Menu déroulant Maryse et Dany en Tour du monde

Rechercher sur notre blog: Maryse et Dany en Tour du Monde

Recherche personnalisée

Voyager pour pas cher, 10 trucs pour cuisiner en camping



Voici 10 petits trucs que certains font parfois de façon automatique, mais d'autres non. Nous avons vu plusieurs randonneurs qui étaient surpris de la quantité de repas que nous faisions avec une petite bonbonne de gaz. Voici donc quelques trucs très simples qui peuvent facilement doubler vos repas faits avec la même quantité de gaz. Trois grands avantages; premièrement, économiser sur l'achat de gaz, diminuer la quantité de bonbonnes nécessaire pour un trek (donc moins de volume et de poids) et par la même occasion diminuer nos déchets ce qui est meilleur pour l'environnement :)



1— Mettre un couvert sur son chaudron dès le départ. La chaleur ainsi gardée dans le chaudron permet une ébullition plus rapide donc une économie de gaz assurée.

2— Se mettre à l'abri du vent. Le vent est le pire ennemi. Nous avons parfois mis des pierres autour de notre bruleur, nous nous sommes cachés derrière de grands arbres, un mur, ou encore il nous est arrivé de cuisiner directement dans la tente (à faire avec extrême précaution, sinon vous risquez de tout perdre, attention aussi à garder une entrée d'air pour une bonne oxygénation et la sortie d'humidité).

3— Baisser (et même fermer) le feu juste avant la fin de la cuisson (pour les pâtes par exemple). Souvent, la chaleur restante de l'aliment ou de l'eau est suffisante pour terminer la cuisson. Par la même occasion, vous n'aurez pas à souffler dessus de longues minutes avant de pouvoir déguster votre repas.

4— Dans la même optique, vous n'avez pas besoin de faire bouillir à grande ébullition. À une certaine température, il n'y a pas de différence sur le temps de cuisson, seulement sur le gaz dépensé. Donc de petits bouillonnements suffisent selon le type d'aliment cuisiné.

5— Mettre le moins d'eau possible. Ne pas abuser de l'eau pour faire cuire vos pâtes. Si vous mettez 2 litres pour votre portion de pâte plutôt que 500 ml, le temps d'ébullition sera plus long et par le fait même vous consommerez plus de gaz. Faire des essais pour avoir une quantité minimum d'eau, certaines pâtes ne deviennent pas collantes ou pâteuses même si nous n'utilisons pas la quantité d'eau indiquée sur l'emballage du produit. Nous en avons expérimenté plusieurs.

6— Le reste d'eau de cuisson des macaronis par exemple peut vous faire une bonne base pour une soupe ou quelque chose à boire pour la route en y ajoutant un cube de bouillon de poulet par exemple.

7— Mettre la sauce tiède (température de votre sac à dos) sur les pâtes chaudes. Habituellement pas besoin de faire chauffer la sauce. Les pâtes (ou le riz) seront assez chaudes pour réchauffer la sauce.

8— Il faut choisir des dimensions de casseroles pas trop grandes ni trop petites. Choisissez selon votre brûleur, de cette façon, vous économiserez beaucoup d'énergie (Gaz) si le feu en couvre une plus grande surface. Une mauvaise répartition de la flamme augmente le temps de cuisson. Une casserole trop petite peut occasionner une perte de la flamme sur les côtés tandis qu'une casserole trop grande nécessite plus de temps avant que la surface entière ne devienne chaude. L'épaisseur du fond de la casserole influence aussi le temps de cuisson. Un fond trop épais prend plus de temps à chauffer.

9— Choisir un bruleur adapter à ses besoins et aux pays visités (différents types de bonbonnes ou adaptateurs). Chaque modèle a ses avantages et ses inconvénients.
Dans notre cas, nous avions un petit bruleur avec allumeur automatique et bonbonne au lieu d'un bruleur à essence de type MSR. Les bruleurs à essence ne sont pas toujours aussi pratiques qu'ils paraissent. Il n'est pas possible de cuisiner à l'intérieur de la tente ou d'un endroit restreints (discrètement dans une chambre par exemple), car la flamme est beaucoup trop grosse et difficilement contrôlable lors de l'allumage ce qui vous oblige par temps froids, par grand vent ou encore sous la pluie à cuisiner à l'extérieur. L'odeur d'essence est aussi désagréable. Vous devez aussi avoir un ensemble de nettoyage, car les conduites de gaz s'encrassent assez rapidement selon l’utilisation. Par contre, ce type de bruleur devient très utile dans les endroits où il n’y a pas de bonbonnes.



Note : Plusieurs voyageurs se prennent pour des coureurs des bois et veulent faire des feux partout pour leur cuisine, sachez qu'il est souvent interdit de faire des feux dans les réserves ou les parcs.
Si vous y mettez le feu, vous risquez des poursuites assez salées. Dans les endroits où c'est permis, il faut prendre toutes les précautions nécessaires, autant pour l'allumer que pour l'éteindre, alors, pensez-y bien. Dans le parc Torres del Paines au Chili, il y a eu, fin décembre 2011, un incendie causé par des touristes imprudents qui a détruit environ 14 500 hectares de forêts.


10— Un petit extra pour le nettoyage de la vaisselle :)
Mettez la sauce dans votre bol de service, si vous êtes deux, sinon, mangez directement dans le chaudron si vous êtes seul, de cette manière, vous aurez deux bols avec sauces à laver et un chaudron à peine sale :). Lors d'un trek, la quantité d'eau est importante, vous devrez donc choisir des aliments qui vous évitent de nettoyer avec trop d'eau. Le sable, la neige, les feuilles ou autres éléments à la portée de main, peuvent déloger une partie de la saleté, vous utiliserez ainsi moins d'eau pour le lavage final. Quelques petits mouchoirs ou papiers peuvent aussi servir à nettoyer lorsque vous n'avez pas d'eau en attendant.


Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)

Commentaires Facebook