Menu déroulant Maryse et Dany en Tour du monde

Rechercher sur notre blog: Maryse et Dany en Tour du Monde

Recherche personnalisée

El Remate, Ruines mayas de Tikal et Flores, Transport et Santa Elena au Guatemala

El Remate
El REmate


Jeudi 29 avril 2010, El Remate


Hier, nous sommes allés au terminal de bus confirmer qu'il y avait bien un colectivo à 6 h. Les gars nous ont dit que celui de 6 h partait du centre, et non du terminal. Un deux, essaie de nous expliquer où dans le centre, mais ses explications sont loin d'être compréhensibles. Il décide donc d'appeler le propriétaire du colectivo et celui-ci propose de venir nous chercher demain matin à notre hôtel sans frais supplémentaires.

Donc le matin, on se lève tôt, et l'on attend devant la porte, mais, à 6 h 20, on sait bien que personne ne viendra. Nous allons donc au terminal et l'on revoit le gars d'hier (celui qui a fait l'appel). Il s'excuse, mais, nous, ça nous a fait manquer notre bus direct. On doit donc attendre le prochain bus pour Sayaxché puis faire la liaison de là avec Flores. De Coban à Sayaxché, le prix est de 50 quetzales, ensuite un transbordeur gratuit (ou Lancha à 2 GTQ pour ceux qui préfèrent la Lancha) et le bus de l'autre côté de la rivière à Santa Elena (Flores) coûtent 20 quetzales. Le trajet se fait bien, une dame discute avec nous du prix des bus et elle nous dit que le bus pour El Remate ne coûte que 10 GTQ, rien de plus.

Vidéo d’El Remate, Flores et Tikal


Le colectivo s'arrête au terminal de Santa Elena et là on voit les rabatteurs courir vers nous, ça nous effraie presque;) ça nous rappelle quelques secondes l'Asie. Ils nous proposent tous Tikal et, lorsque nous disons El Remate, ils nous offrent le trajet à 30 GTQ. Ils sont trop nombreux et trop intéressés, nous décidons d'aller prendre un petit quelque chose aux cantines à côté. L'un d'eux veut presque s'assoir avec nous pour nous attendre, mais on lui dit que, de toute façon, nous allons prendre le transport à 10 quetzales et il nous laisse manger tranquille.

Après l'Almuerzo à 10 quetzales, nous demandons à la dame si le prix est bien à 10 quetzales par personne pour le trajet pour El Remate. Avec l'hésitation qu'elle a eue à nous répondre, si nous avions demandé combien ça coute, on ne pense pas qu'elle nous aurait répondu. Elle ne veut peut-être pas se faire d'ennemis...

On part donc à la recherche du colectivo, mais les rabatteurs nous suivent encore. Ils finissent par nous lâcher. On demande à l'extérieur à une vendeuse où est le colectivo pour El Remate, elle nous l'indique. Nous allons voir le chauffeur, il nous dit 20 GTQ puis 15 GTQ, mais pas plus bas. Nous lui demandons : « OK, le tien vaut 15 mais où est celui à 10 quetzales », il nous dit que pour payer 10 quetzales on doit se faire débarquer à la jonction à 2 km d’El Remate. On s'éloigne un peu et feignons regarder notre guide et il nous fait signe. C’est OK pour 10Q!

Tikal

On part du terminal, 30 minutes plus tard nous sommes les seuls dans le colectivo. Il va au marché où c'est son vrai endroit de départ. Il fait donc le plein de passagers. Il y a peu de colectivos pour El Remate, vraiment très peu, mais il y a beaucoup d'agences offrant le transport pour Tikal et ils font un arrêt sur demande à El Remate, mais difficile de négocier le prix avec eux.

On avait cru voir à quelques parts, qu’El Remate avait plus de 10 000 habitants, donc quelle surprise lorsque le chauffeur nous a dit que nous étions arrivés!!! Tous les guides de voyage s'entendent pour dire qu’El Remate est moins cher que Flores, oui et non! Les chambres ne sont pas aussi bon marché que nous le pensions, il n’y a rien à moins de 50 quetzales pour deux. De plus, les gargotes ne sont pas si nombreuses et les Tiendas vendent leur produit assez cher, surtout l'eau! Les bouteilles, et même les 4L d’eau sont deux fois plus chers qu'ailleurs, pourtant, le village n'est qu'à 29 km de Santa Elena. Avec toute cette chaleur, on décide d'acheter un 20L d'eau. Ce grand format est au prix normal de 15 GTQ, tandis que le 4Litre est à 10 GTQ et les bouteilles 1.5L à 8 GTQ. Même si l'on jette le trois quarts de notre 5 gallons, nous sommes tout de même avantagés.

Nous trouvons un endroit pour manger, le repas est à 18 GTQ.


Pour les chambres, nous faisons le tour et nous arrêtons notre choix sur l'Hôtel Brunos qui est à 50 GTQ la nuit pour les deux, avec ventilateur fonctionnel et chambre fraiche. Plusieurs hôtels ou hospedajes sont plus chers et d'autres sont sans murs!!! Joli, mais pas trop pratique!



Vendredi 30 avril 2010, El Remate


Quelle chaleur! Aujourd'hui, nous décidons d'aller voir les environs, le lac, et l’on pensait aller au parc, mais on trouve le 40 GTQ d'entrée exagéré. On fait donc le choix de ne pas y aller, on a une grande dépense de 150 GTQ pour le Tikal alors...

Au départ, nous pensions aller passer la nuit dans un camping près du site pour ainsi pouvoir profiter du Billet à partir de 15 h et toute la journée du lendemain. C'était le plan de départ, mais on change d'idée. On le visitera en une journée seulement. Ici, c'est la vraie arnaque pour le transport, c'est 50 GTQ aller-retour dans tous les petits hôtels. Et dire que de Flores, il est possible de trouver le billet à 60 GTQ aller-retour pour beaucoup plus de distance. Nous prenons seulement l'aller de toute façon, car on ne sait pas si le retour à 14 h nous conviendra. On veut se garder un peu de liberté tout de même.

Tikal


Samedi 1er mai 2010, Tikal


Nous partons à 5 h pour Tikal dans le transport organisé. Nous payons notre entrée 150 GTQ par personne (25 GTQ pour les Guatémaltèques), à ce prix-là, aucune carte et pas de musée d'inclus. Les deux musées sont à 10 GTQ par personne et la carte à 20 GTQ (négociable, je pense). Nous commençons par les sites éloignés puis terminons par la grande place. Comme il y a peu de détail gravé encore visible, on s'attarde beaucoup moins que ce que nous avions prévu. Les grandes pyramides à travers la jungle sont grandioses, il est dommage que peu de détails aient survécu. Un peu avant 14 h, nous sommes prêts à repartir. On fait du pouce et comme nous sommes en fin de semaine il y a quelques Guatémaltèques avec leur propre voiture et nous sommes vite pris. Parfait, en plus il y a l'air conditionné!

La douche froide est bienvenue après autant de chaleur.

Nos photos d’El Remate, Flores et Tikal
Tikal
Cliquez sur la photo pour voir les autres


Dimanche 2 mai 2010, Flores


Le lendemain matin, c'est la négociation avec les colectivos. Personne ne veut nous prendre au prix normal. On marche donc le 2 km pour se rendre à la jonction, les colectivos sont plus fréquents. On confirme avec un homme que le prix est bien de 8 GTQ, et c'est par l'affirmative qu’il nous répond. On doit laisser passer trois transports qui refusent de nous prendre à ce prix, c'est le double pour les étrangers. L'homme à qui nous avions demandé le prix semble désolé pour nous. La chance nous sourit par la suite, un chauffeur plus honnête finit par nous prendre. Il n'y a aucun autre étranger, ce qui nous aide à avoir le bon prix;)

Tikal

Nous arrivons enfin, nous cherchons une chambre. On trouve à l'hôtel Fiesta, à Santa Elena, une chambre à 60 GTQ. Nous nous rendons compte de notre erreur, le soir à notre retour. Le soleil à taper toute la journée et la chambre n'est pas capable de se refroidir. Même longtemps après le coucher du soleil, le thermomètre indique 41C! On dort peu durant la nuit, on est trempé de sueur.

Le lendemain, nous cherchons un autre endroit. Nous nous retrouvons dans un backpacker populaire, Los Amigos sur Flores. Il y a des chambres à tous les prix. Il y a des dortoirs de 25 GTQ à 40 GTQ par personne. On choisit le dortoir à 25 quetzales par personne, car il n’est pas cher, et aussi parce qu'il est ouvert sur l'extérieur (on s'est dit qu'ainsi ce serait plus frais). On choisit cet hôtel, car il y a WiFi et ce sera utile pour les prochains jours.

On reste quelques jours, on fait du social avec d'autres voyageurs, mais essayons surtout de faire des recherches sur le Net et envoyer les messages. C'est surprenant, le monde qui passe ici! Autant de voyageurs dans cet hôtel alors que les autres sont vides!

Tikal

Nous avons une folle dans notre dortoir. La journée de notre arrivée, elle a dormi et ne s’est pas levée. Le lendemain, je remarque que les employés ont l'air de s'obstiner avec elle, je comprends qu'elle aurait volé le sac à lunch d'une touriste. Ensuite, je la vois prendre des bananes dans une caisse fraichement livrée. Ce n’est pas la banane (qui ne vaut rien) qui m'inquiète, mais bien la façon dont elle l'a volé. Elle paraît louche et nous l'avons dans notre dortoir. Nous avons mis sous cadenas nos trucs importants, mais nos deux sacs n'entraient pas dans le même casier. Ça continu Dany cherche son savon et lorsqu'il va pour lui demander si elle ne l'aurait pas vu, elle lui dit : « Je l'ai pris, car, moi, j'en ai plus. » Bon, OK, mais ça aurait été sympa de nous le dire. On parle un peu de nos inquiétudes au proprio qui ne fait rien. (En fait, elle n'a pas fait grand-chose, elle est juste bizarre.) On la voit se lever en fin de matinée, elle a décidé de s'habiller et de faire le ménage de son sac à dos (nous pensons). Deux filles arrivent de leur visite du Tikal et nous demandent ce qui s'est passé avec leurs sacs? La dame d'Angleterre (45 ans environ) est encore couchée, mais maintenant porte leurs vêtements. Elle a le haut, les sous-vêtements, par-dessus les vêtements, en cherchant et en la questionnant, elle sort des choses de ses pantalons (qu'elle avait caché). On regarde dans la poubelle, elle a consommé quelques médicaments et a jeté les autres. En plus, elle a déchiré le sac à dos en fouillant dedans. On fait tous venir le proprio qui se décide à la jeter dehors, il lui dit qu'elle doit partir immédiatement. Elle se lève et en dessous de l'oreiller, on trouve d’autres trucs. Elle est au ralenti, elle ne nie pas et elle dit qu'elle croyait que quelqu'un avait laissé son sac à dos pour les autres… elle n'est pas toute là. On se dit qu'elle doit habituellement prendre un traitement médical (pour un grave problème psychologique et qu'elle a oublié de le prendre). Comme elle ne compte pas partir et que nous trouvons cette fois de la nourriture venant du resto, on refait venir le proprio qui l'accompagne à la sortie. On est un peu mal, on demande s'il n'y aurait pas une ambassade ou un endroit pour aider cette femme.

On apprend par la suite qu'elle est venue ici il y a 8 mois et elle était normale, maintenant elle n'a plus de sac à dos, il lui reste pratiquement que son passeport. Les femmes de l'hôtel disent qu'elle a fumé beaucoup de cracks et c'est ce qui l'a rendu comme ça. Plus tard en soirée, les deux filles la revoient, dans une petite Tienda et cette fois elle paraissait tout à fait normale et avec des gens qu'elle connaissait!

Nous avons longtemps hésité à prendre un shuttle pour traverser la frontière pour le Mexique. Nous avons trouvé peu d'info et les infos des guides sont peu encourageantes, disant que c’est fastidieux et compliqué. Et l'on sait qu'ici, il faut négocier tous les prix des bus, ce qui nous énerve. On hésite longtemps. On rencontre deux Français qui ont visité Bonampak et Yaxchilan et nous disent que le premier est joli avec les peintures. Ça nous intéresse et c’est juste à côté de la frontière. Ils nous disent aussi que c'est compliqué d'y aller et qu'ils ont pris un tour organisé. On s'oriente pour cette destination, mais les shuttles et tours organisés sont hors de prix (110 $ US). On fera donc comme dans nos habitudes et l'on se débrouillera par nous-mêmes.

Flores
Flors

Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage sac à dos Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)
.

Commentaires Facebook