Parc de Corcovado, de la Leona à la Sirena sur la péninsule de Osa, Puerto Jimenez au Costa Rica

La famille singes-araignées
Parc Corcovado, secteur La Leona,  Corcovado Loge trail, avant l'entrée du parc

Le 19 décembre 2009, Puerto Jimenez

Nous prenons un bus au terminal de Quepos pour San Isidro. Pas le choix, le bus est à 5 h. On fait donc le trajet tranquille jusqu'à San Isidro en espérant trouver une liaison rapidement. Nous arrivons vers 9 h du matin et prenons un bus 1 h plus tard en direction de Puerto Jimenez. Après avoir étudié le billet que nous venons d'acheter, on s'inquiète, il est écrit « de pie » soit debout au lieu d'avoir un numéro de siège. La dame dit qu'il reste de la place, mais comme le bus arrive de San Jose, elle ne peut nous donner de numéros.

Le toucan
Parc Corcovado

Le bus arrive, il est bondé et nous ne sommes pas les seuls à le prendre d'ici. Le chauffeur nous interdit de mettre nos sacs en soute, car il n'y a plus de place d'après lui. Nous sommes donc dans un bus déjà maximisé par le fait que les sièges sont serrés et nous sommes plus de 20 debout à essayer d'avoir un espace vital vu la chaleur.

Le trajet est long, très long, 5heures debout dans le petit corridor avec les gros sacs à dos, suffisamment pour nous faire haïr les bus du Costa Rica. On arrive enfin à Puerto Jimenez, on se dirige vers notre hôtel que nous avons réservé, The Corner en dortoir à 8 $ US par personne. Aucun service, aucune cuisine, internet, interdiction de laver son linge, interdiction de cuisiner dans l'hôtel et douche froide... (Sauf si l'on trouve la salle de bain avec douche chaude qui est pour les chambres privées.) On prend tout de même le dortoir et il nous laisse le privilège de cuisiner avec notre gaz dans un coin de l'hôtel. Un vrai chialeux (détestable).

On regarde pour trouver autre chose pour les deux nuits à venir. Tout est assez cher ici. On trouve tout de même quelque chose d'intéressant, une dame de la Pension Quintero nous offre une chambre derrière sa maison pour deux nuits et pour 6 $ pe libre de tout et en chambre privée. Nous avons salle de bain privé et Air conditionné.

On prépare notre séjour dans le parc en faisant quelques courses dans le supermarché, achat de sac à poubelle en cas de pluie ou de marée trop haute.

Notre chambre à Puerto Jimenez
Puerto Jimenez

Du 22 au 26 décembre La Leona, parc Corcovado

Ça y est, on part enfin pour le parc réservé il y a 3 semaines. On part donc avec le bus de 6 h pour les 45km qui nous séparent de Carate, le point de départ pour aller à La Leona. Carate, c'est un resto et un camping rien de plus. Nous prenons le bus avec un groupe d'Américains. Une fois à Carate, nous n'avons même pas le temps de voir le chauffeur qu'il est déjà reparti (il est vrai qu'il a pris du retard, nous avons mis 3 h pour nous y rendre) et nous n'avons pas payé. Il doit avoir pensé que nous étions avec le groupe d'Américains (États-Unis). Ça nous fait un 4,000 par personne 8 $ PPP d'économisés.

Coati
Parc Corcovado

Le 3.5km qui nous sépare de la Station La Leona se fait bien malgré le soleil et la marche le long de la plage. C'est un petit avant-goût pour demain. À chaque pas, nous enfonçons dans le sable, il est difficile d'avancer. En plus, il doit faire 35C à l'ombre et aucune trace de nuage. Nous nous installons à La Leona et payons notre droit de camping de 4 $US par personne. Nous devons fortement spécifier que nous n'entrerons pas dans le parc aujourd'hui pour ne pas payer le frais d'entrée du parc de 10 $ PPP par jour.

Quelques oiseaux
Parc Corcovado Parc Corcovado Parc Corcovado


Nous allons marcher sur la plage et trouvons au hasard de jolis sentiers derrière le Corcovado Lodge. Celui-ci a élaboré plusieurs petites randonnées de 1 h ou 2 h pour un total de 5 h+— . On en fait une partie et nous ne sommes pas déçus. On y voit singes-araignées, coatis, oiseaux, capucins et grenouilles.

Nous parlons un peu avec le garde parc qui nous dit de ne pas passer la rivière à marée haute, celle-ci est à 40 minutes de la Leona en direction de La Sirena. La marée haute sera à 7 h demain. Il dit que nous aurons de l'eau sous les bras, d'attendre 8 h 30 pour de l'eau à la taille.

Les grenouilles
Parc Corcovado, secteur La Leona avant l'entrée du parc Parc Corcovado, secteur La Leona avant l'entrée du parc Parc Corcovado, secteur La Leona avant l'entrée du parc Parc Corcovado Parc Corcovado, secteur La Leona,  Corcovado Loge trail, avant l'entrée du parc Parc Corcovado, secteur La Leona avant l'entrée du parc


Le lendemain, on décide de partir à 6 h et l'on pense devoir attendre la marée basse près de la rivière. Nous arrivons à celle-ci en pleine marée haute, nous avons de l'eau jusqu'aux hauts des cuisses seulement. On passe donc, heureux d'être parti tôt. Nous pouvons donc faire les sentiers à notre rythme c'est-à-dire très lentement.

Parc Corcovado

Sur la route, nous voyons de nombreux coatis qui ne semblent pas dérangés par notre présence. La première partie du sentier est agréable et ombragé, la seconde moitié est en grande partie sur la plage. On avance donc plus lentement. On croise un couple qui a pris le bus avec nous hier, ils se sont rendus directement hier à La Sirena et maintenant ils sont sur le chemin du retour! Est-ce que ça vaut la peine de se donner tant de misère pour quelques heures dans le parc? Nous passons un moment avec un fou qui nous fait tout un spectacle.

Un fou nous a fait toute une démonstration
Parc Corcovado

Parc Corcovado Parc Corcovado Parc Corcovado


On fait une pause déjeuner, puis quelques pauses photo pour les oiseaux et animaux. On arrive à la grosse rivière; le Rio Claro est moins impressionnant que ce que nous avions imaginé. Nous sommes à marée basse. Nous traversons près de la plage et avons de l'eau aux cuisses, ont voit un groupe traverser avec leur guide à 200 mètres dans le bois qui eux ont de l'eau aux chevilles. On va savoir pour notre retour.

Vidéo du parc Corcovado


Arrivé au campement La Sirena, on mérite une bonne douche. On s'installe sous le toit sur un plancher de bois; gros confort. Nous cuisinons de bonnes pâtes et on se couche tôt. Nos 16 km de marche entre La Leona et La Sirena nous ont fatigués. Il n'y a pas de réchaud, mais il y a un bel espace pour cuisiner, des douches sommaires et des toilettes avec papier! Super équipé.

Nos photos du parc Corcovado
Parc Corcovado
Cliquez sur la photo pour voir les autres

On passe finalement 3 nuits à La Sirena alors que nous avions réservé que 2 nuits. On demande au gardien une journée de plus, ce sera mieux pour l'heure de la marée (qui change chaque jour) et le 25 décembre, il n'y a pas de transport. Il accepte et oublie de nous faire payer... On ne le lui rappellera pas.

Le Rio La Sirena
Parc Corcovado

On passe ces quelques jours à faire des balades, on voit de nombreux animaux, mais malheureusement nous ne verrons pas le tapir, seulement ses nombreuses traces. Il y a donc les singes; capucins à tête blanche, singes-araignées et singes hurleurs. Il y a les nombreux coatis. On retrouve dans le parc une grande quantité d'oiseaux, dont les toucans et dindes sauvages. Nous avons aussi vu des pécaris une sorte de cochons sauvage. Nous ne sommes pas sorties de nuit pour ne pas faire la rencontre des nombreux serpents venimeux du parc, mais avons tôt le matin pu observer caïman et crocodile et il y en a même un qui nous a souri;)

Et les crocos et caïmans dans les rivières
Parc Corcovado


Parc Corcovado

Parc Corcovado

Nous avons bien aimé notre séjour, qui est passé bien vite, déjà nous devions prendre le chemin du retour chargé d'eau (7 litres pour les deux pour les 16km), car il fait très chaud. Nous avions trois jours de moins de nourriture dans nos sacs, mais tous les déchets d'emballage alimentaire. Car ici, on doit tout r' apporté avec nous. Malheureusement, ce n'est pas tout le monde qui le fait.

Les singes-araignées sont de vrais acrobates
Parc Corcovado, secteur La Leona avant l'entrée du parc

Parc Corcovado, secteur La Leona avant l'entrée du parc Parc Corcovado, secteur La Leona avant l'entrée du parc Parc Corcovado, secteur La Leona avant l'entrée du parc

De retour à La Leona, nous nous installons sous le toit près de la table de cuisine, nous avons le pressentiment qu'il va pleuvoir ce soir. En fait, la seule nuit où il n'a pas plu est celle de notre arrivée à La Leona il y a 4 jours. On est vite rejoint par d'autres campeurs. On a bien fait, la pluie commence tôt en soirée et il tombe des cordes durant la nuit. Le lendemain, nous restons (on doit bien être les seuls à rester aussi longtemps dans ce parc)

Coatis
Parc Corcovado

On ne paie pas d'entrée de parc par contre, on paie notre prochaine nuitée au garde parc qui est très sympa et allons dans les sentiers du Corcovado Lodge. Nous y allons au levé du soleil et y retournons en fin d'après-midi. Les sentiers sont agréables et l’on y retrouve plein d'animaux. Eux ne connaissent pas la « délimitation » du parc. On y rencontre donc de nombreux coatis, grenouilles, capucins, singes-écureuils, mais pas de crocodiles et pas encore de tapirs. Un puma se promenait dans les parages hier au dire des autres campeurs dans les longes.

Les oiseaux
Parc Corcovado, secteur La Leona avant l'entrée du parc

Ici à La Leona, il y en a pour tous les prix. Le camping à la station est a 4 $ pe, mais juste a coté il y a des tentes en locations pour 90 $ pe avec repas. Le resto près du Corcovado Logde sert des petits déjeuners très légers à 15 $ et les petites bières sont à 4 $ (le tout en $ US). Nous, nous étions autosuffisants. À La Sirena aussi il est possible de manger, mais il faut au préalable avoir réservé et ils sont très stricts sur les heures. La sirène retentit et les gens qui arrivent dix minutes plus tard, même s'ils ont réservé se voient refuser. Les prix pour les déjeuners 12 $US, diner (ou lunch) 15 $ et souper 17 $. Il y a de l'eau potable dans les stations, mais pas sur la route entre elles.

Les pécaris
Parc Corcovado

Parc Corcovado Parc Corcovado Parc Corcovado

Lundi 28 décembre 2009

Quelle belle fin d'année pour nous, nous avons passée près d'une semaine dans le parc Corcovado et ses alentours! Le matin, nous partons tôt pour prendre le transport qui nous emmènera à Puerto Jimenez. À 7 h 30 nous sommes à Carate après 4 km de marche sur la plage. Nous attendons le transport de 8 h 30, un autre arrive, Dany lui demande s'il se rend à Puerto Jimenez, il lui dit oui. Il demande pour prendre place et là c'est non. On doit attendre NOTRE transport, le colectivo. Lui n'est pas supposé prendre la place du colectivo. Les 4 locaux prennent place dans la boite de la camionnette, nous, nous attendons 1heure pour le colectivo. Un gros 4,000 colones par personne pour ce 43 km.

Singe-écureuil
Parc Corcovado

Arrivé, nous allons voir notre dame pour le logement, super, elle pourra nous louer la même chambre privée avec toilettes et AC pour 6 $ pp. On n’aura pas à aller au dortoir The Corner à 8 $ pp. On va chercher notre sac de surplus que nous avions laissé au The Corner et l'on passe la journée à recharger nos batteries (les nôtres et celles de nos caméras) en profitant de l'AC que nous avons rarement.

Le fou
Parc Corcovado

Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

0 commentaires:

Publier un commentaire

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook