Petites mésaventures avec un taxi sur la route des pyramides d'Égypte

28 mai 2008

Voici une anecdote que nous vous avions promise.


Nous nous levons tôt mais on attend un peu avant d'aller à la recherche d'un taxi car les sites ouvrent à 8 h seulement. Nous allons dans la rue vers 7 h 15 à la recherche d'un taxi. On demande à un premier qui nous dit 200LE. On commence à vouloir négocier et on lui dit 80... On explique que nous voulons aller qu'à Dashur et Saqqarah et pas Memphis ni Giza. Deux hommes viennent s'en mêler. Ils nous le proposent à 120 pour aller voir les quatre sites mais baissent rapidement à 100LE pour les deux sites que nous voulons voir, ce qui nous convient. Il a une voiture avec AC et non un vieux taxi comme celui avec qui nous avions commencé les négociations. On va donc dans la ruelle à côté pour qu'il prenne sa voiture. Le premier chauffeur de taxi, lui n'est pas content. Il nous suit avec son taxi. IL nous offre à 100 mais il est trop tard, on prend toujours le premier à offrir un bon prix. On prend place dans la voiture mais le gars du taxi est vraiment fâché et le frère de notre chauffeur dit que pour ne pas avoir d'emmerdement nous sommes mieux de descendre de la voiture et d'attendre un peu plus loin, en faisant semblant que nous n'avons plus besoin de ses services. C'est ce que nous faisons, et ça prend qu'une minute pour que le taxi s'en aille. Je ne sais pas si le chauffeur de taxi est aussi naïf, mais bon il s'en va.

On reprend place dans la voiture. Il veut nous offrir d'aller à Giza pour le 120LE de départ qu'il nous proposait. On lui dit que ça ne nous intéresse pas. Ensuite, il dit que nous lui devrions lui laisser 20LE de surplus (soit le 120), ça commence bien!! Ce n'est pas ce que nous avions entendu, on lui fait savoir et on se tait sur ce sujet. Ça commence bien. Après un bout de chemin, il insiste pour que Dany s'assoie à l'avant, il dit que c'est pour que les policiers pensent que nous sommes amis... (je pense plus que c'est pour nous empêcher de parler). Comme ça ne marche pas, il met ensuite la musique. On lui avait dit que nous voulions commercer par Dashur, mais il nous emmène à Saqqarah. Le bureau est fermé à cette heure et il nous dit qu'il ira à Dashur en premier... c'est exactement ce que nous voulions.

On se rend donc à Dashur, qui n'est pas très loin et on doit tout de même attendre pour les tickets mêmes s'il est 8 h. Dany réussi à les avoir il est 8 h 20. Nous payons pour nos deux entrées (25) ch plus un extra pour le taxi (2). Et nous avons un passager-surprise... Un policier en civil nous accompagne pour le circuit. Dany lui a parlé un moment lorsqu'il était à l'extérieur de la voiture. Il a l'air bien sympathique. Le chauffeur à l'air un peu surpris que nous ayons un policier pour nous suivre (habillé en civil). Et une fois à l'intérieur de la voiture, le policier ne nous dit plus un mot!

On sort de la voiture et on fait le tour de la première pyramide la RÉD. Le policier nous suit avec toujours une certaine distance. Pas un mot sur les premiers pas jusqu'à ce que nous soyons hors de vu de notre chauffeur de taxi. Je lui demande pourquoi il doit nous suivre. Il nous répond que nous sommes dans une zone militaire et il y a deux policiers qui font les « 'Bodyguards »' avec les touristes et que les véhicules escortés sont choisis un peu au hasard. Selon ces dires ce serait pour notre sécurité à nous. Comme nous étions les premiers et qu'en plus nous sommes Canadiens (on ne comprend pas ça non plus), c'est avec nous qu'il a embarqué. Il nous explique que les Canadiens sont privilégiés (qqch comme ça) et qu'ils vont en priorité dans les véhicules où les touristes sont Canadiens!!! On ne comprend pas vraiment encore à quoi il servait mais il était bien sympathique. Parce que si quelqu'un nous en veut... lui à quelque mètre derrière nous, il ne pourra pas y faire grand-chose en cas de fusillade...

Bon, on le fait marcher car nous marchons pour prendre un beau point de vue. Il doit donc nous suivre. Par la suite, on voit une pyramide derrière celle-ci. On demande au policier si c'est possible d'y aller à pied ou en voiture et il nous dit que nous pouvons nous rendre en voiture mais de ne pas dire à notre chauffeur qu'il nous l'a dit. Bizarre, on ne comprend pas sur le coup. Une fois que nous sommes presque revenus sur le devant de la pyramide, le policier arrête de nous parler car nous sommes à vu de notre chauffeur... Nous allons pour entrer dans la pyramide mais il y a un groupe de Chinois qui vienne d'arriver. Tant pis on y va tout de même mais le gardien me dit qu'il est interdit d'emmener ma caméra à l'intérieur, même si je la mets dans mon sac. Je dois lui laisser. Il a déjà 4 appareils sur son tapis et je suis certain qu'il ne sait pas à qui c'est!! Je laisse donc Dany y aller avant moi... Lui a sa caméra dans ses poches... Il n'est même pas inscrit que les appareils sont interdits : il ne prend que ceux qu'il voit (bonne raison par la suite pour demander un backshish!) J'y vais à mon tour, je suis seul dans la pyramide. De toute façon, il n'y a absolument rien à prendre en photo à l'intérieur. Vraiment rien. L'odeur des excréments de chauve-souris est abominable. Après avoir passé dans un long et petit corridor, nous devons remonter un peu pour la salle. C'est là que l'odeur est très forte. Il y a une salle, pas de dessin, pas de couleur... vraiment pas grand-chose à voir.

Par la suite, nous demandons à notre chauffeur d'aller voir la 2e pyramide celle de Bent. Il dit que ce n'est pas possible. On lui dit OK, nous allons nous rendre à pied. On commence à se tourner pour faire quelque pas et il nous dit qu'il va y aller. Il se rend donc derrière la 1ere pyramide. IL nous dit qu'il ne faut pas aller plus loin car c'est très dangereux, c'est une zone militaire et on risque gros... On lui dit que c'est OK si on ne peut pas y aller en voiture; on va y aller à pied. Il nous dit que son dieu est très effrayé de ça est, etc. On comprend maintenant pourquoi le policier ne voulait pas que nous disions qu'il nous avait dit que c'était possible. Les chauffeurs de taxi ont l'habitude de mentir à leur client pour écourter la visite. À un moment nous hésitons presque en voyant que le chauffeur insister autant et en plus il y a un autre taxi qui arrête au même endroit et qui raconte le même baratin. Notre policier est derrière notre chauffeur et je le vois faire des grands signes que non (en voulant dire que ce n'est pas vrai ce qu'il nous dit) donc ça nous rassure et on dit que nous partirons à pied. IL parle encore de son dieu qui est effrayé pour nous... Dany lui dit que les militaires ne vont pas nous tirer sans avertissements, on lui demande où sont les affiches d'interdictions et je lui dis que MON dieu à moi n'est pas effrayé. Nous n'avons pas l'habitude d'être aussi impolis mais devant son insistance... Il a essayé de demander à la police de l'aider... De nous dire que c'était dangereux mais il ne veut pas s'en mêler (on comprend tout ça avec les signes qu'ils font). IL ne nous dit pas que c'est dangereux, mais ne nous aide pas non plus, nous on ne dit rien de ce qu'il nous a dit quelques minutes plus tôt. On part donc à pied. Par la suite, on voit une voiture passer et une mini van... ET bien bizarre, ce n'est pas dangereux pour eux! Notre policier nous parle dès que nous sommes hors de vu de notre chauffeur. C'est bizarre, à croire qu'il n'a pas beaucoup de pouvoir. On lui parle un moment de tout et de rien. (Il nous avait demandé derrière la première pyramide ce que nous pensions des Égyptiens, je lui aie dit que tout ce qui touche aux tourismes est difficile mais que nous sommes certains que les Égyptiens sont sympathiques c'est juste que c'est très difficile de les rencontrer pour nous. En plus, plusieurs ne parlent pas anglais et nous ne parlons pas arabe, donc difficile d'avoir de vrai contact. Il affirme que je dis vrai. Je lui redonne l'exemple du taxi qui nous empêche d'aller voir la pyramide) Lui a appris l'anglais avec son travail, en parlant avec des touristes comme nous. Sur la route de Bent, le policier arrête une voiture qui s'en retourne et lui fait le message de dire à notre chauffeur de venir nous chercher, que nous allons l'attendre. (ce que nous ne savons pas à ce moment c'est qu'il a aussi dit au chauffeur de dire que c'était nous qui faisions le message). Arrivés à la pyramide de Bent, nous sommes accueillis par deux hommes en uniforme blanc dont un sur un chameau qui nous suit pour que nous le prenions en photo. Ensuite, backshish assuré donc on s'abstient. L'autre nous donne des roches et un truc à Dany qui viendrait des pyramides. On refuse. L'autre m'offre de gripper sur le chameau et je refuse malgré sont insistance. On prend nos photos, on voit notre chauffeur arriver avec la voiture et on repart. Le chauffeur laisse le policier au ticket Office.

On repart donc pour Saqqarah. Le chauffeur n'est pas très content et nous non plus d'ailleurs. IL dit que ce qui était prévu, c'est 1 h à Dashur et une heure à Saqqarah et non deux heures à Dashur comme nous avons fait et beaucoup de temps à Saqqarah. Ce qui est bizarre c'est qu’à 120, son frère nous parlait de sunset (coucher de soleil) à Gizeh... Donc à 100, on ne s'attendait pas à rester 2 h au total... Il nous dit que nous avons pris beaucoup trop de temps, Dany lui dit que s'il était venu en voiture pour la pyramide Bent, on aurait sauvé du temps plutôt que de marcher toute cette distance. Il nous dit qu'il y a un mois qu'il n'a pas été sur ce site et qu'avant c'était dangereux et qu'il avait du payé 20LE de backshish à un policier est, etc. Tout un tissu de mensonges pour ce qui est de la sécurité. Le policier nous a confirmé qu'il n'y a jamais de danger de se rendre à cette pyramide. On lui dit qu'il n'avait qu'à demander au policier qui était avec nous si c'était dangereux ou pas... il parle la même langue après tout... Pour ne pas causer de problème, nous ne disons pas que le policier nous a parlé. Il nous dit que nous pouvons terminer la journée là, si on ne lui fait pas confiance. On lui dit OK, mais nous ne paierons pas le montant complet. Il nous dit ensuite qu'il est désolé pour la pyramide, il ne savait pas cet ECS il croyait vraiment que notre vie était en danger... C'est sa dernière tentative mais comme c'est lui qui nous a offert en premier de couper court à la journée et de se défaire de notre chauffeur, nous prenons sa première offre et n'acceptons pas son blabla. Nous sommes arrivés sur le site de Saqqarah lorsque nous nous séparons de notre chauffeur. IL nous dit que le taxi coûte 25 pour le retour... nous avons des doutes. On s'entend facilement sur le montant à 65LE. On voit qu'il est surpris que nous ne soyons pas inquiets pour notre retour. Il nous redemande combien de temps nous allons passer dans le temple, on dit beaucoup, c'est mieux qu'il parte, on ne veut plus le voir. On le laisse donc dans le stationnement, je pense qu'il est tout de même content ça lui fait un bon montant pour le temps passé, par contre, nous avons fait beaucoup de km. Et nous, nous aurons la paix pour le reste, on pourra visiter à notre rythme.

Il part donc, nous on prend la direction du ticket office. On achète nos tickets à (50) ch. Il y a un prix pour les voitures mais nous n'en avons pas... il ne comprend pas au départ mais on lui dit qu'il est parti. On sauve donc un gros 2LE. Nous commençons par aller voir le musée qui est vraiment intéressant et nous pouvons prendre des photos. En plus, il y a une vraie momie... Dans un petit carré noir au fond d'une salle, une vraie momie... On voit la majorité des gens passée droit car ce n'est pas très visible. Dommage pour eux car au musée du Caire, on doit payer très cher pour voir les momies. On prend plusieurs photos sans flash. Je dis au gardien qu'ils ont un très beau musée et ils ont l'air bien content. IL nous dit que c'est tout nouveau. Nous regardons ensuite un film de national géographique dans une salle.

Nous allons ensuite à la découverte des pyramides Zoser step pyramidé construit 2650ans av. J.-C.. C'est la plus vieille construction de pyramides. On fait le tour lentement on a vu le tombeau Akhethotep. Le gars nous propose de prendre des photos avec un backshish... je lui dis non à plusieurs reprises mais lorsque je lui dis à voix normale il fait chuttttttt et continu de l'offrir. Ensuite il veut mon eau et après il nous demande sans arrêt si nous avons de la bouffe... il insiste tellement que je lui vide mon sa devant ses yeux en prouvant que je n'ai pas de nourriture et il dit OK, OK... On se rend à d'autres tombeaux : les distances semblent grandes à cette chaleur, nous sommes les seuls piétons sur le site; tous ont leurs véhicules.


Par la suite, on entame notre marche pour retrouver le chemin du retour. Les voitures qui arrêtent pour nos proposer leurs services sont à 70LE et plus. On va donc s'arranger pour trouver le transport local. On retourne au ticket Office et on demande l'info. Ensuite on marche vers la route. On demande à un policier la confirmation pour la route. On reconnaît que c'est un policier car il est habillé en civil, avec moustache, cheveux bien lissés et un revolver à la ceinture. Nous sommes dans la bonne direction.

On arrive enfin sur la route principale. On est sur le point de traverser lorsque deux « faux policiers » nous hèlent. Dans nos habitudes d'Occidentaux, les hommes en uniformes et munis de mitraillette, on les respecte et ils ont un certain pouvoir à nos yeux. Ici, c'est un peu n'importe quel gardien qui est habillé ainsi. Dans notre naïveté on les laisse nous aider : ils ont l'air de tellement a y tenir. On les attend et ils nous disent qu'ils vont nous aider pour trouver le bon bus. On se fait toujours avoir. Il arrête un mini bu et nous disent que le prix est de 15LE, comme on ne sait pas combien ça vaut on dit OK. Bon on prend place et on aurait dû sortir lorsque nous avons vu les deux hommes en uniformes faire signe au chauffeur de descendre. Le chauffeur leur donne quelque chose (backshish) sur leur demande. Pourquoi on n’a pas descendu??

Rendu à l'intersection, de Saqqarah road il nous descend. Il commence par nous demander 15par personnel plutôt que le 15LE pour deux et on dit non. On lui dit que nous devions nous rendre à Caire pour ce montant en plus... On lui paie finalement 10LE après négociation... On n’a vu personne payer plus de 2LE. Bon, ce n'est pas fini, on doit se rendre au Caire. Un vrai policier, en uniforme comme les gardiens que nous avons rencontré (ça c'est plus rare), nous demande si nous avons besoin d'aide. Il est accompagné d'un policier en civil avec revolver. Je lui dis : non merci car la dernière fois que nous avons été aidés par quelqu'un qui ressemble à toi, le chauffeur a du payé un Bakchich, en plus que nous avons payé plus du double du prix pour nous rendre au mauvais endroit. Il nous dit qu'il est policier mais j'insiste sur le fait que nous n'avons pas besoin de son aide. On ne peut jamais savoir si les gens vont nous aider pour vrai : ou plutôt si : si on demande de l'aide on a une chance de tomber sur quelqu'un d'honnête, si on se fait proposer de l'aide... méfiance encore plus qu'ailleurs.

On demande à quelqu'un la direction pour le métro. On nous dit que c'est à 5km. Quelqu'un d'autre nous indique que nous pouvons prendre une mini van et nous indique lequel prendre. On demande le prix et comme il ne sait pas comment nous le dire c'est une autre personne qui nous dit 0,75. On prend donc le transport et on demande de se faire descendre au métro. On se rend au métro et on le prend. Nous payons (1) ch pour le trajet pour se rendre au Caire. Ça nous emmène directement au Midan Tahir. Le problème c'est que nous embarquons dans le wagon des femmes et que nous devons descendre rapidement. Dany a le temps d'embarquer dans le wagon suivant mais moi la porte se referme. Je prends donc le métro suivant. Cette fois-ci je prends le wagon des femmes car je suis seul. Il y a beaucoup plus de place et c'est calme. On se rejoint à la station Sadaat.

C'est une histoire assez banale en fait (surtout par écrit) mais c'est le genre de petites arnaques qui se passe des dizaines de fois par jour... et pour nous, difficile de refuser l'aide de gens qui semblent travailler pour de hautes autorités et surtout armée!! On a trouvé les rencontres (non monétaire) difficiles à faire. Mais sur un site aussi important que les Grandes Pyramides ça va de soi... Il y a tant de gens fortunés et sans gêne qui passe sous leurs yeux... on finirait surement par faire la même chose...



Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

0 commentaires:

Publier un commentaire

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook