Notre boucle: Tha Suang, Hongsa, Sainyabuli, Pak Lai et Vientiane au Laos

Du 23 au 29 octobre Grande boucle pour le retour à Vientiane : Louang prabang, Tha Suang, Hongsa, Sainyabuli, Pak Lai et Vientiane moitié chemin par route et l'autre en bateau sur le Mékong.

Nous prenons le bateau pour ThaSuang
Nous quittons Louang prabang par bateau à destination de Tha Suang, village qui est juste avant Pakbeng bien connu. Les prix pour les bateaux sont affichés pour les touristes à 88,000K et 55,000K pour les locaux... On prend donc le bateau le matin; nous sommes moitié locale moitié touristes. Le trajet est superbe et le confort du Mékong est supérieur aux routes... Nous naviguons lentement et vers 16 h 30 nous arrivons au premier arrêt du bateau. Tous les locaux descendent et nous les suivons. Une dame surprise nous dit que nous ne sommes pas à Pakbeng mais à Tha Suang... et bien c'est bien notre destination... Tous les autres touristes continus vers cette autre destination. La raison est simple c'est que la majorité prennent le bateau pour se rendre à Huay Xai et font un arrêt obligatoire à Pakbeng avant de reprendre un autre bateau le lendemain pour la destination finale et traverser en Thaïlande. Contrairement à eux, nous allons visiter Hongsa, une petite ville où les éléphants ont une grande importance. Comme il est déjà tard nous voulons rester la nuit à ThaSuang avant d'aller à Hongsa. Nous voyons un touriste dans un tuk tuk et lui demandons s'il a passé la nuit ici, il nous répond que non, il est arrivé ce matin assez tôt et c'est le premier transport qu'il a réussi à trouver de la journée pour se rendre à Hongsa... Le tuk-tuk est sur le point de partir mais on décide tout de même de rester ici pour la nuit. On fait le tour du village plus rapidement que prévu et on se retrouve au souper à avoir tout visité le village... Il n'y a qu'un Stan de nouille pour manger et quelques markette et une seuls guest house au prix trop élevé pour le niveau de la chambre. On se couche tôt et on espère pouvoir prendre un tuk-tuk très tôt demain pour Hongsa


Photos de Tha Suang

Cliquez sur la photo


Vidéo de Louang prabang à Hongsa


Transport pour Hongsa
On demande à la dame du « resto » le matin à quelle heure est le premier transport pour Hongsa, comme elle ne parle pas anglais mais connait le nom du village elle nous indique sur sa grosse horloge 17 h!! Wow, nous aurons beaucoup de temps à perdre... De notre chambre nous avons la vue sur tout le village ou presque. Nous restons donc à nous reposer et c'est alors que nous avons toute une surprise... un groupe organisé (il n'y a pas de doute) arrive avec un gros camion. Tous des Français. Ils ont l'air un peu ébranlé de la route et vont vite vers leur superbe bateau qui les attend. Ils sont un groupe de 25 personnes environ. Nous parlons à deux d'entre eux et n'ont pas l'air enchanté par leur visite : « Qu'un minuscule village » nous dit un. L'autre nous demande où est notre groupe : on lui répond que nous sommes seuls et presque les mains sur la tête nous demandent comment nous allons faire... On donne une réponse rapidement mais rien à faire ils ne comprennent pas comment nous pouvons aller dans ces endroits sans encadrement. On les laisse donc rapidement aller dans leur bateau en bois de luxe et les regardons partir. Quel point de vue différent nous avons! Nous ne pensions pas que des groupes organisés arrivaient jusqu'ici et eux ne conçoivent pas que nous puissions voyager seuls dans ses endroits sauvages... Nous retournons à notre chambre et une bonne surprise nous arrive. Un gars vient nous voir pour nous proposer un transport à 12 h qui partirons finalement à 11 h quelle chance? Nous ne passerons pas l'après-midi à végéter. On prend donc le transport, un pick-up sur cette route sinueuse et en piètre état et nous voilà 1 h 30 plus tard arrivé à Hongsa après que moi (Maryse) ait vomi tout mon déjeuner de soupe aux nouilles bien installé à l'arrière du pick-up : pratique : pas besoin de demander au chauffeur de s'arrêter... pas de perte de temps.

Arrivée à Hongsa
Le tuk-tuk nous descend juste en face d'un geste house et prend même la peine de faire venir le monsieur propriétaire du guest house avant de nous quitter. Pourquoi pas, on va jeter un coup d'oeil aux chambres. On trouve l'homme sympathique et il parle français en plus. On fait baisser la chambre à un prix plus convenable (3 $). Tout est propre avec la salle de bain commune et eau chaude. On est surpris d'avoir si souvent de l'eau chaude. Dans les chambres que nous avons eues jusqu'à maintenant au Laos, quelque une avec le système d'eau chaude solaire mais la grande majorité sont équipés d'un petit chauffe-eau électrique mural sans réservoir. Une bonne solution pour offrir de l'eau chaude sans gaspiller l'électricité pour rien. Nous allons essayer le resto du guet, on adore le riz frit que sa femme nous prépare, il est servi avec un bouillon aux herbes et plein de petits extra qu'elle nous offre. Ça sera notre resto pour les prochains repas. On revoit le touriste d'hier, on lui dit que nous sommes partis à 11 h, ils n'en reviennent pas lui et sa blonde : quelle chance nous avons eu comparée à eux. Eux se sont promenés tout l'avant-midi et n'ont pas vu d'éléphants... (les éléphants doivent être tous retenus pour ses nombreux groupes). Ils pensent quitter demain, on espère être plus chanceux qu'eux.

Ville de Hongsa et de Vieng KaewNous nous levons tôt et allons au marché acheter du boeuf séché avec du sticky riche. Nous revenons à notre chambre avec le surplus d'achats et voyons passer juste devant nous deux éléphants. ON prend vite nos appareils. Ici les éléphants sont apprivoisés et servent les villageois dans leur travail. On voit quelques secondes plus tard les deux touristes que nous avions croisés qui courent pour rattraper les éléphants, ils les auront au moins vus de dos s'ils ne les rejoignent pas... Nous on prend la route vers Vieng Kaew et voyons un autre éléphant sur la route. Il doit être plus facile de les voir le matin lorsqu'ils se rendent au travail. On espère voir l'endroit où ils sont soignés (les Allemands ont investi pour une clinique vétérinaire en périphérie de Vieng Kaew. En chemin on voit encore un gros camion semblable à celui d'hier bondé de touriste français... Nous marchons un peu au hasard et rencontrons une jeune fille qui fait un bout de chemin avec nous et nous dit quelques mots lao en nous pointant des choses. Elle ne parle pas anglais mais en vient vite aux kips... elle veut de l'argent pour ses leçons de lao... On fait par la suite une autre route vers laquelle il y aurait le centre de préservation des éléphants du lao. On marche assez longtemps pour s'écoeurer... On laisse donc tomber les éléphants et on se dit [à tort peut-être] qu'avec la quantité de touristes qui viennent en groupe organisé une fois sur place c'est sûrement cher et pathétique... mais on espère se tromper... Sur le chemin du retour on est comblé, on voit encore un éléphant avec son gardien. Les éléphants ont le dur emploi de déplacer bois précieux tel le Padauk et sont aussi utilisé pour l'agriculture.
Photos d'Hongsa

Cliquez sur la photo



Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route [récits de voyage]

0 commentaires:

Publier un commentaire

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook