Menu déroulant Maryse et Dany en Tour du monde

Rechercher sur notre blog: Maryse et Dany en Tour du Monde

Recherche personnalisée

Résumé de nos impressions du Salvador

RÉSUMÉ DU SALVADOR

Nous y sommes restés 12 jours au total.

Notre itinéraire en gros : Nous avons traversé la frontière Honduras – Salvador par El Poy. Nous nous sommes dirigés tout de suite à Suchitoto puis nous sommes passés par la capitale; San Salvador pour aller à Santa Ana où nous avons visité le Volcan de Santa Ana et la lagune de Coatepeque. Nous avons ensuite pris la route pour Juayua où un malheur nous est arrivé. Un vol à main armée, nous a délesté de deux portefeuilles (ne contenant que peu d'argent et surtout rien d'important), mais avons aussi perdu notre caméra Nikon. Nous avons donc écourté notre séjour, repris la direction de Santa Ana avant de traverser au Guatemala par San Cristobal.

NOS IMPRESSIONS GÉNÉRALES DU SALVADOR
À notre arrivée, nous avons trouvé les gens d'une grande gentillesse et d'une politesse extrême. Par contre, notre petit incident nous a désenchantés un peu du pays. Nous avons croisé très peu de touristes, excepté quelques groupes organisés, des touts inclus sur le bord du Pacifique. Comme au Honduras et d'autres pays d'Amérique centrale, il y a des gardes de sécurité pour plusieurs petits et gros commerces.


CE QUE NOUS AVONS AIMÉ DU SALVADOR
Passage plus que facile à la frontière et aucune taxe.
La gentillesse et grande politesse des gens.
Volcan Santa Ana.
Tranquillité de Suchitoto.
Honnêteté pour les prix des bus, et tous les prix en général.
Le confort de Casa Frolaz.
Pupusas délicieux.

CE QUE NOUS AVONS « DÉTESTÉ » DU SALVADOR
Crime à main armée que nous avons vécu.
Mauvais état des bus.
Payer en $ US.
Beaucoup de crime aux nouvelles de la télévision (et en vrai aussi).
Comme au Nicaragua et au Honduras, plusieurs ont une arme.
Journée de bus avec un bris, un changement de pneu et obligé de faire du pouce!

CE QUI NOUS A SURPRIS DU SALVADOR
Le voleur avec son arme, lui, il nous a surpris!
Pizza Hut est en force à Santa Ana.
Peu de touristes backpacker (on comprend peut-être pourquoi;))


Résumé en chiffre :

21,041 km carrés.
Capitale : San Salvador.
Monnaie : $ US
Langue espagnole.
Frontière avec Honduras et le Guatemala.
Population 7 185 128 (juillet 2009).
Population urbaine : 61 % (2008).
Religion : catholique à 57 % et protestant à 21 %.
Type de gouvernement : république.
Indépendance : le 15 septembre 1821.


NOURRITURE
Plusieurs fast foods à Santa Ana et San Salvador. Malheureusement, le peu de temps que nous avons passé au Salvador ne nous permet pas d'avoir une bonne idée de la nourriture en général. Disons que les almuerzos économiques sont environ à 1,25 $ et les Pupusas à 0,30 $ l'unité, aux frijoles et au fromage.

Breuvage : l'eau du robinet n'est pas toujours potable. Il faut bien se renseigner avant de la boire.

Météo :
Au mois de mars, nous n'avons pas eu de pluie.


Électricité : 120 prises américaines.

Internet; partout à + - 0,50 $ de l'heure.

Banques ATM dans toutes les petites, moyennes et grandes villes.
Aucuns frais avec ma carte visa or, en prenant soin de déposer le montant avant de faire un retrait.

TRANSPORTS
Encore et toujours les fameux bus scolaires américains, mais cette fois ils nous semblent moins bien entretenu qu'ailleurs. Ils nous demandent toujours le bon prix et ne profitent pas du fait que nous sommes touristes. Les trajets comme partout en Amérique centrale sont longs et lents avec ces Chickens Bus.


SANTÉ
Aucun problème pour nous. La nourriture semble toujours préparée de façon assez hygiénique.

SÉCURITÉ
Nous savions que nous devions faire attention plus qu'ailleurs dès notre arrivée. Le volcan Santa Ana ne se monte qu'accompagné d'un guide et d'un policier. Nous évitions toute sortie après le coucher du soleil (nous restions à l'hôtel passé 17 h) malgré tout, en faisant une petite balade pour une chute en plein après-midi, nous avons été surpris par un jeune homme armé qui nous a demandé tout ce que nous avions. Pourtant, nous n'étions qu'à 1 km du village et à 150 mètres de deux policiers et leur groupe. C'est pratique courante dans le pays nous ont confirmés les policiers et toutes sorties devraient être faites en leur compagnie! Dommage, nous n'avons pas eu de chance, ou est-ce vraiment courant, comme les policiers le disent. En tous les cas, il y a peu de touristes indépendants donc en étant peu, nous sommes peut-être tout de suite repérés. La majorité des gens par contre sont très gentils et ils nous font un peu penser aux gens du sud de la Colombie, qui nous remerciaient de venir visiter leur pays. Ils espèrent, avec le touriste améliorer les conditions de leur pays. Après cet incident, nous étions beaucoup sur nos gardes et avons décidé de traverser au Guatemala tout de suite.

HÉBERGEMENTS
Il y a peu d'hébergements « Backpackers » ou très basiques. Soit, ce sont des hôtels ou des motels de passe. Il y a peu de chambres entre ces deux catégories, mais il y en a en cherchant bien. On peut donc trouver des chambres pour deux personnes entre 8 $ et 15 $ en cherchant bien.


POSTE
Timbre à prix abordable 0,45 $ pour une carte postale envoyée au Québec.


Par Maryse Guévin et Dany Thibault
Voyage sac à dos Tour du monde 2006-2010
Photos, vidéos, budget et carnet de route (récits de voyage)
.

Commentaires Facebook