Résumé de nos impressions de l'Australie, ce que nous avons aimé, détestée ou ce qui nous a surpris et acheter ou louer une voiture en Australie

AUSTRALIE LE RÉSUMÉ

Ce que nous avons aimé de l'Australie :

– La signalisation adaptée au touriste (pleins d'affiches où il est écrit de garder la gauche)

– Livre où il y a tous les endroits gratuits pour dormir en Australie (Camp)
– il y a des toilettes publiques partout, dans chaque village et très bien indiquées.
– les Rest Area très fréquents à tous les 100 km environ (endroit avec table, poubelle,        BBQ et toilettes où nous pouvons passer la nuit gratuitement)
– BBQ gratuit fréquent dans les villes à gaz ou électriques et à bois en campagne.
– La propreté des endroits publics (toilettes) même dans les bois et parcs nationaux
– diversité des paysages de l'Australie en changeant de territoire
– douches publiques fréquentes
– notre liberté en ayant notre voiture
– la facilité de voir la faune en cour de route
– la gentillesse des gens qui sont toujours prêts à nous aider sauf dans les grands centres.
– la facilité administrative d'acheter une voiture
– les routes asphaltées qui sont de très bonnes qualités.



Ce que nous avons détesté de l'Australie :

– les mouches, les mouches et les mouches

– Les centaines de kilomètres dans le désert, sans voir une âme qui vit.

– l'essence est plus chère que chez nous (Québec)
– les routes non asphaltées (ce n'est pas des routes de graviers comme chez nous, mais l'équivalent des chemins à bois).
– la quantité énorme de cadavres de kangourou et de vaches qui longent les routes de l'Ouest (parfois odorant)
– le grand nombre de routes accessible par 4X4 seulement
– les stupides virages à Melbourne : tourner à droite par la voie de gauche...

Ce qui nous a surpris :
– les mouches, les mouches et les mouches
– Les zones de quarantaines entre les territoires (provinces). Nous devons y jeter tous nos fruits et légumes...
– Pourquoi les gens sont-ils si impressionnés par la vue d'Uluru?
– un choc en retrouvant les prix occidentaux après 8 mois en Asie
– les dessins étranges des aborigènes
– Les lacs de sel... certains sont très impressionnants... pas tous
– l'eau qui monte jusqu'à deux mètres sur les routes dans le désert... nous sommes restés coincés deux jours!!
– les aborigènes qui nagent dans les rues inondées.
– les termitières pouvant atteindre plusieurs mètres environs trois fois la grandeur d'un homme.

Acheter ou louer une voiture en Australie???
Nous n'avons pas de réponses fermes, mais voici notre aventure : acheter une voiture prend du temps et c'est parfois compliqué d'aller voir les voitures en ventes, car nous n'avons pas de voiture!! Les gens ne veulent pas toujours se déplacer et ceux qui se déplacent sont souvent les voyageurs qui revendent leurs voitures; ce n'est pas les meilleurs marchés... Le temps d'acheter la voiture plus le temps de faire les vérifications mécaniques et le changement de registration si nécessaire... Une grande perte de temps. Dans une ville comme Sydney tout est plus accessible qu'à Perth et à meilleur prix (on pense). Vous devez tenir compte de la saison où vous arrivé et la saison où vous partez... Nous sommes arrivés dans la saison encore haute et avons vendu la voiture en saison basse. Les prix changent beaucoup.

Comme nous étions pressés, nous n'avons pas fait de vérification mécanique (oui, oui, on sait que c'est idiot). On a donc acheté un Ford Falcon 1996 blanc « Station wagon ». On a acheté quatre pneus neufs pour faire la grande route que nous avions prévu... Bon choix, car nous n’avons eu aucune crevaison en cour de route. On a fait un bout de chemin et nous nous sommes rendus compte que la transmission automatique avait un problème : drôle de problème, car les tests par ordinateur ne détectaient rien. Après plusieurs garages et un changement d'huile à transmission inutile, le verdict est que ça nous prend une nouvelle transmission. Nous avons changé celle-ci à Darwin où il y avait un spécialiste et avant de prendre la route du centre rouge.

Ensuite, changement d'huile à moteur, le garagiste nous apprend que notre pompe à eau est sur le bord de nous lâcher... On n’est pas certain de ce qu'il nous dit... On ne voulait plus mettre d'argent sur la voiture... On décide donc de se rendre à Sydney où nous pourrons vendre la voiture plus « facilement » d'après les livres et nos infos. On ne voit pas de différence, la pompe à l'eau à l'air de tenir le coup et faire mentir le garagiste (qui voulait peut-être faire de l'argent). Rendu près de Sydney comme tout tenait le coup, petite remise en question... Soit, on se rend à Sydney le lendemain et l'on vend la voiture pour repartir plus tôt si l'on vend rapidement; soit, nous continuons la route sans mettre aucune réparation et on laisse la voiture en route si elle nous lâche... On se dit qu'il y a vraiment peu de chance que nous revenions en Australie un jour... Et puis bon... On continue.

On se rend donc jusqu'à Cairn. Petite malchance : un arbre nous rentre dedans (en reculant Dany n'a pas vu l'arbre qui se cachait derrière) et comme nous avons un wagon la vitre arrière casse en mille morceaux... Les prix de tous les morceaux et entretiens nous surprennent. C'est beaucoup plus cher que chez nous. On va donc dans un centre de recyclage où nous avons la vitre et l'ouvrage pour pas très cher.
Le lendemain, la pompe à l'eau fait des siennes, la voiture refuse de faire des montées trop abruptes, ce qui nous fait manquer un parc national que nous voulions aller. Peu importe, il n'est pas question de mettre d'autres réparations. Même si l'on perdait toute la voiture le prix serait égal à une location, c'est cher, mais bon, il est trop tard pour changer d'idée maintenant. On évite donc les côtes trop abruptes pour se rendre à Sydney avec notre voiture en état.

On arrive à Sydney, on va dans le grand marché de voitures usagées en plein centre-ville et voilà; ils nous annoncent des frais supplémentaires. On doit faire une vérification mécanique en plus de payer le stationnement bien sûr et il nous dit que puisque nous sommes en saison basse nous n'aurons pas plus de 2000 $ si l'on est chanceux... et ce sans savoir que nous avons quelques problèmes mécaniques avec la voiture. On ne sait pas trop quoi faire... On voulait vendre rapidement et ne pas passer la semaine à côté de notre voiture. On reprend la route et l'on revient un peu sur nos pas du matin. Soit on vend la voiture ailleurs, soit on dort encore dedans quelques jours. On retourne au nord à 80 km de Sydney.

On se rend dans une petite ville après avoir descendu une très grande pente : on se dit que nous ne pourrons jamais remonter par cette route avec la pompe à eau défectueuse... On espère pouvoir vendre la voiture dans cette ville. On va voir un premier garage qui nous donne tout de suite un prix acceptable pour nous... Il ne fait même pas démarrer la voiture et ne vérifie rien...
Quelle chance, il ne voit donc pas le « petit » problème de pompe à eau et le « petit » problème électrique ainsi que tous les autres! Tant pis pour lui, il va sûrement la revendre le double et l'on ne pleurera pas pour un garage qui se fait un peu avoir... Il nous conduit à la gare où nous prenons le train pour Sydney. Comme je n'ai pas de compte de banque en Australie, le patron du garage nous fait le chèque au nom de visa. Il dit que je pourrai facilement le déposer sur ma carte même si ce n'est pas une carte australienne.
Eh bien non... Le lendemain (les banques étaient fermées avant notre départ en train hier) à Sydney on va voir deux banques qui sont fermes sur le fait qu'elles ne peuvent pas encaisser notre chèque. Pourra-t-on un jour ne plus penser à cette voiture? Pas d'autres choix que de retourner en train à Gosfort (ville de la vente de la voiture) et demander un nouveau chèque. Nous voulions contacter le garage avant notre départ en train, mais ils ne répondent pas au téléphone. Nous sommes vendredi et nous voulons absolument régler tout avant le weekend. On se rend donc là bas. De la gare, nous appelons une fois de plus le garage, nous avons une réponse... On se rend à pied au garage et il nous fait un nouveau chèque à l'ordre de « payé comptant », car s'il le met à mon nom je devrai ouvrir un compte et je veux tout régler rapidement. On se rend donc encore à pied à sa banque. On ne se fera pas prendre cette fois-ci, on reste dans la ville tant que tout n'est pas réglé. On veut encaisser le chèque : eh bien non... Comme il y a une petite inscription « non négociable », nous avons besoin d'une deuxième signature sur le chèque. Qu’elle merde ces lois de pays occidentaux :)).
Par chance, le patron du garage nous a laissé son numéro de cellulaire en cas de pépin. Il vient donc nous rejoindre à la banque et s'assure que cette fois nous pouvons encaisser le chèque avant de quitter l'endroit.


En fin de compte, nous n'avons pas été trop perdants avec notre voiture, mais on serait tenté de prendre une location pour un prochain voyage. Oui, c'est un peu plus cher, mais tout le stress en moins ça compte aussi. De plus en achetant il y a une perte de temps au départ et à l'arrivée. Par contre pour les longs voyages la solution est d'acheter, c'est certain, mais quatre mois et moins on croit qu'il vaut mieux louer. Vaut mieux acheter et vendre dans le même état, contrairement à nous.

Après trois mois de route, nous pensons qu'une voiture est presque indispensable pour pouvoir voir du pays... profiter de la liberté que cela nous offre pour voir la nature à notre rythme. De cette façon, on peut vraiment se rendre compte de l'immensité du pays en ne passant pas droit sur les animaux que nous voyons en cour de route (contrairement en bus ou en train) durant nos 71 jours en voiture : nous avons dormi dans celle-ci et toujours gratuits sauf deux jours où nous sommes allés dans un camping dans la ville de Cairns. Nous, nous sommes toujours faits à manger avec notre poêle à propane dans la voiture. Nous avons pris notre dose de pâte avant de retourner en Asie :))

Impression générale de l'Australie :
L'Australie est comme un casse-tête (puzzle). Il est très difficile de nommer un endroit en particulier que nous avons plus aimé qu'un autre... Tel ou tel endroit vaut-il 1000 ou 2000 km de détour!? Pas nécessairement. L'Australie est un tout. Une fois toutes les pièces assemblées, on y voit un beau paysage diversifié avec une faune surprenante. Tout est indissociable pour nous et ne nous demandez surtout pas l'endroit que nous avons aimé le plus. Le tout a un sens, les endroits individuels sont un peu vide de sens, tout dépend s'ils sont surs votre route ou non. Par exemple, nous avons vu des koalas dans un parc national agréable, mais est-ce que cela vaut 2500 km de détour au risque de ne pas les voir?? Voici tout de même quelques endroits que nous avons appréciés sur notre route : Les Pinnacles, la Great Ocean Road (là où il y a les Apostoles), The Grampians, le King Canyon, le parc Kakadu, les lacs de sel près de Cooper Pedy et la barrière de corail qui nous a permis de savoir que nous aimions faire du snorkeling... donc rendez-vous en Thaïlande pour la prochaine fois... peut-être.



Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

0 commentaires:

Publier un commentaire

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook