Menu déroulant Maryse et Dany en Tour du monde

Rechercher sur notre blog: Maryse et Dany en Tour du Monde

Recherche personnalisée

Gracias, Castillo San Cristobal et camping au parc de Celaque au Honduras

Castillo San Cristobal
Gracias, ville près du parc Celaque


Mardi 23 février 2010, ville de Gracias


Fidèles à nos habitudes, nous quittons aussitôt le soleil levé du parc Cerro Azul Meambar. La première partie est en descente et ensuite la montée est un peu moins difficile que ce que nous imaginions. Un total de 7 km de marche pour Guama.

On s'informe à des gens pour un bus, mais ils ne nous sont pas d'une grande aide. Dany demande ensuite à un vendeur (les vendeurs qui entrent vendre des trucs dans les bus) et lui donne l'info voulue. Il prend même la peine de nous indiquer le bus à prendre. On pensait prendre un bus pour Siguatepeque suivi d'un autre pour Esperanza, mais il y a un bus direct. Super, ça nous évite une correspondance. Ce n'est pas un chicken bus, mais un bus avec sièges. Le trajet nous coûte donc certainement plus cher, mais avec la marche de ce matin, on peut se le permettre. Le trajet est de 80 lempiras par personne. Pour 130 km en plus nous n’avons pas à attendre plus de 10 minutes.

Gracias, ville près du parc Celaque Gracias, ville près du parc Celaque Gracias, ville près du parc Celaque

Ensuite, arrivé à Esperanza, on nous dit qu'il y a un bus qui va partir dans peu de temps. C'est une fourgonnette toute neuve. Le prix encore une fois élevé est de 70 lempiras. Nous profitons de la demi-heure avant le départ pour manger des baleadas. Nous partons un peu avant midi. Le transport est d'une lenteur pas possible. En plus, la route est en construction par endroits.

Vidéo de Gracias et du parc Celaque



Enfin arrivé à Gracias, on fait le tour pour une chambre. Comme dans toutes les villes les prix sont presque pareils partout (dans la catégorie économique), seules les prestations changent. On peut avoir chambre propre avec deux lits, eau purifiée, savon, serviette de bain d'un côté, et de l'autre, lit sans vrai matelas, une salle de bain commune très sale, chambre sombre, la propreté est douteuse, et tout ça, pour le même prix! On dirait qu'ils ont un prix minimum pour une chambre, peu importe l'état de celle-ci. Nous optons pour une chambre pour une personne (un petit lit) avec salle de bain commune pour 120 lempiras au Corazon de Jesus. Ils terminent la peinture, je pense que ce sont de nouveaux propriétaires. Ça nous aura surpris ça aussi au Honduras, on dirait qu'ils se sont tous donné le mot et les vieux hôtels sont tous en rénovation. Par contre, on a une mauvaise surprise en soirée, il ne sait pas s'il pourra garder nos sacs, en fait, il ne comprend pas le principe, que nous laissions une partie de nos sacs à dos, le temps que nous visitions le parc.


Nos photos de Gracias

Gracias, ville près du parc Celaque
Cliquez sur la photo pour voir les autres

On reste donc le lendemain, on fait un petit tour de la ville. Nous passons la 2e nuit chez Hôtel Erik qui reçoit plus de voyageurs et qui connait le principe de laisser une partie de nos sacs à dos pour quelques jours. Nous avons une grande chambre avec salle de bain privé et deux lits au matelas fatigué pour 150 lempiras.


Le parc Montana Celaque


Jeudi 25 février 2010, le parc Montana de Celaque


Le temps est nuageux le matin et c'est tant mieux, ça nous permet de faire les 9 km qui nous séparent de l'entrée du parc sans avoir trop chaud. Les motos taxis demandent 150 lempiras. Nous devons attendre un peu avant que le garde parc arrive, il est 9 h lorsqu'il arrive. L'entrée du parc est à 50 lempiras par personne pour tout le temps de notre séjour et la nuit dans le parc coûte un autre 50 lempiras par jour. Que ce soit en dortoir au premier campement ou avec notre tente dans les autres espaces de campings, c'est le même prix! On paie pour une seule nuit, on verra demain si l'on reste ou non.


Nos photos du parc Celaque

Le parc Montana Celaque
Cliquez sur la photo pour voir les autres

On demande au garde parc s'il y a un toit en haut, il nous dit oui, on demande s'il y a de l'eau, il dit oui, la meilleure du Honduras! Il n'a pas bien compris ou ne sait pas les infrastructures du campement Don Thomas, car il n'y a pas d'eau potable en haut et les petits ruisseaux sont asséchés, il est donc difficile de recueillir de l'eau et celle que nous récupérons doit absolument être traitée. Par contre, une toute nouvelle chiotte et un nouveau toit pour installer la tente. Ils ont changé le campement de place. Ils sont en train de tous refaire les indications et l'on doit dire que les affiches sont bien claires et pertinentes. Il ne manque que quelques indications pour ne pas prendre de faux sentiers. Le parc avait la réputation d'être facile à s'y perdre. Ils essaient de changer cela. Par contre, refaire le sentier entre Don Thomas et Nanjanjo aurait dû être dans leur priorité, il est difficile et dangereux.

Le parc Montana Celaque Le parc Montana Celaque Le parc Montana Celaque

Nous passons deux nuits au Don Thomas. Le ciel est clair, nous sommes bien chanceux. La chance nous abandonne pour ce qui est de la faune, on ne voit absolument rien, pas d'oiseaux, même si l'on en entend quelques-uns. Ils ne sont pas si nombreux à notre grande surprise, pour un parc si peu achalandé.

Les trois jours où nous y étions, personne d'autre n'est passé et la journée avant notre entrée il n'y avait personne non plus!

Beaucoup de montées à partir de Gracias, nous passons de 800 mètres à 1400 mètres d'altitude jusqu'à l'entrée et à 1950 m au Don Thomas. La montée est en zigzag et se fait bien. On fait un détour pour le mirador, on ne voit rien, tout est asséché. Ensuite, Najanjo est à 2550 m

Les deux soirs, on se fait un feu qui a l'utilité d'éloigner les moustiques.

Le parc Montana Celaque Le parc Montana Celaque Le parc Montana Celaque
Le parc Montana Celaque Le parc Montana Celaque Le parc Montana Celaque

Le 2e matin, nous quittons le campement pour retourné à Gracias. Nous aurions dû payer notre 2e nuit au garde parc en bas, mais il n'y est pas et nous ne voulons pas attendre 9 h pour payer. On économise donc une nuit sans le vouloir.

Retour à Gracias, le temps de récupérer nos sacs et de prendre une série de bus pour Copan Ruinas.

Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage sac à dos Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)
.

Commentaires Facebook