Orchha en Inde, une petite citée médiévale Rajpoute vraiment magnifique avec ses temples, puis nous nous rendons à Agra pour y voir le Taj Mahal.

Nous venons tout juste d'arriver à Agra. Nous vous envoyons donc ce message de cette grande ville. Nous n'avons rien visité pour l'instant...

Photos d'Orchha en Inde
Cliquez sur la photo

Vidéo d'Orchha en Inde

Nous sommes parties de Bhopal après y avoir passé deux jours sans vraiment visiter quoi que ce soit. Nous étions contents d'aller mieux et l'on a récupéré un peu. On a donc passé à côté de Sanchi qui était pourtant la raison de notre arrêt à Bhopal.

Il faut dire qu'après les 25 heures de train pour partir de Chennai (Madras) et nous rendre à Bhopal, nous étions épuisés et un peu écoeuré. On a vite trouvé une autre destination; Orchha sur la route pour se rendre à Agra (là où il y a le Taj Mahal).

Les routes pour le nord nous semblent longues et ardues. Dû au très grand nombre de touristes dans le nord, les trains seront plus difficiles à réserver, surtout les arnaques très nombreuses et les vendeurs ou taxi très insistants. Souvent, ils prétendent que l'adresse demandée n'existe plus, juste pour que nous alliions à un autre endroit où ils touchent une meilleure commission.

Nous appréhendons le moment d'arrivée vraiment dans la zone hyper touristique, et c'est pourquoi nous allons prendre notre temps pour y aller... Par exemple pour le Taj Mahal dans la meilleure saison (de novembre à mars, là où nous sommes) il y a plus de 15,000 visiteurs par jours... Mais on ne veut pas non plus passer à côté de cette merveille.

Nous avons donc passé cinq grands jours à Orchha et nous avons bien aimé. Orchha est l'ancienne capitale de la province du Bundelkhand, juste au bord de la rivière Betwa. C'est une petite citée médiévale entourée de verdures et de terrain aride. Cette cité fut fondée au xve siècle par des souverains Rajpoutes de la dynastie bundela. Un siècle plus tard, Orchha devient la capitale d'un grand royaume. À partir de 1812, les successeurs se sont placés sous la protection des Britanniques. Plusieurs de ces constructions combinent les styles hindou, moghol et musulman. Il y a beaucoup de touristes, mais ce n'est pas trop envahissant. Les gens y sont sympathiques et ne sont pas trop insistants pour vendre leurs trucs.

orchha en Inde

Il y a des temples, palais et forteresse magnifiques et différents de ceux que nous avons vus jusqu'à présent. La température y est aussi parfaite : il fait maximum 30C en après-midi et la température baisse jusqu'à 18C le soir. C'est l'hiver qui commence ici. Les gens portent manches longues, lainages, tuques, gants, surtout le matin et le soir, mais les polars et chandails de laine se portent toute la journée... Par contre, la majorité est en sandale!!! Alors, moi qui ai chaud à 30C avec mon débardeur (camisole) et mes bottes de marche (des bottines de trek) je fais tourner quelques regards... Et pourtant on est bien plus frileux qu'au Québec...

 orchha en Inde et les temples



Nous continuons donc notre route vers Agra.

Nous avons allégé nos sacs petit à petit et surtout au cours des dernières semaines où nous avons même envoyé par courrier certaines choses. Depuis notre premier jour, notre sac en poids a coupé au moins du tiers... Nous en avons laissé beaucoup aussi à mes parents; lors de notre séjour en France. Outre une des deux trousses à pharmacie qui a été perdue... On s'est débarrassé de plusieurs choses.

Ceux qui ont vu mon sac avant le départ ont pu constater que j'avais apporté que très peu de vêtements.... Mais non; il y en avait beaucoup trop. J'avais pourtant essayé de mettre que le minimum... mais comme tous les autres voyageurs je vous dirai que vous allez en emporté trop. Un débardeur, un gilet à manches courtes, une chemise à manches longues, deux pantalons dont un qui peut faire culotte courte, un manteau plus chaud et un imperméable. Ceci devrait être le maximum, car on trouve de tout ici et pour moins cher. Moi j'ai quand même gardé mes bottines de trek; (très confortable et plus sécuritaire lorsque j'ai mon sac à dos) et une paire de chaussures que j'adore. Il est indispensable d'avoir des sandales (en mousse pour que ce soit plus léger) pour les salles de bain ou pour une journée à visiter des temples (nous finissons par en avoir marre, à délasser ses bottines pour chaque visite...)

Les produits de toilette sont aussi assez faciles à trouver. Nos super serviettes de bain sont géniales, légères et elles sèchent rapidement, nous ne les regrettons pas. Un autre item un peu futile est mon Bandana (bandeau) que j'ai sur la tête en permanence. Je ne pensais pas aimer autant ce truc. Il évite de se peigner... fait en sorte que le front et la nuque est dégagé ce qui fait une très grosse différence (pour moi) à la chaleur. Nous nous sommes aussi départis de nos gourdes de style sac à dos... Elles s'avèrent pratiques pour de très longues distances sans pouvoir acheter de l'eau et aussi seulement lorsque l'eau potable du robinet est accessible de temps à autre. Comme une grande partie des pays que nous allons faire n'ont pas d'eau de robinet potable pour nous, il est difficile de faire l'entretien de nos sacs... on va continuer avec des bouteilles jetables.

Nous achetons parfois, lorsque nous sommes longtemps au même endroit et surtout si c'est disponible des 5-10 et même 20 litres d'eau ce qui est réellement meilleur marché. Si ce n'était des équipements de camping (que nous gardons au moins jusqu'en Australie) et surtout de tous nos appareils électroniques (notre appareil photo énorme, l'ordinateur, la caméra vidéo, ainsi que tous les fils et adaptateurs associés à ces appareils), nous aurions chacun l'équivalent d'un grand sac à main.... Mais c'est notre plaisir et le vôtre...

Ici, on sait que la santé est importante... On est peut-être trop attentif, peut-être un peu vieux et inquiet... on vérifie toute trace de petits symptômes. Plusieurs partent en voyage sans être trop informés des maladies du pays et surtout des symptômes associés à ces maladies. Nous donnons une place très importante à notre santé.

On rappelle : nous ne sommes pas partis sur un coup de tête sans préparation. On prend notre température régulièrement même si tout va bien et nous prenons hebdomadairement notre pouls. Depuis notre départ; notre pouls a baissé considérablement, signe d'une bonne santé physique. Ceci est sûrement dû à la nourriture qui est plusieurs fois moins grasse que chez nous et comme nous mangeons toujours au restaurant, il n'y a pas de collations... sauf des fruits.

On fait aussi de l'exercice, mais pas tant que ça. Avant notre départ, nous avons été conseillés par des médecins et surtout un jeune pharmacien attentif qui nous a expliqué avec patience plusieurs symptômes et qui nous a bien expliqué tous les médicaments que nous avons dans notre trousse. On lui a posé beaucoup de questions et il nous a répondu avec attention. Même durant notre voyage, lorsque nous avons des questions, nous l'appelons et il nous répond rapidement et avec soin. Merci à tous ces travailleurs de la santé qui ont vraiment à coeur la santé des gens autant ici en Inde, au Québec et pour tous les pays que nous visiterons. Même si certains sont moins compétents (comme dans tous les métiers malheureusement) on peut dire que la majorité travaille vraiment pour nous (les patients). Que très rarement nous allions les remercier pour les bons traitements reçus... oui, c'est leur métier, mais quelquefois nous devrions avoir une pensée pour eux. Pour toutes ces fois où nous avons été bien soignés et renseignés. MERCI.

Question : Le moyen de chauffage et le moyen pour cuisiner sont de faire bruler la merde de vache. Il y a des paysans qui font le commerce de bouse de vache. Combien se vendent 100 belles grosses galettes séchées et modelées?? (On espère que nos pizzas « cuites au four » ne sont pas cuites sur bouses de vache.)


La réponse : pour 100 belles galettes, le prix est de 20 roupies soit 0,50 $ pour le paquet. Ce n’est pas cher pour faire les pizzas... non, mais sérieusement, il y a tout de même beaucoup de travail, à manipuler et façonner ces bouses de vaches! Il n'y a pas de sous-métiers!!




Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

0 commentaires:

Publier un commentaire

Laissez-nous vos impressions, commentaires ou questions. Il nous fait toujours plaisir de recevoir vos messages

Nous vous remercions Dany et Maryse

Commentaires Facebook