De Battambang à Phnom Penh (S21 tuol sleng) en passant par Sen Monorom et Kampong Cham au Cambodge


Du 28 décembre 2007 au 13 janvier 2008

Départ de Battambang
Nous prenons un bus de Battambang après avoir flâné quelque temps dans la ville; pour nous rendre à Phnom Penh. Nous y restons quelques jours. Nous voulions faire modifier notre visa pour le Vietnam mais c'est finalement impossible de le modifier : nous devrions en acheter un autre et c'est un peu cher et en plus les délais ici sont plus longs qu'ailleurs! On va donc rester au Cambodge jusqu'à la date prévue soit le 14 janvier. Nous sommes un peu déçus mais décidons d'aller visiter un peu l'est du pays.

De Phnom Penh à Sen Monorom
On se rend donc à Sen Monorom; un dur trajet de bus! Ça nous rappelle certains trajets du Laos. Par contre ici nous sommes en bus plutôt qu'en pick-up. La deuxième option était aussi disponible mais on est très content d'avoir choisi le bus. Après 12 heures de route on arrive enfin. Le bus nous descend à un guest house qui nous semble bien; c'est l’Arum guest house à 1 km de la ville. Nous nous installons dans les petits bungalows en bois à 5 $ avec TV satellite et salle de bain avec eau glacée pour la douche. Il fait très froid ici comparer au reste du pays. Ça faisait longtemps que nous n'avions pas mis nos manches longues. On va manger dans l'immense restaurant du guest house. Le repas est délicieux et pas cher. On va vite par la suite se cacher sous la petite couverture... on regrette presque nos sacs de couchages que nous avons envoyés par la poste il y a quelque mois. La température doit être de 15C environ en soirée. C'est dû à la différence que nous avons si froid. On s'habitue très vite aux journées fraîches et c'est très agréable de marcher toute une journée sans être trempé de sueur au retour.

Visite de la chute de Bousra en moto
Il y a une journée où nous décidons de louer une moto. On regarde avec notre hôtel au départ, mais après quelques centaines de mètres on laisse tomber; on pense que nous aurons des problèmes avec celle-ci. Les freins fonctionnent mal et ils sont absents de la poignée avant... En plus la batterie nous lâche donc plus de démarreur automatique et celui manuel fonctionne mal... On décide donc de garder le moyen de transport le plus sûr : les pieds. Arrivé en ville nous décidons tout de même de louer une moto au Bousra guest house. Il a une Honda qui est plus puissante que l'autre que nous avons essayé et qui semble en bon état. Pas vraiment le choix que de prendre un moyen de transport pour nos rendre a la chute a 37 km de la ville. Pas de transport public pour cet endroit : seulement avec une moto et son chauffeur. ON part donc sur la route des chutes Bousra. Le paysage est beau et en avant-midi nous avons droit au ciel bleu et au soleil. Nous voyons en route des plantations d'hévéas (arbres pour la fabrication du caoutchouc) Nous faisons une crevaison 2km avant d'arriver!! un homme nous propose de nous emmener au village et de revenir pour réparer la crevaison pour 10 $!! Ah bien oui a ce prix-là on comprend qu'il peut bien nous aider. Dany prend la moto et la pousse pour se rendre à une habitation... On se rend encore plus compte des pentes qu'il y a sur la route... Deux motos s'arrêtent. C'est deux chauffeurs accompagnés de deux touristes français! Ils ont tout avec eux : outils, colle, compresseur... et répare gentiment notre crevaison. Les deux touristes sont aussi bien gentils d'accepter que leur chauffeur prenne un peu de leur temps pour nous aider. On peut donc enfin aller voir la chute que l'on entend d'où nous sommes.

Photos de Sen Monorom et de la route

Cliquez sur la photo


En route vers Kompong Cham : Réparer un bus!
Dans nos bagages, nous avons de l'adhésif électrique (le tape noir). Nous en avons dans nos bagages car il nous sert à se faire une prise électrique pour les chambres qui en sont dépourvus. (à ne faire que si vous avez une base en électricité) et pas tout à fait légal mais pas « illégale » Il est arrivé â plusieurs reprises que nous avions de l'électricité mais de de prise pour connecter nos appareils; ordinateur et chargeur de batteries... ON s'en sert aussi pour coller des trucs en cas de besoin mais on ne pensait jamais que nous nous en servirions pour réparer un bus!! Les freins à air du bus nous ont lâchés après 1 heure de trajet seulement. On comprend vite ce qui se passe et Dany va voir à l'extérieur comment avance la réparation. Ils ont un bout de caoutchouc et essaient de le faire tenir avec du papier collant ordinaire transparent : celui que nous prenons pour envelopper les cadeaux des fêtes qui tiennent à peine deux papiers ensemble... On sort de nos bagages notre rouleau de collant électrique... très heureux, ils nous remercient et entament la réparation. Ils ont l'air satisfait et le bus redémarre... (on espère en secret que c'était de la bonne qualité). Le chauffeur à l'air d'être très confiant à voir la vitesse qu'il roule... Eh bien oui, ça aura tenu tout le trajet... et sûrement quelques autres par la suite car je ne pense pas que le bus va aller au garage tout de suite;)) Du moins il aura duré plus de 7 heures!! On ne sait jamais ce qui peut servir et surtout à QUOI ça peut servir! ça nous aura permis de ne pas attendre trop longtemps sur le bord de la route...

Photos de Kampong Cham

Cliquez sur la photo

Vidéo de Sen Monorom et Kompong Cham


Caméra vidéo...
Petit incident pour la caméra vidéo : les fourmis ont décidé de la « squatter » Dans une de nos chambres à Phnom Penh il y avait beaucoup de ces minuscules fourmis qui se retrouves partout en Asie. On a l'habitude et on n'y a pas porté trop attention. Cette fois par contre elles ne cherchaient pas les petites miettes ou le goût sucré de notre pâte à dent... Elles ont fait de la caméra leur maison! Un matin, Dany commence à filmer comme d'habitude et en regardant dans l'objectif, il y voit une minuscule fourmi. Il pense l'enlever facilement mais elle est en dessous de la lentille! Il dévisse la première lentille et la voilà sortie! Comment à tel fait pour se retrouver là, nous demandons nous? Mais une fourmi ça peut aller mais c'est que ses amis l'ont suivi... Toute la journée Dany a dû s'amuser à dévisser la première lentille à tout moment. On a arrêté de compter mais il y en avait près d'une cinquantaine au total! Vraiment très surprenant! ET par la même occasion elles ont créé quelques troubles (la caméra refusait de fonctionner pour des problèmes inhabituels) qui se sont réglés à mesure que celles-ci sortaient : une chance!


Séjour à Phnom Penh.
Nous visitons le S21 qui était une ancienne école dans le centre de la capitale mais qui c'est transformée en prison sous le régime de Pol Pot en 1975? Pas une prison ordinaire... Mais un endroit ou plusieurs milliers d'innocents : hommes, femmes et enfants ont été torturés et tués. On compte des dizaines de milliers de victimes (paysans, ouvriers, techniciens, ingénieurs, bonze, ministres et différents cadres de Pol Pot, militaires, corps médicaux, corps enseignants, élèves, étudiants, diplomates étrangers... etc.).

Vidéo du S-21


Le musée Tuol Sleng S-21
Les Khmers rouges entamèrent la restructuration la plus brutale et la plus radicale qu'une société ait jamais tentée : leur objectif était de transformer le pays en une coopérative agricole maoïste, dominée par les paysans.

Quelques jours après leur accession au pouvoir, ils vidèrent la capitale et les villes de province de tous leurs habitants et les obligèrent à gagner la campagne. Ceux-ci furent réduits à l'esclavage. Référence musée Tuol Sleng


Pour la majorité de notre semaine à Phnom Penh nous en avons profité pour nous reposer. ON n’était pas très encouragé à visiter quoi que ce soit. On en a profité pour faire des recherches sur le net pour nos destinations à venir.

Photos de Phnom Penh


Cliquez sur la photo

Vidéo de Phnom Penh et Battambang




Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

1 commentaire:

  1. Bonjour à vous 2
    J'ai regardé votre périple depuis mon travail.
    Je vais voir cela plus en détail chez moi.
    Sachez déjà que je suis admiratif de ce que vous avez fait. Les voyages font partie intégrante de mon être avec la musique. Nous avons déjà fait quelques pays comme le cambodge, Bali et d'autres et je suis chaque jours un peu là-bas.
    A bientôt
    Eric

    RépondreEffacer

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook