Vang Vieng près de Vientiane au Laos

Le 18 octobre Vang Vieng
La ville par excellence du tourisme de masse
Nous prenons le bus local qui nous coûte 2,5 $. Arrivés, nous sommes surpris par le nombre incroyable de touristes. La ville est constituée de guest house et de restaurants. Nous trouvons une chambre facilement à 3 $. Dès notre arrivée, en après-midi nous allons voir une des attractions de la ville : la descente de la rivière avec une chambre à air. On va donc au départ de celle-ci à pied car ce n'est qu'à 4km. On arrive donc à la ferme biologique l'endroit du départ. Le courant semble fort... La décente doit se faire rapidement. Tout le long des 3 km que dure la descente, il y a des bars avec attractions pour faire des arrêts. On se contente de voir le 2e arrêt d'où nous sommes (ferme biologique). Nous ferons l'impasse sur cette descente qui ne nous attire pas plus que ça. Dans la ville les restos ont tous (ou presque) des télévisions où l'on passe des émissions des cartoons, des matchs de sport ou les friends. Ayant acheté quelques films en Chine que nous avons regardés sur notre ordi nous ne sommes pas trop en manque de télévision, donc nous faisons impasse là dessus aussi. En plus la nourriture nous semble chère et nous mangerons donc locale (nouille). Nous nous contentons de faire une balade le long de la rivière le lendemain et de nous rendre à une grotte et un lagon à moins de 15 km de marche aller-retour. Les paysages sont beaux et la température est bonne. On reste peu de temps dans cette ville qui nous semble artificielle... Nous profitons du confort des deux jours dans notre chambre tout équipée et nous repartons pour une autre ville très connue : Luang Prabang.

Vidéo de Vang Vieng




Photos de Vang Vieng

Cliquez sur la photo

Départ en bus de Vang ViengNous nous négocions le matin un bus en provenance de Vientiane qui fait une cour arrêt à Vang Vieng. Les prix que l'on nous donne au départ ne nous conviennent pas et nous voulons attendre pour un bus « plus locale ». Celui-ci est un express (et non un VIP) un bus de « luxe pour locaux » car il est rempli de gens locaux;)) Voyant que nous allons vraiment attendre un autre bus il nous fait un dernier prix acceptable. Nous prenons donc ce bus très confort : sièges confortables et un très grand espace pour les jambes. En plus, comble de chance le chauffeur conduit très bien et donc le trajet sinueux se passe rapidement. C'est vrai qu'après le trajet Phonsavan — Vientiane, on pense avoir vu la pire route sinueuse...



Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

0 commentaires:

Publier un commentaire

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook