Puerto Lopez et Isla Plata sur la côte ouest de l'Équateur.

Frégates
Isla Plata

Lundi le 10 Aout 2009 Puerto Lopez

Nous arrivons après un enchainement de bus de nuit à Puerto Lopez à 6 h. Déjà qu'il ait tôt, avec la fête nationale que la majorité a fêté hier, les hostals ne répond même pas. Nous trouvons un hostal avec un homme qui se tient dans le cadre de la porte, avec son air bête il n'a sûrement pas trouvé d'amis avec qui fêter hier. Nous réussissons à l'avoir à 5 $ PPP avec salle de bain mais c'est vraiment une chambre horrible. Hostal Paola, que nous déconseillons fortement. Nous en trouverons une beaucoup mieux pour le lendemain au même prix sur le bord de la plage.

Nos photos de Puerto Lopez
Puerto Lopez
Cliquez sur la photo pour voir les autres


Nous nous reposons quelques heures et allons à la recherche d'un tour organisé pour l'Isola Plata. Les circuits sont tous + — au même prix soit entre 30 et 40 $ par personne excluant bien sur l'entrée à 15 $ pp. On nous propose aussi le tour aux baleines, sans se poser sur l'ile, le prix est très attrayant 18-20 $ pe sans devoir payer le prix d'entrée du parc. Ils nous promettent que nous voyons les fous à pattes bleues mais d'un peu loin. Le tour aux baleines dure 3 h et celui sur l'ile 8 h. Le petit tour nous laisse 40 minutes à observer les baleines, 20-30 minutes de snorkeling puis retour. Dans le grand tour 20 minutes pour les baleines 30 minutes de snorkeling 3 heures de marche sur l'ile. Les deux tours incluent un petit lunch. Après une courte hésitation, on se décide tout de même pour le grand tour, nous aimons bien voir les oiseaux de proche. Tant pis pour la dépense. Nous choisissons donc une des agences qui nous offre le moins cher et qui en plus fait sont départ à 8 h 30 plutôt que 9 h comme toutes les autres, en plus le gars qui nous vend le tour sera le guide de demain et a l'air honnête. De cette façon, on devance tous les autres groupes. On espère juste ne pas regretter notre choix.


Vidéo de Puerto Lopez et Isla Plata



Le soir nous nous laissons tenter par des crevettes fraichement pêchées que nous achetons directement du pêcheur. On se cuisine le tout qui est délicieux.

Puerto Lopez Puerto Lopez



Mardi le 11 aout 2009 Isla Plata
Nous nous rendons à l'agence à 8 h. Nous sommes 8 francophones sur un groupe de 16. On prend le bateau et nous nous rendons aux baleines. Malgré la Gravol Maryse a très tôt le mal de coeur. Le fait de regarder dans l'objectif de l'appareil photo n'aidant pas. Après quelques tentatives de photos des baleines qui nous font un beau spectacle Maryse laisse tomber et se concentre pour ne pas être malade. Dany est sur le toit du bateau et réussi à prendre une belle image vidéo d'un saut. Pas évident de les prendre en image malgré qu'elles soient nombreuses et qu'elles fassent plusieurs sauts; on sait jamais où elles ne vont sortir. Après 30 minutes le bateau prend la direction de l'ile.

Isla Plata

Arrivé sur l'ile nous avons le choix entre le sentier de droite ou celui de gauche. Dans les informations, ils disent que le sentier de droite c'est pour voir les fous à pattes bleues, les albatros et l'otarie, le sentier de gauche on peut voir les frégates, les fous à pattes rouges et oiseaux tropicaux. Nous nous étions informés hier à notre agence avant d'acheter le tour et il nous avait expliqué que ses infos étaient un peu erronées. En fait dans le sentier de gauche, on voit aussi des fous à pattes bleues et que tous les oiseaux sont très nombreux dans ce secteur. La seule chose est que les albatros et l'otarie se trouvent effectivement que du côté droit et que les paysages sont plus jolis à droite. Le gars qui nous avait expliqué ça avait l'air honnête et c'est lui qui est notre guide aujourd'hui. Et on peut constater avec plaisir qu'il disait vrai. Pourquoi les autres agences disent le contraire? Donc le groupe doit se séparer en deux entre nos deux guides. Ils demandent qui parle anglais et qui parle espagnol pour diviser le groupe de cette façon. Nous disons que nous voulons aller à gauche peu importe la langue. Après un petit débat, les deux guides vont à gauche, ils n'étaient que 3 à vouloir aller à droite. Dommage pour eux.


Isla Plata


Dès le début du sentier nous sommes surpris que les oiseaux soient si peu dérangés par notre présence. Certains ont même fait leur nid dans le sentier et nous devons les contourner. Vraiment surprenant. On pourrait les toucher tellement ils sont près. On voit donc à souhait les fous à pattes bleues. Les pattes sont bleues lorsqu'ils sont adultes. On voit des bébés de tous âgés et même un fou à couver ses oeufs. Les bébés ressemblent à de la ouate.


Isla Plata


On continu, toujours entouré de ses fous et arrivons dans le secteur des frégates. Nous sommes bien enchantés de voir ses superbes oiseaux dans la saison des amours. Nous avons aussi la chance de voir une maman nourrir son petit avec un énorme poisson.

Isla Plata


Le fou à pieds bleus (Sula nebouxii) est maladroit sur le sol; c'est en revanche un excellent plongeur, qui peut descendre à 30 m de profondeur pour capturer des poissons, qu'il attrape en remontant à la surface, utilisant ses ailes et ses pieds palmés pour poursuivre sa proie. Le fou à pieds bleus niche sur les côtes du continent américain, du Mexique au Pérou, mais c'est aux îles Galápagos que l'on rencontre les colonies les plus nombreuses.
Frégate (oiseau), nom courant de plusieurs grands oiseaux marins dont la caractéristique est d’avoir une très large envergure, proportionnellement à leur poids. Les frégates se nourrissent de poissons qu’elles arrachent aux autres oiseaux; elles attrapent aussi les poissons volants ainsi que les poissons morts qui flottent à la surface de l’eau. Seules cinq espèces de frégates ont été répertoriées.


La frégate superbe, dont l’envergure varie entre 1,8 à 2,1 m, habite les rivages côtiers et les îlots des régions chaudes de l’océan Atlantique, de la mer des Caraïbes et du Pacifique Ouest, du Mexique à l’Équateur. Le mâle adulte arbore un plumage noir soyeux; la couleur du ventre est plus atténuée. Pendant la saison de reproduction, la poche gonflable du mâle devient rouge sang ou orange vif. Chez la femelle, les flancs et la poitrine sont blancs; les jeunes frégates ont une tête blanche. La taille moyenne de la frégate superbe est de 1 m, la queue représentant 43 cm.


On voit d'autres oiseaux dont les fous à pattes rouges qui se tiennent haut dans les arbres malgré leurs pattes palmées. On est enchanté des oiseaux que nous avons vus et de la proximité de ceux-ci. Nous n'aurions même pas eu besoin d'un zoom (sauf fous à pattes rouges). On fait le même chemin pour le retour car la bouche complète est trop longue, mais c'était entendu au départ.


Nos photos de Isla Plata
Isla Plata
Cliquez sur la photo pour voir les autres

Fou à pattes rouges
Isla Plata

Enfin le repas arrive, il étant temps. Nous avons fruits et deux sandwichs c'est simple mais ça va. C'est l'heure du repas qui est un peu tard. C'est maintenant l'heure du snorkeling, nous nous passons notre tour, après 15 minutes tout le monde est de retour au bateau. Sur le chemin du retour nous refaisons un arrêt pour les baleines, une autre demi-heure à regarder les baleines qui font des sauts et font balancer leurs nageoires. Nous aurons donc passé plus 1heure à observer les baleines, encore plus que les tours axés sur elles. On ne regrettera pas le choix de notre agence (Aventure Plata) mais on imagine que ça change selon les guides.

Maryse ne se donne pas la peine d'essayer de prendre des photos, elles ont la tête dans le sceau... Nous arrivons sur la terre ferme à 17 h comme prévu. Un bon repas pour se ré emplir le ventre et du repos bien mérité.

Le lendemain, nous laissons nos sacs à la dame de l'hostal qui est plus que sympathique (hostal Tourismar celui qui est bleu sur la plage au sud 5 $ pe avec salle de bain privé eau chaude) et profitons du soleil qui se montre enfin après tous ses jours sous les nuages. Dany s’amuse avec un crabe sur la plage tandis que moi je photographie encore les oiseaux

Puerto Lopez
Puerto Lopez Puerto Lopez
Nous prenons un dernier bon repas à Puerto Lopez avant de partir, 1,75 $ pour soupe au crabe et plat principal

Puerto Lopez Puerto Lopez

Le soir nous prenons un bus de nuit pour Quito (en fait on voulait s'arrêter à Aloa mais le chauffeur ne nous a pas avertis) pour ensuite prendre un bus pour Banos. Drôle de trajet mais c'est le plus pratique à partir d'ici. On prend notre notre bus à 19 h 10 $ par personne pour un trajet de 8 h (mais c'est certainement un prix touriste) Tous s'installent (5 touristes et 3 locaux + nous) et après 50 mètres à peine après le feu de circulation, on doit tous sortir du bus et passons à la fouille par les policiers. Ils auraient pu le faire avant. On ne sait pas ce qu'ils cherchent mais fouillent les poches, on doit ouvrir le sac de jours... Pour les gars c'est vraiment une fouille au corps. Dire que lorsque nous avons passé la frontière, ils n'ont rien regarder, vraiment rien, même pas de questions sur nos bagages.

Après ce petit numéro, on reprend place. Donc nous sommes 10 dans le bus et un gars décide de s'installer derrière nous, il n'a pas son ticket et paie dans le bus. Après quelques minutes, Dany remarque une lumière sous notre siège. Notre sac de jour est toujours bien attaché au siège et nous le mettons toujours aussi entre nos pieds, par contre, on décide de tout détacher et le mettre sur nous. (on commence à être parano!). On voit une deuxième fois la lumière sous notre siège mais il n'y a plus rien maintenant. Pas moins de 2 minutes après le gars change de siège et s'installe derrière les autres touristes, en biais avec nous. Ça semble louche mais tout de même quelqu'un a le droit de s'éclairer et de changer de place... On se dit que nous paranoïaque car nous nous sommes fait voler la caméra il y a peu de temps. Les autres touristes devant lui ont aussi leurs sacs bien à leurs pieds et ça semble OK.

La nuit passe et au matin un des touristes cherche son sac de jours, le gars que nous soupçonnions n'y est plus. Ils se sont couché les pieds sur le siège et le gars a eu tout le loisir de prendre le sac durant la nuit et de descendre sur la route. Avoir su... Mais comment accuser quelqu'un avant qu'il ne fasse quoi que ce soit?

Nous sommes donc à Quito terminal Sud alors que nous avions dit au chauffeur que nous devions arrêter à Aloa pour de là prendre un bus pour Banos. Ce n'est pas plus mal, on aura un siège assis. On achète notre ticket pour Banos (3,5 $) 4heure pour le bus de 5 h 30. Le bus doit partir dans 30 minutes. 15 minutes avant le départ, le bus n'est pas là, la dame de l'empressa a l'air contrarié et tourne autour ne nous. Finalement après un appel et une petite engueulade avec son chauffeur elle nous transfère pour la compagnie compétitrice, nous et 5 autres passagers. On dort un peu, le trajet Puerto Lopez – Quito n'a pas été reposant. Nous arrivons à Banos, fatigué.


Isla Plata



Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photo, budget et carnet de route (récits de voyage)

0 commentaires:

Publier un commentaire

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook