Résumé de nos impressions du Chili

Parc de Lauca, `Chungara


RÉSUMÉ DU CHILI

Nous y sommes restés 112 jours séparés en trois étapes car nous avons alterné avec l'Argentine.

Notre itinéraire de la première étape: Nous avons traversé la frontière avec le Pérou pour rejoindre Arica puis Putre et le parc de Lauca. Ensuite, folle descente en auto-stop. Nous avons été surpris de la facilité de faire du pouce. Les camionneurs ont été nos principaux compagnons dans le nord du pays. Nous sommes passé par Pozo Almonde, Calama, San Pedro d'Atacama puis Antofagasta et La Serena. De là nous avons pris le bus pour Santiago, parc de Laja, Pucon, le parc Huerquehue puis un arrêt à Valdivia. Un long trajet de bus nous a fait faire un grand saut jusqu'à Punta Arenas suivi de Puerto Natales et le parc Torres del Paine.

Pantagonie Chilienne Parc Torres del Paine

Après un court séjour en Argentine, nous avons poursuivi notre route au Chili pour la Carretera Australe: un passage par Chile Chico, Coyaique, Puerto Cisnes, le parc de Queulat, Puyuhapi , Santa Lucia et Futaleufu.

Le troisième passage au Chili fut par la frontière Puyuhue. On se rend à Puerto Montt puis la chance est avec nous pour notre semaine à Chiloé. On termine avec Puerto Varas et Ensenada.


NOS IMPRESSIONS GÉNÉRALES DU CHILI
Nous avons tout d'abord été surpris par les prix qui sont beaucoup plus élevés qu'au Pérou. Le prix de la nourriture au marché ressemble beaucoup à ceux pratiqués au Québec sauf quelques exceptions. On a bien aimé les parcs nombreux mais on s'est aussi souvent senti un peu frustré sans véhicule. Le confort est plus élevé qu'au Pérou mais pour nous qui regardions le budget avant tout, nous aurons fait pratiquement que du camping sauf dans notre 3e étape. Les distances sont énormes mais nous avons apprécié l'auto-stop qui est relativement facile et nous avons fait de belles rencontres. Pour nous c'était une première dans notre tour du monde, du camping presque à tous les jours et de l'auto-stop.

Nous avons bien aimé les parcs nationaux qui sont magnifiques mais nous sommes moins tombés sous le charme des villes qui nous semblent bien nord-américaines. Castro fait l'exception et a un cachet particulier que nous avons bien apprécié. La Carretera Austral nous aura agréablement surpris par ses paysages.


Ile de Chiloe, Castro

CE QUE NOUS AVONS AIMÉ DU CHILI
Les nombreux paysages différents; déserts, montagnes, lacs, glaciers...
Pas de visa d'entrée
l'auto-stop qui permet de belles rencontres et qui est relativement facile au Chili
l'auberge d'Édouardo à Punta Arenas
les nombreux fruits dans les jardins où nous campions
lorsqu'il y a douche elles sont presque toujours chaudes
internet WiFi, on réussissait souvent à trouver internet gratuit
peu de négociation sauf camping et chambres
plusieurs parcs avec entrées gratuites
possibilité de faire du camping dans certains parcs
relative facilité à faire du camping sauvage
Avoir payé 50 % de rabais notre ticket de bus Osorno — Punta Arenas
l'eau est potable partout
la ville de Castro qui a été une agréable surprise
la semaine de soleil sur Chiloé
Le buffet de Punta Arenas (récompense après un dur trek)
les saucisses



CE QUE NOUS AVONS « DÉTESTÉ » DU CHILI
Le maté qui est très amer.
Devoir se faire à manger dû au prix des restaurants
que les Canadiens doivent payer une taxe de 130 $ à l'aéroport de Santiogo (nous l'avons évité)
La longueur des trajets entre certains sites d'intérêts.
Le prix des transports
les villes en générales qui ressemblent aux villes nord-américaines (sauf Castro)
semaine de pluie à Puerto Montt
Notre chien qui voulait sans cesse nous rapporte la roche...
Les centres d'Informations presque tous incompétents, pour ne pas dire tout.
Les pains chiliens, un genre de galette plate: chaud ça va mais refroidi c'est dur à avaler
Les nombreux chiens errants pas toujours sympathiques.
Certaines entrées de parc très onéreuses
Certains fêtards étrangers dans les campings
les touristes avec leurs voitures de location qui faisaient des faces de Garfield en nous voyant faire du pouce


VIlle de Valdivia de nuit

CE QUI NOUS A SURPRIS DU CHILI
Plusieurs parlent anglais.
Grand nombre de touristes de la France
Que les fruits et légumes soient si chers en Patagonie
Plusieurs résidents allemands
Plusieurs accents différents dans le pays
Qu'il y ait une telle compétition (pour ne pas dire haine) avec les pays voisins (surtout en Patagonie)
Que le Chili revendique le double de sa superficie (antarctique)
Les forts vents de la Patagonie
Une dame trop familiale au camping de Futaleufu... elle ajoute des ingrédients à sa guise dans notre bouffe
Qu'une dame refuse que nous voyions la chambre avant de payer.
Aucun contrôle pour les camionneurs
Pas de contrôles policiers sur les routes mais plutôt à des endroits fixes


Le parc National de Laja

Résumé en chiffre:

756 096 km carrés
dont plus de 6,000 km de côtes
Capital Santiago
Monnaie: Pesos chiliens 1 $CA = environ 500 pesos
Langue: l'espagnol (langue officielle) mais aussi le Mapuche, l'Allemand et l'anglais
Population 16,5 millions (juillet 2009)
Religion: catholique 70 % et 15 % d'Évangilique.
Population urbaine 84 %
les métis (indien et européen) représentent 66 %, les Européens 26 % et les Indiens 6 % et les autres 2 %
le Chili a une frontière terrestre avec le Pérou (171km) la Bolivie (860km) et l'Argentine 5308km)
Type de gouvernement: république
Indépendance de l'Espagne le 18 septembre 1810
1er producteur mondial de cuivre
2085 volcans dont 55 encore en activité


Parc de Lauca, `Chungara

NOURRITURE

On ne sera pas des experts de la nourriture car nous nous sommes presque toujours cuisinés. Les fruits et légumes sont chers et peu nombreux plus on descend vers le sud.

L'Assado d'agneau, qui est délicieux. L'agneau est tendre et juteux. Un bon repas de Noël.

Les empanadas sont partout, plusieurs prix différents, plusieurs saveurs du bon et du moins bon. Il y a aussi les completos: Hot dog farci de purée d'avocat, tomates...

Le Curanto, met d'origine Chilote mais que nous avons dégusté à Punta Arenas apprêté par le proprio de notre petite auberge camping. C'est un drôle de mélange de patates, pains, saucisses, coquillages, viande...

Et ils sont les champions de la crème glacée! Ils en mangent tous, partout tout le temps!

On a vu quelque Mc do mais pas de PFK et autres chaines américaines.
.
Breuvage: l'eau du robinet potable partout, ils boivent aussi du maté en Patagonie mais moins que leur voisin Argentins. Beaucoup de café instantané. Et bien sur le vin chilien et surtout le Pisco.


San Pedro de Atacama

MÉTÉO
De tout: le désert au nord, un des plus secs du monde de la pluie dans la région des lacs et les glaciers au sud en passant par les forts vents de Punta Arenas. La meilleure saison est aussi leur période de vacance donc très achalandée et avec des prix conséquents, soit décembre, janvier février mais ça ne garantit pas l'absence de pluie. En dehors de la saison d'été, il peut faire très froid en Patagonie. Chiloé est réputée pour être très pluvieuse et humide mais nous aurons eu une semaine de soleil.

Manchot Seno Otway colony

FAUNE:
Nous retrouvons bien sur les vigognes, guanaco, lama, l'alpaga et huemul. Il y a aussi des nandous (sorte d'Autruche). On peut voir ces animaux facilement dans les grands espaces.

On rencontre aussi des pumas (pas vu) des pudu (on en a vu de loin), lion de mer, dauphin, manchots (nous les avons tous vus).

Il y a aussi plusieurs oiseaux, des Flamands et le condor des Andes.

Électricité : 220V prise Françaises et parfois doublé de l'Américaine

INTERNET; partout, le WiFi est monnaie courante dans les hospedajes de voyageurs, auberges jeunesses et dans tous les grands hôtel. Certaines villes ont une zone WiFi gratuite dans le centre-ville. Les prix sont de + — 1 $ de l'heure 500 pesos

Banques ATM dans toutes les petites, moyennes et grandes villes. La Redbanc est la plus populaire. Aucun frais avec ma carte visa or en prenant soin de déposer le montant avant de retirer.


SANY0102

TRANSPORTS

Les bus sont habituellement ponctuels. Il y a les camas, semi camas et toute une gamme de services. Le prix des bus reste relativement cher pour notre budget à nous mais moins cher qu'au Canada ou en Europe. Nous avons pris qu'un seul bus longue distance Osorno à Punta Arenas à 22,000 pesos en dernières minutes, un super prix pour le moins de décembres car tous les voyageurs rencontrés avaient payé le double. L'auto-stop est facile et il n'est pas mal vu (en tout cas nous ne l’avons pas ressenti) sauf quelques touristes qui nous dévisageait en passant avec leurs voitures de location.

SANTÉ

Il serait mal vu d'avoir eu la tourista car on se cuisinait pratiquement tous les jours. Aucun autre problème pour nous.

SÉCURITÉ
Vol: nous n'avons senti en aucun moment l'insécurité même en auto-stop au contraire.


SANY0089

HERBERGEMENTS

Un peu difficile de démêler en réalité les Hospedajes des résidencials des hostals des B & B. Il y a bien une définition technique pour chacun d'eux qui dans la pratique est parfois difficile à percevoir. Disons que c'est quatre appellations sont assez voisines. Les B & B ont surtout des propriétaires étrangers, les résidenciales sont moins populaires que les Hospedajes. Les octaux sont en principe de petits hôtels et attention au Motel (on s'y est fait prendre) qui sont souvent des chambres louées à l'heure. Dans le plus économique (et c'est très variable d'une région à l'autre et en fonction de la saison) les prix sont de 5,000 pesos par personne avec petit déjeuner. Nous avons réussi à trouver à Castro à 3,000pesos. Pour les hébergements économiques, les salles de bain sont toujours partagées.

Le camping est le moyen le plus économique pour voyager au Chili, le camping sauvage est possible à plusieurs endroits, il s'agit d'être discret, ça nous aura fait sauver beaucoup d'argent. Plusieurs campings économiques ne sont pas des campings comme nous l'entendons chez nous : soit emplacement délimité pour chacun mais plutôt un jardin d'une demeure familial où tous s'installent où ils veulent et souvent l'espace est très restreint. On partage dans ce cas les commodités de l'hospedaje à l'intérieur. Le prix varie entre 1500 et 4000 pesos par personne.


POSTE
Nous nous sommes fait envoyé un colis à Puerto Natales en poste restante, mauvaise idée car ils sont très incompétents, mais nous l'avons tout de même reçu en insistant avec l'aide du proprio de notre camping. Un autre colis est arrivé à Puerto Varas


Pantagonie Chilienne Parc Torres del Paine


Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

0 commentaires:

Publier un commentaire

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook