Passage aux douanes Panama Costa Rica ( Bocas del Toro - Puerto Viejo caraibes ) obligation d'un billet de retour.

Bocas del Toro, Isla Colon, Panama
Bocas del Toro


Mercredi le 25 novembre 2009, traversée du Panama au Costa Rica

Le matin, on se lève très tôt. Pour la première fois, il fait soleil! Tant pis, notre décision est prise, on quitte Bocas del Toro aujourd'hui. On prend donc un premier bateau de l'ile de Bastimentos vers Isla Colon, puis un bateau de Isla Colon à Almirante, sur la terre ferme.

De là nous attrapons un bus pour une grande ville puis un autre pour la frontière Sixaola. De là nous sortons sans problème, mais il nous est plus difficile d'entrer du côté costaricain. Nous faisons la longue file sous le soleil pour enfin voir le douanier après plus d'une demi-heure d'attente. Le douanier nous demande si nous avons un billet de sorti (avion ou bus) et on lui répond que non, nous voulons continuer jusqu'au Nicaragua puis traverser plus tard en bus. Il nous refuse l'entrée, et il nous dit d'aller voir à la pharmacie la dame qui vend des billets de bus et d'y acheter un retour pour le Panama. (Ce qui lui conviendrait comme preuve de sortie même si on lui dit que nous ne l'utiliserons pas). Plusieurs pays demandent aux voyageurs d'avoir un billet d'avion ou d'autobus qui prouve la sortie éventuelle du pays, mais très peu l'applique pour les voyageurs qui utilisent les voies terrestres. Au pire, ils demandent d'avoir des fonds suffisants ce qui se résume souvent à une carte de crédit. (Il est plus souvent exigé à l'arrivée à l'aéroport) en 40 mois de voyage, nous n'avons jamais eu un douanier aussi catégorique sur ce point. Nous allons donc à la pharmacie de ce minuscule village. La dame (que nous soupçonnons d'être sa femme) nous propose un ticket de San Jose à Panama city. On lui demande si elle n'a pas plus court comme trajet, elle nous dit non. On lui demande alors pour une autre destination et ce n'est toujours pas possible.

On décide alors d'utiliser internet et de se créer un pré achat de ticket électronique. Nous imprimons le bon de commande en français en nous disant que le douanier n'y verrait que du feu. Nous retournons à la douane, nous refaisons la queue, après une trentaine de minutes, nous revoyions le même douanier, il nous demande si nous avons nos billets d'avion ou bus pour la sortie, on lui répond que oui et il ne daigne même pas regarder ledit papier... On s'est donc donné tout ce mal pour rien. À croire qu'il essayait juste de faire faire de l'argent à la dame de la pharmacie. En plus, après avoir entrée officiellement au Costa Rica, on s'aperçoit qu'il y a un petit terminal de bus qui aurait certainement pu nous vendre un ticket pour moi cher que celui de la pharmacie. Mais bon, tout est réglé maintenant et à moindre cout. Au moins, le soleil est au rendez-vous maintenant, souhaitons que se soit le début de la saison sèche pour notre séjour au Costa Rica. Nous arrivons en fin d'après midi à Puerto Viejo de Talamanca du coté des caraibes.

Puerto Viejo de Talamanca,Punta Uva, Costa Rica
Puerto Viejo de Talamanca sur la cote des Caraibes

4 commentaires:

  1. Bonjour à vous deux,

    Premièrement, félicitation pour votre site car il est bien fait, convivial et instructif.

    Suite à cette anecdote, j'aimerais savoir ce qu'il en est par rapport au billet de sortie lorsque vous n'utilisez pas la voie terrestre pour entrer dans un pays. Êtes-vous absolument obligé de leur fournir une preuve de sortie ?

    Et si oui, de qu'elle façon procédez-vous en ne sachant pas exactement le nombre de jours que vous allez passer au pays.

    Merci à l'avance pour votre intérêt.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci!

      Pour les billets de sortie, dans les pays d'Amérique latine où nous sommes passés, c'est le seul qui nous en a demandé un. Et je crois que c'était seulement pour faire de l'argent... il doit avoir un arrangement avec la dame qui vend les tickets:) C'est pourquoi, nous avons fait un ''faux'' billet et pour être certain, nous l'avions fait avec notre dernière journée possible dans le pays. C'est un billet sur expédia, la confirmation juste avant le paiement que nous avions imprimé pour notre douanier. Ça semble un vrai billet pour quelqu'un qui n'est pas expert(nous le referions si c'était nécessaire).

      Lorsque l'entrée dans le pays se fait en avion, je pense qu'ils sont généralement un peu plus sévère, quoique les douaniers, eux sont (à mon avis) un peu moins corrompus...

      Même en Chine, nous avons réussi à entrer (en avion en plus) sans billet de sortie! mais ça a été juste! Pour les autres pays que nous avons visités, nous n'avons jamais eu de problème.

      Bonne route
      Maryse

      Effacer
    2. Merci pour votre réponse mais une dernière question car je projète de quitter
      notre pays au mois d'avril prochain. Mon intention est de commencer avec le Népal et
      ensuite me diriger tranquillement vers l'Est. Donc, si je prends un billet aller seulement vers Katmandou, est-ce que j'aurai des problèmes si je n'ai pas de billet de sortie ? (Billet aller simple)
      Sinon, quel est la solution ?
      Bref, mon but est de partir avec un aller simple vers le Népal et ....
      je ne sais aucunement lorsque je reviendrai au pays. Donc, impossibe pour moi de prendre
      un billet de retour avant mon départ.
      Qu'elle est la solution ???

      Merci encore, c'est grandement apprécié !

      Effacer
    3. POur l'entrée au Népal sans billet de retour, je ne sais pas car nous, nous y sommes entrés terrestre et nous n'avons pas eu besoin de billet de retour. Par contre dans ton cas, je ne sais pas s'il te sera demandé une preuve de billet de retour. Sur voyage forum, tu trouveras certainement d'autres voyageurs qui en parlent.

      Bonne préparation
      Maryse

      Effacer

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook