Voyage en Nouvelle Zélande: Mavora trail (Te Araora) Jour 3


J3 Mavora track Nouvelle-Zélande
Jour 3 de 5 Mavora trail (sentier total de 50 km)

Beaucoup de marécages aujourd'hui d'attendu sur le sentier. Il est écrit sur les cartes et en jetant un œil dans le carnet
Où les randonneurs écrivent leurs commentaires, ce n'est pas toujours très gai.
levé de soleil magnifique au matin
 J3 Mavora track Nouvelle-Zélande J3 Mavora track Nouvelle-Zélande
De toute la journée, nous croisons que deux Allemands sur le sentier. Chanceux, nous aurons peu de swompes, car celles-ci sont sèches. Depuis une semaine que nous sommes sans pluie dans le secteur, c'est une chance qui arrive peu souvent. Ici en Nouvelle-Zélande, il pleut régulièrement, surtout dans la partie sud. Cette année selon les cultivateurs croisée et d'autre kiwi (ainsi que selon les lectures que nous avons faites) c'est une année exceptionnellement peu pluvieuse. C'est dommage pour les fermiers, mais nous n'allons certainement pas nous en plaindre.
J3 Mavora track Nouvelle-Zélande J3 Mavora track Nouvelle-Zélande J3 Mavora track Nouvelle-Zélande J3 Mavora track Nouvelle-Zélande J3 Mavora track Nouvelle-Zélande J3 Mavora track Nouvelle-Zélande J3 Mavora track Nouvelle-Zélande J3 Mavora track Nouvelle-Zélande

Donc peu de marécage et surtout peu profond. La journée est beaucoup moins difficile et trempée que prévu, mais nous allons tout de même faire une courte étape et nous nous installons à la Boundary Hut.

notre hutte au loin mais avant nous devons traversé des tussoks géants (plus de 5 pieds) et un dernier swingbridge
 J3 Mavora track Nouvelle-Zélande J3 Mavora track Nouvelle-Zélande J3 Mavora track Nouvelle-Zélande

Nous rejoignons la hutte après avoir traversé un champ de Tussok plus haut que Maryse et traversé un swingbridge. C'est un choix excellant au final malgré tout. Dany profite de ses connaissances pour réparer l'eau qui se rend à la hutte, car les gens maintiennent la hutte plus propre si l'eau se rend à l'intérieur. Pendant ce temps, Maryse nettoie l'intérieur de la hutte, c'est vraiment assez sale. 

De plus, nous sommes surpris de voir que les VTT peuvent se rendre jusqu'ici, ce qui explique cela… Peu de randonneurs sac à dos vont prendre avec eux des bouteilles de bière et les laisser derrière eux dans les huttes. Même si tous les randonneurs ne sont pas toujours soucieux des autres et de l'environnement, il y a un minimum qu'ils sont prêts à porter.
J3 Mavora track Nouvelle-Zélande J3 Mavora track Nouvelle-Zélande J3 Mavora track Nouvelle-Zélande J3 Mavora track Nouvelle-Zélande J3 Mavora track Nouvelle-Zélande J3 Mavora track Nouvelle-Zélande J3 Mavora track Nouvelle-Zélande
Un peu plus tard, un couple d'Espagnols nous rejoint à la hutte. On leur pète un peu leur bulle lorsque nous leur parlons des autres huttes. Eux pensaient que les poêles à bois étaient à toutes les huttes. Ils n'ont pas d'équipement pour faire cuire leur bouffe (et pas n’importe quoi!… Pommes de terre, carotte, etc.. ) de plus, ils pensaient que le sentier serait aussi facile à suivre que celui-ci, sentier de 4x4. Ce n’est pas tout à fait ça… pas de douche n'ont plus… mais la rivière ou le lac le plus près et ce n’est pas toujours chaud, chaud. :) C'est leur 1ere randonnée et le centre d'info les avaient peut-être mal dirigé.
Un ciel couleur feu au couché du soleil qui rend la vallée de couleur surnaturelle (sans retouche Photoshop) je le jure. J3 Mavora track Nouvelle-Zélande

  J3 Mavora track Nouvelle-Zélande J3 Mavora track Nouvelle-Zélande
J3 Mavora track Nouvelle-Zélande

J3 Mavora track Nouvelle-Zélande
Nous avons tous droit à un coucher de soleil des plus spectaculaires, on dirait un volcan en éruption. C'est splendide et impossible à décrire en mots.


Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde de 4 ans et autres aventures à travers le monde.
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)


Commentaires Facebook