça dure pendant les 48 h de haute mer! Une fois allongé, ça passe un peu, mais aussitôt que nous nous levons, ou encore pire, essayons de faire quelque chose de précis, on court le sceau. Par contre, comme nous sommes que trois, nous devons nous partager le tour de garde pour la nuit. Durant les 2 premiers jours et nuits, nous avançons continuellement. Le pilote automatique est en marche et le moteur aussi par manque de vent, mais une personne doit rester éveillée pour surveiller les bateaux que nous pourrions croiser et surveiller le vent dans les voiles. Au départ, nous devions être les deux ensembles pour surveiller, mais en étant que trois (dont nous deux malade), il nous laisse faire nos tours de garde un à un. Maryse fait donc un 2 heures tandis que Dany dort et à son réveil, il se sent en forme et se tape un 6 h de garde. C'est David qui est content le matin, il a dormi 8 h alors qu'il nous avait demandé 4 h!

Vidéo de notre traversée

Nous dormons une bonne partie de la journée suivante, de toute façon, il n'y a rien à voir en haute mer autre que de l'eau. Maryse reste couchée, c'est la seule façon pour moins vomir. Elle passe donc 48 h sans manger, sans boire et presque sans bouger sauf pour le tour de garde. Dany lui bouge un peu plus, et profite des bons repas de notre capitaine.

En plus, nous avons de la chance, il n'y a pas de vent, donc pas de vagues (mais nous on les sent tout de même) par contre nous devons utiliser le moteur continuellement.

Nous voilà chacun sur notre petite ile déserte...
Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes.
Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes.

Le 2 novembre 2009
À 8 h du matin, nous arrivons au San Blas, la mer est très tranquille, on accoste, on prend rapidement la petite barque de plastique et nous allons sur la terre ferme. On pense se sentir mieux, mais non, la terre bouge aussi (c'est l'impression que ça nous donne). On achète une noix de coco au Kuna de l'ile, sur la demande de notre capitaine pour préparer le repas du midi. On fait le tour de la petite ile et retournons sur le bateau pour le repas.

Il y a de toutes petites iles
Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes.
Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes.
Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes.

Le reste de l'après-midi, on se promène sur quelques iles, ce qui est bien en étant que deux, c'est que nous pouvons faire ce qui nous plait. Pour la nuit, on accoste entre deux iles avec plein d'autres bateaux, on fait la connaissance d'un Français, parti pour un tour du monde il y a 6 ans, mais qui est resté ici aux San Blas avec son voilier depuis tout ce temps. On rencontre aussi un Argentin qui vient tout juste d'acheter un voilier à 1,800 $. Il fera la navette avec des passagers bientôt. C'est toute une petite communauté celle des capitaines. On ne se fait pas prier pour dormir, notre capitaine termine la soirée et la bouteille de rhum sur un autre bateau.

Et il y a des iles beaucoup plus peuplées
Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes.

Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes.

Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes.

Le lendemain, nous devions aller à El Porvenir, mais notre capitaine apprend que c'est fêté et que le bureau des douanes est fermé. On passe donc toute la journée à sauter d'une ile à l'autre. Après avoir vu plusieurs petites iles tranquilles, on visite quelques iles vraiment surpeuplées. Il est incroyable de voir toutes ces petites habitations sur des iles aussi petites et de constater que tout ça tient encore malgré le peu de terre qui les soutient. On se sent un peu mal à l'aise dans ce petit village, nous sommes plusieurs touristes à descendre sur ces iles fortement habitées, à regarder leur mode de vie, mais ça leur apporte peu. Les Kunas des iles peu habitées, avaient l'air plus intéressés à nous parler, ici on se sent de trop. On retourne rapidement au bateau, la nuit approche et avec le vent, les vagues, notre petite barque arrive à peine à nous tenir tous les quatre. Nous partirons demain à quatre, nous prenons un kuna avec nous pour la dernière partie. La pluie se fait entendre toute la nuit, on a eu de la chance d'avoir quelques éclaircies de soleil durant la journée pour prendre quelques clichés.

Le 4 novembre en fin d'après-midi nous arrivons à Puerto Lindo, nous nous installons à l'auberge conseillée par David. 11 $ par personne pour un semblant de lit entre 4 murs illusoires et un soi-disant déjeuner le matin. Bon, disons que ce n'est pas ce à quoi l'on s'attendait. Le Kuna qui nous accompagnait a trouvé un emploi immédiatement à cette auberge (il faut dire qu'il y a faire). Le soir, le capitaine revient avec notre passeport soi-disant en règle. Le douanier trop saoul (c'est fêté pour 3 jours) a mis deux fois l'entrée dans le passeport de Dany et il n'est pas capable de nous dire si l'on peut rester 30, 60 ou 90 jours. On devra donc regarder ça à Panama City pour en être certain.

Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes.

Le lendemain, nous allons voir pour changer d'habitation, mais au village tout est plus cher (du a la fête peut être). Et comme les bus aussi, on fait relâche, nous restons une nuit au même endroit. Notre capitaine lui fait une bonne affaire, il va partir dans 3 jours avec 7 passagers (alors qu'il n'y a que de la place pour 6). Il se présente complètement ivre, en balbutiant un peu pour expliqué la traversée aux futurs passagers, non c'est certain, à le voir ainsi, nous nous ne l'aurions jamais choisi. On confirme à deux futurs voyageurs que le capitaine ne boit pas pendant la traversée de 44 heures en haute mer, mais seulement lorsqu'il ancre le bateau en zone sure. En tout les cas à 7 personnes ils vont se piler sur les pieds. Quelle chance nous avons eue!

Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes.

La pluie est toujours aussi présente et c'est sous cette averse que nous prenons notre transport de Puerto Lindo à Colon 2,5 $ suivis tout de suite par un super bus avec AC, de Colon à Panama 2,5 $ pp. Nous avions réservé notre hostal à Panama, mais une petite surprise nous attend.

Pour les prix les bateaux de Cartagena sont tous plus ou moins a 400 $ canadiens pour le trajet nourriture incluse et aucuns frais surpris. (Une chance a ce prix!)

Et voici une carte pour avoir une petite idée des distances

Cliquez sur les cartes pour les agrandir
sanblas1

san blas archipel1


Notre traversée entre la Colombie et Panama par les Caraibes.

Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

Commentaires Facebook